X

Moyen Orient et Monde

Les enjeux du grand recensement au Pakistan

Éclairage

Estimée à 134,7 millions d'habitants en 1998, la population pakistanaise approcherait aujourd'hui les 200 millions.

05/04/2017

Dix-neuf ans que le Pakistan n'avait pas recensé sa population. Cet exercice est pourtant censé être réitéré tous les dix ans, compte tenu des conséquences pratiques en matière politique et sociale. Lancé le 15 mars dernier, le processus devrait prendre plusieurs mois étant donné la démographie élevée du pays. Les derniers chiffres officiels, datant de 1998, décomptaient 134,7 millions d'habitants, mais la population pakistanaise est aujourd'hui estimée à 200 millions de personnes, ce qui en ferait le sixième pays le plus peuplé du monde.
Pour éviter les tensions, les hommes politiques ont essayé de retarder le lancement du processus autant que faire se peut. « Ils n'étaient pas pressés de le mettre en place, il a fallu que la Cour suprême pakistanaise l'impose », explique Gilles Boquérat, spécialiste de l'Asie du Sud. Les résultats pourraient en effet chambouler les circonscriptions électorales et ainsi modifier la répartition des sièges à l'Assemblée nationale, à un an des élections législatives. Les sommes redistribuées dans les provinces seraient également susceptibles d'être réévaluées en fonction de leur croissance démographique. La province du Pendjab, qui détient la majorité des sièges, pourrait voir son influence diminuer, sa population augmentant moins vite que dans d'autres régions. Le recensement peut d'autant plus impacter la scène politique qu'il pourrait éveiller les tensions entre les différentes ethnies. « Certaines ethnies craignent de devenir minoritaires », précise Gilles Boquérat.
Un point de crispation majeur tient à la forte présence de réfugiés afghans sur le territoire. Officiellement, ces derniers ne sont pas recensés. « Il n'est toutefois pas compliqué d'avoir la nationalité pakistanaise, elle s'achète facilement », confie M. Boquérat. Dans le questionnaire, deux cases sont proposées aux recenseurs : Pakistanais ou étranger. Mais l'armée, de son côté, aurait pour mission de répertorier les différentes origines des habitants étrangers. En revanche, les quelque six millions de Pakistanais vivant à l'étranger ne seront pas recensés.

Transsexuelles prises en compte
Au-delà de la nationalité, d'autres questions posent problème, comme la langue et la religion. Au grand dam de certaines ethnies, le gouvernement ne reconnaît que 9 langues et 4 confessions. Or environ 70 langues sont pratiquées selon les experts dans le pays et de nombreuses croyances sont également occultées lors de ce recensement. Paradoxalement, les personnes transsexuelles, elles, sont prises en compte alors que cette communauté a longtemps été persécutée au Pakistan.
En tout, 300 000 personnes sont investies dans ce grand projet, dont 84 000 recenseurs civils et 44 000 recenseurs militaires. Le gouvernement affirme que les militaires sont présents afin d'assurer la sécurité des recenseurs civils pour éviter qu'ils ne soient victimes de pressions. Mais les Nations unies ont émis des inquiétudes sur le fait que la collecte d'informations par les forces armées puisse biaiser le principe de confidentialité obligatoire. Malgré la difficulté du travail à effectuer, le Bureau des statistiques du Pakistan va annoncer des résultats préliminaires dès la fin juillet. Le recensement doit, enfin, permettre d'évaluer les besoins sanitaires et sociaux de la population. Selon l'ONU, 40 % des Pakistanais ne possèdent pas de sanitaires et sont contraints de faire leurs besoins dehors.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué