X

À La Une

En Syrie, les violences contre les enfants "à leur pire" niveau en 2016

conflit

"Le degré de souffrance est sans précédent. Des millions d'enfants sont attaqués chaque jour, leur vie est complètement bouleversée", dit Geert Cappelaere, le directeur de l'Unicef pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord

OLJ/AFP
13/03/2017

Les violences à l'encontre des enfants ont été "à leur pire" niveau en 2016 en Syrie, où la guerre entre dans sa septième année, a indiqué lundi le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

"Les cas vérifiés de meurtres, de mutilations et de recrutements d'enfants ont augmenté significativement" au cours de cette même année, écrit l'Unicef dans un communiqué.
"Le degré de souffrance est sans précédent. Des millions d'enfants en Syrie sont attaqués chaque jour, leur vie est complètement bouleversée", dit Geert Cappelaere, le directeur de l'Unicef pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. "Chaque enfant est marqué à vie, avec des conséquences terribles sur sa santé, son bien-être et son avenir", dit-il.

Selon l'Unicef, au moins 652 enfants ont été tués (+20% par rapport à 2015) et plus du tiers l'ont été "dans ou à proximité d'une école", ce qui fait de 2016 "la pire année pour les enfants de Syrie depuis que la vérification formelle des incidents a débuté en 2014".


(Lire aussi : En Syrie, une génération d'enfants perdus par les traumatismes de la guerre)

 

En outre, plus de 850 enfants ont été recrutés pour combattre dans le conflit, soit plus du double du nombre enregistré en 2015. Certains d'entre eux tiennent des rôles "extrêmes" de "bourreaux, kamikazes ou gardiens de prisons".

Le conflit en Syrie a débuté le 15 mars 2011 avec la répression par le régime de Bachar al-Assad de manifestations pacifiques demandant des réformes. Depuis, il s'est singulièrement complexifié et implique désormais une multitude d'acteurs locaux et internationaux ainsi que des groupes jihadistes sur un territoire morcelé. La guerre a fait plus 320.000 morts et contraint plus de la moitié de la population à fuir son foyer.

Après six ans de conflit, "près de 6 millions d'enfants dépendent maintenant de l'assistance humanitaire" et "plus de 2,3 millions sont actuellement réfugiés en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Egypte et en Irak", écrit l'Unicef.
Selon l'instance onusienne, 280.000 enfants vivent dans les secteurs assiégés, sans accès à de la nourriture ou des médicaments.

 

 

Lire aussi
Syrie : six ans de conflit en dix grandes étapes

 

Pour mémoire
Plus de 400 enfants au sein de l'EI en Syrie : "De l'exploitation et du lavage de cerveau"

Bana, la fillette qui tweetait l'enfer d'Alep, lance un appel à Trump

L'Unicef se mobilise pour les 187 000 petits réfugiés syriens privés d'école

Lire aussi à la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.