Rechercher
Rechercher

À La Une - Diplomatie

Poutine et Trump présentent leurs voeux pour 2017

Avec la victoire du milliardaire à la présidentielle américaine, l'année 2016 a consacré les paris politiques du président russe en Europe et aux États-Unis.

Le président russe Vladimir Poutine (à g.) et le président élu des Etats-Unis Donald Trump (à d.) ont présenté le 31 décembre 2016 leurs voeux de bonne d'année. Photos AFP

Le président russe Vladimir Poutine et le président élu des Etats-Unis Donald Trump ont présenté samedi leurs voeux de bonne d'année.

L'année écoulée a été "difficile, mais ces difficultés nous ont permis de nous rassembler", a déclaré M. Poutine dans ses voeux, normalement diffusés à minuit mais déjà disponibles dans l'Extrême Orient. "Le principal, c'est de croire en nous-mêmes, en nos capacités, dans notre pays. Nous travaillons avec succès et nous accomplissons beaucoup", a-t-il poursuivi, saluant en particulier ceux qui se trouvent loin de chez eux comme les soldats russes en Syrie.
"Nous avons un pays immense, unique et magnifique", a déclaré M. Poutine, espérant que la nouvelle année amène "la paix, la stabilité et la prospérité".

L'année 2016 a consacré le retour en force de la Russie dans les affaires internationales. La Russie a en effet engrangé les succès en Syrie où elle a imposé un cessez-le-feu et des négociations de paix coparrainées par la Turquie après une campagne militaire qui a permis aux forces de son allié, Bachar el-Assad, de reprendre la deuxième ville du pays, Alep.

 

(Lire aussi : Comment Poutine cherche à imposer sa paix en Syrie)

 

"Même à mes nombreux ennemis"
Sur Twitter, Donald Trump a également présenté ses voeux pour la nouvelle année, y compris à ses "nombreux ennemis", qu'il n'a toutefois pas nommés."Bonne année à tous, même à mes nombreux ennemis et ceux qui m'ont combattu et perdu si largement qu'ils ne savent plus quoi faire. Amour!", a écrit le futur président américain sur le réseau social, son canal de communication préféré.
A trois semaines de son investiture le 20 janvier et à l'issue d'une campagne présidentielle particulièrement acrimonieuse, le républicain Donald Trump se prépare à prendre les rênes d'un pays largement divisé.

Avec notamment la victoire de M. Trump à la présidentielle américaine, cette année a consacré les paris politiques de Vladimir Poutine en Europe et aux États-Unis où l'influence russe n'a jamais été aussi forte depuis la chute de l'Union soviétique il y a très exactement 25 ans.

Ces voeux sont prononcés alors que 35 diplomates russes attendent d'être expulsés des États-Unis, accusés par l'administration Obama d'être des "agents" ayant perturbé l'élection présidentielle. Les diplomates et leurs familles, au total 96 personnes, doivent rejoindre la Russie dimanche par un vol spécial et devront probablement fêter le nouvel an dans l'avion.

 

 

Lire aussi

Trump loue "l'intelligence" de Poutine face aux sanctions d'Obama

L’étrange relation Trump-Kissinger

Décision surprise de Poutine de ne pas expulser des diplomates américains

Trump prépare son discours d’investiture, inspiré de Reagan

La guerre hybride de la Russie contre l’Occident


Le président russe Vladimir Poutine et le président élu des Etats-Unis Donald Trump ont présenté samedi leurs voeux de bonne d'année.
L'année écoulée a été "difficile, mais ces difficultés nous ont permis de nous rassembler", a déclaré M. Poutine dans ses voeux, normalement diffusés à minuit mais déjà disponibles dans l'Extrême Orient. "Le principal, c'est de croire en...

commentaires (2)

Tous mes voeux de paix et de prospérité tous libanais sincères et authentiques qui souhaitent nous voir plus forts face à l'adversité et aux complots ravageurs d'un occident en déclin moral et économique.

FRIK-A-FRAK

19 h 41, le 31 décembre 2016

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Tous mes voeux de paix et de prospérité tous libanais sincères et authentiques qui souhaitent nous voir plus forts face à l'adversité et aux complots ravageurs d'un occident en déclin moral et économique.

    FRIK-A-FRAK

    19 h 41, le 31 décembre 2016

  • désinfo AFP , pourquoi juxtaposer 2 photos et ne pas en intégrer 4 ! comme celles de Trump, Poutine ,Merkel et Hollande ...!

    M.V.

    17 h 36, le 31 décembre 2016

Retour en haut