Rechercher
Rechercher

Cinema-

« Il m’a choisi parce que l’alchimie a opéré entre Rouba et moi »

Philippe Aractingi entouré de Hady Bou Ayash et Rouba Zaarour. Photo Michel Sayegh

Hady Bou Ayash et Rouba Zaarour sont les protagonistes du film Listen de Philippe Aractingi. Le metteur en scène libanais les a choisis alors qu'il était en phase d'écriture. « Je voulais sonder les jeunes », dit-il. « L'Orient-Le Jour » les a rencontrés.

Avez-vous été le premier choix de Philippe Aractingi ?
Elle : Non. Il a fait plusieurs castings avant de me choisir.
Lui : Il m'a trouvé sur Facebook. Je crois qu'il a aimé ma voix et mon côté naturel.

Pourquoi, à votre avis, vous a-t-il choisi(e) ?
Elle : J'ai fait la connaissance de Philippe Aractingi il y a plus d'un an. Je lui ai parlé de mon parcours alors qu'il présentait Héritages à San Francisco. Nous avons fait le casting à travers Skype. Presque cinq sessions. Il m'a demandé de venir de Los Angeles pour rencontrer Hady, vérifier s'il y a une alchimie entre nous.
Lui : On s'est toute de suite entendus. Et je pense aussi qu'il m'a choisi parce que l'alchimie a opéré entre Rouba et moi.

Est-ce votre premier rôle ?
Elle : Oui, c'est mon premier grand rôle. J'avais joué dans Cash Flow 2, mais c'était un rôle mineur.
Lui : Je suis photographe, et j'ai joué quelques fois au théâtre et fait quelques publicités. C'est mon premier rôle au cinéma.

Qu'est-ce qui vous a plu le plus dans le rôle ?
Elle : Le personnage de Rana me ressemble beaucoup. Elle m'a semblé familière parce qu'elle est rebelle, tout comme moi, et qu'elle aime la vie, que ça soit trépidant... Mais ceci ne veut pas dire qu'il a été facile de l'interpréter, car il fallait la rendre la plus authentique possible. Par ailleurs, cette histoire d'amour m'a beaucoup touchée et m'a plu dans son réalisme.
Lui : J'ai aimé ce personnage qui est silencieux, qui écoute les autres et parle doucement. Il ne me ressemble pas beaucoup, mais il y a certainement quelques similitudes.

Est-ce que le réalisateur vous a demandé quelque chose de spécifique ?
Elle : Il m'a demandé de donner beaucoup d'émotions, alors que je passais par une période de ma vie où j'étais un peu hermétique à tout sentiment. Il fallait briser la glace.
Lui : Il m'a demandé de prendre quelques cours d'actorat avant de me lancer dans l'expérience cinématographique. Comme un entraînement, car je voulais être au plus près de mon personnage. C'était un défi pour moi.


Hady Bou Ayash et Rouba Zaarour sont les protagonistes du film Listen de Philippe Aractingi. Le metteur en scène libanais les a choisis alors qu'il était en phase d'écriture. « Je voulais sonder les jeunes », dit-il. « L'Orient-Le Jour » les a rencontrés.
Avez-vous été le premier choix de Philippe Aractingi ?Elle : Non. Il a fait plusieurs castings avant de me choisir.Lui : Il...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut