Liban

Au ministère du Tourisme, un bilan riche en réalisations

Michel Pharaon, en compagnie de Nada Sardouk, directrice du ministère du Tourisme, et de Pierre Achkar, président du syndicat des hôteliers.

La cérémonie de passation des pouvoirs entre le ministre sortant du Tourisme et son successeur, Avédis Guidanian, a permis à Michel Pharaon de dresser un bilan substantiel d'un mandat de trois ans riche en réalisations.
Ces réalisations ont été brièvement résumées par M. Pharaon.
– Une campagne orientée en direction du monde arabe et un projet baptisé Ana, orienté vers le monde de l'émigration.
– Un projet d'amélioration de l'image publique du Liban dans les foires internationales.
– Entre 2013 et 2016, augmentation de 33 % du nombre des touristes, malgré les circonstances difficiles que traversait le pays. Le succès le plus éclatant, dans ce domaine, est le progrès de 100 % enregistré dans le domaine du tourisme écologique.
– Augmentation du nombre des festivals de 40 en 2013 à 120 (le triple), en 2016, sans compter plus de 200 activités touristiques sous le patronage du ministère du Tourisme.
– Le lancement de projets de tourisme durable. La plupart des projets lancés ont une vocation à la durée. C'est le cas par exemple du tourisme rural dont les premiers succès ont surpris ; des sites touristiques potentiels ont été repérés dont le développement à faibles frais est possible, à travers des caisses de donateurs. La plupart se suffisent de petits budgets (10 000 à 50 000 dollars).
– Sur le plan du tourisme religieux, efforts pour inscrire Maghdouché sur la carte internationale du tourisme religieux, sachant qu'il existe plus de 200 sites de tourisme religieux visitables, avec un minimum de développement de leur infrastructure. Près de 200 autres sites ont été repérés et les sentiers pour y parvenir ont été balisés.
– Un important projet, dit la Route des Phéniciens, s'inscrivant dans le cadre du tourisme culturel est en cours de développement avec l'Union européenne et l'Organisation mondiale du tourisme.
– Le projet Ana est en cours de développement. Il a pour but d'inciter les jeunes émigrés à venir au Liban, à des prix étudiés. Lancé à São Paulo, il sera diffusé dans des versions portugaise, anglaise et espagnole, en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères.
– Le projet iCloud Love Live est un projet de site touristique électronique varié visitable avec l'autorisation du ministère du Tourisme.
– Un projet de tourisme médical pour lequel un congrès s'est tenu à Dubaï en coopération avec le ministère de la Santé.
– Un projet de tourisme culinaire et écologique, pour lequel un film sur les traditions culinaires nationales a été tourné. Sachant qu'un festival gastronomique libanais a été organisé avec le syndicat des propriétaires de restaurants.
– Développement des festivals et défilés de mode pour les créateurs, à Washington et New York. En projet, un festival central itinérant qui s'accompagnerait de défilés, d'activités musicales, d'expositions artistiques, de marchés alimentaires et de vins du terroir.
– Projet d'application de la loi contre le tabagisme de façon plus étudiée et plus stricte à la fois.
– Projets d'instauration de lignes aériennes directes, notamment avec São Paulo et le Canada et promotion sur les télévisions satellitaires.
Par ailleurs, Michel Pharaon a évoqué les projets qui n'ont pu aboutir en raison de l'absence d'un chef de l'État, et notamment un projet de réforme du Casino du Liban, miné par le gaspillage et les coteries et devenu un risque pour les actionnaires, les employés et l'État (ce projet est désormais aux mains du président de la République).
M. Pharaon a par ailleurs évoqué brièvement d'autres projets non réalisés ou réalisés partiellement, comme le développement de l'aéroport international Rafic Hariri et l'amélioration de ses services, la construction d'un Palais des Congrès, un projet de liaison routière entre tous les centres de sports d'hiver, un projet de piste d'atterrissage à Halate, le retour des touristes du Golfe.
M. Pharaon a rappelé pour finir que le Liban a été élu à la tête du groupe Moyen-Orient de l'Organisation mondiale du tourisme pour les années 2016-2017.


La cérémonie de passation des pouvoirs entre le ministre sortant du Tourisme et son successeur, Avédis Guidanian, a permis à Michel Pharaon de dresser un bilan substantiel d'un mandat de trois ans riche en réalisations.
Ces réalisations ont été brièvement résumées par M. Pharaon.
– Une campagne orientée en direction du monde arabe et un projet baptisé Ana, orienté...

commentaires (2)

Dommage que le meilleur ministre du tourisme jamais connu et reconnu depuis la création de la république ne soit pas reconduit ! Mais vu les qualités et compétences de M. Pharaon il saura donner les bonnes directions dans ses nouvelles fonctions.

Emile Antonios

09 h 51, le 23 décembre 2016

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Dommage que le meilleur ministre du tourisme jamais connu et reconnu depuis la création de la république ne soit pas reconduit ! Mais vu les qualités et compétences de M. Pharaon il saura donner les bonnes directions dans ses nouvelles fonctions.

    Emile Antonios

    09 h 51, le 23 décembre 2016

  • Bravo, ca fait vraiment plaisir!!!

    NAUFAL SORAYA

    09 h 19, le 23 décembre 2016