X

Économie

Saad Hariri absent du classement « Forbes » des milliardaires mondiaux

Liban - Patrimoine
OLJ avec agences
21/03/2017

Le Premier ministre Saad Hariri et ses frères, Ayman et Fahd, ne figurent plus dans le classement annuel des milliardaires du magazine Forbes publié hier.

Avec 2 043 milliardaires recensés cette année par le magazine américain, soit un bond de 13 % en un an, leur nombre a pourtant atteint un record cette année dans le monde, tandis que leur patrimoine a encore davantage progressé (+18 % à 7 670 milliards de dollars). « La hausse des marchés d'actions, la progression des cours des matières premières et le bon vieux entrepreneuriat ont contribué à faire de cette année un record en termes de création de richesse », souligne le magazine.

Les États-Unis comptent toujours le plus de milliardaires en dollars (565, contre 540 en 2016) devant la Chine (319, contre 251 en 2016) ; tandis que le Liban n'a plus que quatre représentants directs dans ce classement. Comme l'an dernier, les premiers d'entre eux sont l'ancien Premier ministre Nagib Mikati et son frère Taha Mikati, qui dirigent le fonds d'investissement M1 Group et figurent cette année à la 782e place (ils étaient 688e en 2015), avec chacun 2,6 milliards de dollars (contre 2,5 milliards de dollars en 2016).

Ils sont suivis par Baha' Hariri, qui occupe la 939e place (810e en 2016) avec 2,2 milliards de dollars (identique à 2016). Forbes signale que ce dernier a massivement investi en Jordanie via sa société immobilière Horizon Group et s'est détaché du géant du BTP saoudien Saudi Oger, fondé par son père Rafic et en cessation de paiement depuis des mois. En septembre dernier, l'agence Reuters estimait que Riyad devait environ 8 milliards de dollars à Saudi Oger pour des travaux déjà exécutés, tandis que le groupe était endetté à hauteur de 3,5 milliards de dollars auprès des banques, qui s'ajoutaient aux milliards de riyals qu'elle devait à ses employés, fournisseurs et sous-traitants. Un revers de fortune dont visiblement pâtit son président Saad Hariri, à la 1 275e place l'an dernier ; tandis que ses frères, Ayman et Fahd, figuraient tous deux à 1 476e place en 2016. Paradoxalement, s'ils ont tous trois disparu du classement 2017, les dernières estimations de leur patrimoine publiées sur le site internet de Forbes indique toujours qu'ils sont milliardaires : la fortune de Fahd étant estimée à 1,3 milliard de dollars (contre 1,2 milliard dans le classement 2016), celle d'Ayman à 1,2 milliard (comme en 2016) et celle de Saad à 1,1 milliard (contre 1,4 milliard l'an dernier).

Dernier Libanais présent dans le classement 2017, le joaillier Robert Mouawad occupe, pour sa part, la 1 290e place (1 198e en 2016) avec 1,6 milliard de dollars (1,5 milliard de dollars en 2016).

 

(Pour mémoire : Le Liban a toujours une place de choix dans le classement « Forbes » des milliardaires arabes)

 

 

Bill Gates toujours 1er, Trump dégringole
Pour la quatrième année d'affilée et la 18e sur les 22 dernières années, le cofondateur de Microsoft (dont il ne détient plus que 2,5 %), Bill Gates, demeure l'homme le plus riche du monde, avec une fortune personnelle estimée à 86 milliards de dollars. Avec 75,6 milliards de dollars estimés en 2017, l'investisseur américain Warren Buffett a ravi la place de dauphin à l'Espagnol Amancio Ortega. Le fondateur de l'entreprise textile Inditex et de la marque Zara rétrograde ainsi à la quatrième place, à 71,3 milliards de dollars. Il se range juste derrière le PDG et fondateur du géant d'internet Amazon, Jeff Bezos, dont la fortune personnelle a grimpé de 61 % en un an seulement, à 72,8 milliards de dollars. Autre progression marquée, celle du PDG et fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, 5e avec un patrimoine de 56 milliards de dollars.

Le Mexicain d'origine libanaise Carlos Slim (télécoms) rétrograde, lui, de la quatrième à la sixième place, ayant gagné la somme de 4,5 milliards depuis l'an dernier : sa fortune est passée de 50 à 54,5 milliards de dollars. Autre milliardaire d'origine libanaise, le banquier brésilien Joseph Safra occupe la 37e place (42e en 2016) avec 20,5 milliards de dollars (contre 17,2 milliards de dollars en 2016). Le prince saoudien al-Walid ben Talal, lui aussi d'origine libanaise, occupe le 45e rang (41e en 2016) avec une fortune de 18,7 milliards de dollars (contre 17,3 milliards de dollars en 2016).

À noter la chute de près de 220 places, au 544e rang, du président des États-Unis Donald Trump, dont la fortune est estimée à 3,5 milliards de dollars. C'est un milliard de moins qu'au classement précédent et le tiers seulement de la somme qu'il annonçait pendant sa campagne électorale. « L'immobilier à Manhattan est orienté à la baisse, donc la fortune de Donald Trump aussi », explique Forbes. L'homme d'affaires a souvent contesté l'évaluation faite par Forbes de son patrimoine, estimant qu'elle ne reflétait pas la valeur de la marque Trump.

 

Pour mémoire

Quatre banques libanaises parmi les 100 sociétés arabes les plus puissantes, selon « Forbes »

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Jaber Kamel

D'où l'explication qu'il se retrousse les manches au Liban pour essayer de se refaire la cerise .

On ne me croyait pas quand je le disait.

Par contre trump-pète recule pour mieux sauter, mais ses affaires avec les russes l'en empêchent.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Aïn el-Héloué : bras de fer entre Libanais et Palestiniens au sujet d’un terroriste en cavale

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.