Rechercher
Rechercher

À La Une - conflit

Assad : La défense de la Syrie passe avant la CPI

"Nous devons défendre notre pays par tous les moyens et (...) nous ne prêtons aucune attention à ce tribunal ou à aucune institution internationale", a martelé le chef de l'Etat syrien.

Le président syrien Bachar el-Assad lors d'un entretien accordé à des journalistes belges et publié mardi par l'agence officielle Sana. SANA/Handout via REUTERS

Le président syrien Bachar el-Assad a estimé que la défense de la Syrie était plus importante que le risque d'être poursuivi devant la Cour pénale internationale (CPI) qui juge des crimes contre l'Humanité.

"Pour moi en tant que président, quand j'assume mes responsabilités de défendre le pays, et il en va de même pour le gouvernement et pour l'armée, nous ne regardons pas cette question, nous n'y prêtons pas attention", a déclaré M. Assad à des journalistes qui l'interrogeaient sur l'éventualité que des responsables de crimes contre l'Humanité soient jugés par la CPI basée à La Haye.

"Nous devons défendre notre pays par tous les moyens et (...) nous ne prêtons aucune attention à ce tribunal ou à aucune institution internationale", a martelé le chef de l'Etat dans un entretien accordé à des journalistes belges et publié mardi par l'agence officielle Sana.

Cette interview s'est déroulée avant la publication d'un rapport d'Amnesty International accusant les autorités syriennes d'avoir pendu quelque 13.000 personnes en cinq ans dans une prison près de Damas. D'autres ONG ont accusé à plusieurs reprises le régime de violation des droits de l'Homme, notamment de torture.

"Nous savons tous que les institutions de l'Onu sont biaisées en raison de l'influence américaine, britannique et française, principalement. Elles n'agissent pas pour promouvoir la stabilité dans le monde ou pour chercher la vérité; elle sont politisées pour appliquer le programme de ces pays", a déclaré M. Assad.

 

Pour mémoire
Découverte d'un charnier dans l'ex-bastion rebelle à Alep

Assad, victorieux à Alep-Est par procuration

Les crimes de guerre en Syrie, hors de portée de toute justice internationale


Le président syrien Bachar el-Assad a estimé que la défense de la Syrie était plus importante que le risque d'être poursuivi devant la Cour pénale internationale (CPI) qui juge des crimes contre l'Humanité.
"Pour moi en tant que président, quand j'assume mes responsabilités de défendre le pays, et il en va de même pour le gouvernement et pour l'armée, nous ne regardons pas cette...

commentaires (9)

CORRECTION ! Merci : ".... Du Vlaams Belang néo-fasciste, assurément, et non ; kifkif ; de la NVA néo-fasciste tout autant...." !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

02 h 07, le 08 février 2017

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • CORRECTION ! Merci : ".... Du Vlaams Belang néo-fasciste, assurément, et non ; kifkif ; de la NVA néo-fasciste tout autant...." !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    02 h 07, le 08 février 2017

  • ET LE RUSSE POUSSERA LE BOUTON...

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    19 h 34, le 07 février 2017

  • LE PARACHUTE S,ACTIONNERA BIENTOT !

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    18 h 39, le 07 février 2017

  • ".... A martelé l'aSSaSSin aSSadique bääSSyriaNique dans un (entretien!) accordé à des journalistes belges." ! Des "journalistes!" belges ? Quels "journalistes!" ? Ceux de la NVA "néo-fasciste", assurément.... No Surprise, évidemment !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    17 h 36, le 07 février 2017

  • En effet le Peuple syrien Sain s'en fout carrément, lui aussi, d'un quelconque "CPI" bidon car il se chargera bien ; même comme de bien entendu esseulé ; de traduire devant la Justice populaire de la "plèbe!" cet aSSaSSin aSSadique bääSSdiotiste ainsi que sa dulcinée aux Louboutins à semelles rouges.... couleur SANG, évidemment ! Ils finiront comme les Ceausescu on vous le dit. Wâllâh juré !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    17 h 05, le 07 février 2017

  • Allez vas te coucher qui t'ecoute les vrais décideurs de ton pays sont les russes !!

    Bery tus

    17 h 03, le 07 février 2017

  • YES AND YES A REAL HERO. L'HISTOIRE RETIENDRA QUE C'EST LUI QUI AURA SAUVÉ LA SYRIE DES COMPLOTEURS SAOUDOS OCCIDENTAUX. CE N'EST PAS RIEN FACE À LA CONSCIENCE DE L'HUMANITÉ. QUE RETIENDRA L'HISTOIRE DES BENSAOUDS PAR CONTRE , POUBELLE .!

    FRIK-A-FRAK

    15 h 19, le 07 février 2017

  • Difficile sur le fond , "selon cette déclaration" , de donner tort à Bachar Al Assad , (bien que cela ne l'exonère en rien de ses responsabilités de Président)...car le CPI , n'était 'il pas le cache sexe politico/moraliste facile ..de l'hypocrisie de l'occident...?

    M.V.

    14 h 43, le 07 février 2017

  • Mais va donc , poursuit ton chemin grand résistant héroïque.... Tu es celui qui leur a prouvé que tous les complots à travers ces subterfuges ne valent rien devant la dignité d'un peuple bafoué par les comploteurs saoudos occidentaux . Longue vie aux héros qui se sacrifient pour la grandeur de leur pays et de leur peuple .

    FRIK-A-FRAK

    14 h 38, le 07 février 2017

Retour en haut