Rechercher
Rechercher

Procès

La justice libanaise ordonne la libération de Hannibal Kadhafi

Le juge pénal à Beyrouth a signalé la fin des poursuites à l'encontre du fils de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et statué que le détenu était innocent des accusations d'outrage à magistrat.

Hannibal Kadhafi. Photo d'archives Reuters

Le juge pénal à Beyrouth, Ghassan Khoury, a ordonné mardi la libération de Hannibal Kadhafi, fils de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, rendant ainsi son jugement dans le procès pour outrage à magistrat dont faisait objet le détenu, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Le juge a ainsi signalé la fin des poursuites à l'encontre de M. Kadhafi et jugé que le détenu est innocent des accusations d'outrage à magistrat. Il a ordonné la libération immédiate du prévenu.

Ce dernier était accusé d'avoir proféré des menaces directes à l'encontre du juge d'instruction Zaher Hamadé, lors d'un interrogatoire il y a quelques semaines. M. Kadhafi avait par la suite toujours nié avoir menacé le juge Hamadé.

Hannibal Kadhafi est cependant toujours poursuivi dans une autre affaire portant sur un recel présumé d'informations concernant la disparition en 1978, en Libye, de l'imam Moussa Sadr, chef du Conseil supérieur chiite au Liban, et de ses deux compagnons, le cheikh Mohammad Yaacoub et le journaliste Abbas Badreddine. Il avait été auparavant détenu par la branche des renseignements des Forces de sécurité intérieure (FSI) depuis décembre 2015, après avoir été brièvement enlevé par un groupe armé au Liban.

 

Pour mémoire

Début du procès d'Hannibal Kadhafi pour outrage à magistrat


Le juge pénal à Beyrouth, Ghassan Khoury, a ordonné mardi la libération de Hannibal Kadhafi, fils de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, rendant ainsi son jugement dans le procès pour outrage à magistrat dont faisait objet le détenu, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).
Le juge a ainsi signalé la fin des poursuites à l'encontre de M. Kadhafi et jugé que...

commentaires (0)

Commentaires (0)