Le billet de Gaby NASR

Clafoutis franco-français

Billet
Gaby NASR | OLJ
03/02/2017

Avec une belle régularité, les Français voient pointer chez eux chaque quelque temps un cobaye qui connaît son quart d'heure de gloire au milieu de la foule, avant de s'évaporer dans le clafoutis des polémiques de poulailler.

Ainsi en est-il de l'Abbé Fillon qui prend l'eau de toutes parts, attrapé les doigts dans le pot de confiture, alors qu'il promettait du sang et des larmes aux ménages lessivés par cinq ans de paradis socialiste. L'habit ne fait pas le moine, certes, mais que peut-on si le moine veut faire président ? Dans une France gangrenée par le chômedu, le prélat bénisseur aura au moins assuré le plein emploi à sa famille... 500 000 boules en petites coupures, qui n'en a pas rêvé !

Rien que du menu fretin, en revanche, pour Manu Macron, dont les mauvaises langues racontent qu'il a nourri ses partisans aux macarons et petits-fours grassement payés par Bercy. C'était au temps où il représentait l'image moderniste et connectée de la Hollandie. Résultat : aujourd'hui, il ratisse large et accorde l'asile politique à tous les recalés des deux primaires. Mais patience, les médias teigneux lui sortiront bien un jour qu'à 5 ans il faisait pipi au lit et qu'à ce titre il ne mérite pas d'être élu président. À quoi tient le succès, quand il est porté par la futilité des anonymes abrités derrière les réseaux sociaux !

Mais voici venue l'heure du mouton noir qui fout la poisse dans le landerneau : Benoît Hamon, dit « Petit Benoît », que ses ennemis ont affublé du sobriquet « Ben Bilal » en raison de son programme immigrationniste. Pour verrouiller sa victoire, le Taliban de la gauche a servi cette puissante maxime aux bobos de « Nuit debout » et aux électeurs à capuche des banlieues : « Avec la robotisation des entreprises, il n'y aura plus jamais de travail en France. » Ce sera donc la semaine de 32 heures pour les flemmards, 750 euros mensuels pour les jobards, la fumette de cannabis pour les fêtards... et pourquoi pas une Porsche pour les poissards. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

Ça coûtera une blinde de 500 milliards par an à une France endettée jusqu'au trognon ? Pas grave, les robots paieront...

gabynasr@lorientlejour.com

 

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Depuis qu'une certaine révolution a transformé un péché capital en vertu républicaine : l'envie !" !
Gueux, misérables et surtout ; yîîîh ; Pauvres....

Aractingi Farid

Cher Gaby,

Bravo pour vos analyses toujours très pertinentes !

Bien sûr que la situation de FF n'est pas d'une transparence absolue, mais comme vous le soulignez, les enjeux de la France sont d'un autre niveau, et les officines ont choisi l'angle d'attaque et le calendrier idéaux pour l'affaiblir sans le couler, afin de favoriser un de ses concurrents - le favori de l'Elysée.

De quel poids pèserait le péché véniel de FF par rapport aux habitudes fromagères de nos politiciens ? Et même (surtout !) par rapport à la corruption des deux finalistes de la présidentielle américaine ? Il n'y a qu'en France qu'on exécute pour des fadaises en laissant passer les hénaurmités. Depuis qu'une certaine révolution (on l'écrit avec un R majuscule et hexagonal là-bas) a transformé un péché capital en vertu républicaine : l'envie !

RE-MARK-ABLE

Le jeu va au delà des petites magouilles entre copains.

La France tout comme les usa hier ne contrôle même plus ses scandales en série.
Non seulement elle les subit au gré des raisons d'ordre à établir, mais en plus elle doit regarder toujours du même côté pour espérer marcher droit.

Dans le mur je vous dis, dans le mur.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Ça coûtera une blinde de 500 milliards par an à une France endettée jusqu'au trognon ? Pas grave, les robots paieront..." !
Oui, et alors ?
Le Japon lui, e.g., a une dette de plus de 7.000 milliards d'euros, soit plus de 200% du produit intérieur brut et personne ne s'en inquiète....

M.V.

La droite française est tout de même classiquement timide et fait des arnaques dans le clair-obscur des passe-droits d'état ...la gauche française , est plus frivole et plus subtilement plus talentueuse pour monter des arnaques ... elle vous vend au nom de la moralité égalitaire pour tous, l'hypocrisie et le vrais mensonge avec l' emballage novlangue expliquée par du sophisme , exemple ... Anne Lauvergeon, (ex conseillère de Mitterrand actuellement inculpé)) à flamber des Milliards d'Euros chez AREVA et bien F.Hollande ,a fait vendre des actions d'EDF/Angie (Sté d'état) pour payer l'ardoise ! ,Ségolène Royale , à laissé en Poitou/Charente un trou budgétaire de plusieurs dizaine de millions ! et bien elle a repassé discrètement l'ardoise à la nouvelle région, (enquête en cours) ...Normal 1er ,champion ! après 5 ans de mensonges ,de croissance 0 +1/ o-1 , de chômage constant ,laisse en héritage aux français seulement une dette d'état d'environ à ce jour de 2 600 Milliards d'Euros (source Eurostat, OCDE),au final , Fillion est un petit joueur....!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La réconciliation Frangié-Geagea : une dimension morale et une convergence d’intérêts

Commentaire de Anthony SAMRANI

Il y a le feu dans la maison Saoud

Un peu plus de Médéa AZOURI

Dans ma bulle

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

N’oubliez pas les femmes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué