X

Économie

Une femme à la tête d’une grande banque, une première au Pakistan

Nomination
OLJ
29/03/2017

Une femme a été nommée lundi à la tête d'une grande banque commerciale pakistanaise, une première dans ce pays. Sima Kamil, actuellement vice-présidente du troisième plus grand établissement bancaire du Pakistan, United Bank Limited (UBL), prendra ses fonctions le 1er juin, ont indiqué ses dirigeants dans un communiqué. « C'est un énorme pas en avant pour le secteur bancaire et privé », a déclaré à l'AFP Muneer Kamal, le président de la Bourse du Pakistan.
Discrimination au travail et harcèlement sur la voie publique sont le lot quotidien des Pakistanaises, et rares sont les femmes à avoir dirigé de grandes entreprises. L'accès même des femmes au marché du travail demeure semé d'embûches. « Les choses sont en train de changer au Pakistan désormais », a néanmoins assuré M. Kamal.
(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

Indigne pouvoir libanais

Décryptage de Scarlett HADDAD

Ultimes concertations avant les consultations

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants