L'Université libanaise : un choix très diversifié et innovant de spécialisations, quasi gratuitement - Zeina ANTONIOS

LES PRINCIPALES UNIVERSITÉS

L'Université libanaise : un choix très diversifié et innovant de spécialisations, quasi gratuitement

13/04/2017

Unique université publique du Liban, l'Université libanaise accueille quelque 70 000 étudiants dans ses 62 branches réparties à travers le pays. Elle regroupe un ensemble de facultés, d'instituts, de laboratoires de recherche et d'écoles doctorales dans tous les domaines, qu'il s'agisse des filières dites classiques ou plus récentes.


Dans les domaines des sciences, de la technologie et de la santé, l'Université libanaise (UL) possède huit facultés et deux instituts d'enseignement. Il s'agit des facultés d'agriculture, de génie, de médecine dentaire, de pharmacie, de santé publique, des sciences, des sciences économiques et de gestion, des sciences médicales, de l'Institut supérieur des sciences appliquées et économiques et de l'Institut universitaire de technologie.
En sciences humaines et sociales, les facultés de droit et de sciences politiques et administratives, d'information, des lettres et des sciences humaines, de pédagogie, de tourisme et de gestion hôtelière, des beaux-arts et des sciences sociales sont accessibles dans la plupart des régions libanaises, à travers les nombreuses branches de l'UL.


Les formations à l'Université libanaise sont assurées au niveau de la licence, du master de recherche ou professionnel et du doctorat. L'UL a par ailleurs signé un peu plus de 200 conventions avec des universités en France, en Belgique, au Canada, en Chine, au Danemark, aux États-Unis, en Irak, en Iran, en Italie, au Maroc, en Pologne, en Suisse et au Venezuela. « Les conventions que nous avons signées comprennent des programmes d'échanges universitaires, qui permettent à nos étudiants d'effectuer des semestres d'études à l'étranger, explique Hoda Moukannas, chargée de communication à l'UL. Au niveau du doctorat, nous acceptons des thèses en cotutelle ou en codirection. Nous sommes également partenaires du Centre national de la recherche scientifique. »

 

Langues, commerce et communication
L'UL s'est donné pour mission ces dernières années d'adapter ses formations aux nouveautés du marché du travail, notamment en matière de langues vivantes, de commerce et de communication. Parmi les derniers-nés au Centre de langues et de traduction, à New Raouda, une licence en langues vivantes appliquées à l'économie, au droit et au commerce. Cette licence en italien, espagnol et chinois est proposée en collaboration avec les ambassades concernées et le centre Confucius en Chine, et comporte des matières de commerce qui permettent aux étudiants de travailler dans les instances économiques internationales. Un master professionnel en négociations commerciales internationales est également proposé au Centre de langues et de traduction, ainsi qu'un master en arabe, langue étrangère et appliquée débouchant sur l'enseignement de l'arabe aux étrangers.
Au Centre des sciences du langage et de la communication, situé à Tayouné, une licence en ingénierie de la langue et un master professionnel en industrie des langues et de la pratique de l'enseignement sont également assurés.

 

Innovation scientifique et médicale
À la faculté de médecine, un nouveau centre de neurologie a été créé. Un partenariat a également été instauré avec le centre médical de Bsalim pour la recherche sur les cellules souches. La faculté de médecine dentaire a, quant à elle, ajouté à son cursus un master en investigation médicale et gestion des scènes de crime et de catastrophes.
À la faculté de génie, un diplôme en génie pétrochimique est aujourd'hui accessible. À la faculté des sciences, c'est une formation en géologie qui vient de faire son entrée.
La faculté d'agriculture de l'UL est, par ailleurs, l'unique faculté au Liban où l'on peut aujourd'hui entreprendre des études de vétérinaire.
L'Institut supérieur de sciences appliquées et économiques (ISAE) offre la possibilité d'entreprendre des études en formation continue afin d'améliorer les compétences des salariés dans les entreprises publiques et privées. L'ISAE travaille en partenariat avec le Conservatoire national des arts et métiers-Paris (CNAM).

 

Inscription quasi gratuite
« Grâce à une inscription quasi-gratuite, l'Université libanaise permet l'accès à l'une des plus grandes institutions éducatives du pays, ce qui constitue en soi un grand service social », souligne Hoda Moukannas. Les frais d'inscription par an sont de 250 000 LL en licence et de 750 000 LL pour le master et le doctorat.
Pour plus d'informations, on peut consulter le site web de l'UL www.ul.edu.lb ou visiter les campus pour obtenir des brochures détaillées.

 

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!