Moyen Orient et Monde

Israël refusera des visas à Human Rights Watch, accusée de partialité

Israël n'accordera plus de visa de travail aux membres étrangers de Human Rights Watch (HRW) qu'il accuse de partialité, a indiqué hier l'ONG en jugeant la mesure « choquante ». HRW a établi de nombreux rapports critiques sur l'occupation israélienne des territoires palestiniens. Le 20 février, les autorités israéliennes ont rejeté la demande de visa de l'Américain Omar Shakir, nouveau directeur de son bureau chargé d'Israël et de la Palestine. Selon elles, HRW « n'est pas vraiment une organisation de défense des droits de l'homme », a précisé HRW dans un communiqué. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Emmanuel Nahshon a accusé HRW d'avoir « constamment montré qu'elle était une organisation fondamentalement partiale et anti-israélienne dotée d'un ordre du jour hostile ». Les employés israéliens et palestiniens de HRW sont autorisés à continuer à travailler, selon lui.


Israël n'accordera plus de visa de travail aux membres étrangers de Human Rights Watch (HRW) qu'il accuse de partialité, a indiqué hier l'ONG en jugeant la mesure « choquante ». HRW a établi de nombreux rapports critiques sur l'occupation israélienne des territoires palestiniens. Le 20 février, les autorités israéliennes ont rejeté la demande de visa de l'Américain Omar Shakir,...

commentaires (0)

Commentaires (0)