Rechercher
Rechercher

turquie

Erdogan revient sur ses propos sur la Syrie et Assad

L'opération 'Bouclier de l'Euphrate' vise les groupes "terroristes", affirme le président turc.

Le président Recep Tayyip Erdogan a assuré jeudi que l'intervention turque en Syrie ciblait "les organisations terroristes", deux jours après avoir affirmé qu'elle visait à en finir avec le régime de Bachar el-Assad, suscitant l'agacement de Moscou. Photo d'archives/AFP

Le président Recep Tayyip Erdogan a assuré jeudi que l'intervention turque en Syrie ciblait "les organisations terroristes", deux jours après avoir affirmé qu'elle visait à en finir avec le régime de Bachar el-Assad, suscitant l'agacement de Moscou.

"La cible de l'opération +Bouclier de l'Euphrate+ n'est pas un pays ou une personne, ce sont les organisations terroristes", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours devant des élus locaux à Ankara, alors que le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov se trouve en Turquie.
"Que personne n'ait de doute sur cette question que nous évoquons régulièrement. Que personne ne commente ce que nous disons d'une manière différente", a-t-il ajouté dans son discours retransmis par la télévision.

Le chef de l'Etat turc semble ainsi revenir sur des déclarations faites mardi dans lesquelles il avait affirmé que l'opération turque lancée en août dans le nord de la Syrie n'avait qu'un seul objectif: "Mettre fin au règne du tyran Assad (...) et rien d'autre".

A la suite de ces propos, la Russie, alliée du régime de M. Assad dont elle appuie les forces contre les rebelles qui cherchent à le renverser, avait demandé des explications. "C'est une déclaration très grave qui contredit en gros toutes ses déclarations précédentes", a indiqué à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.
"Nous espérons bien évidemment que nos partenaires turcs nous donneront dans les plus brefs délais quelques éclaircissements sur ce sujet", a-t-il souligné.

La Syrie a dénoncé les déclarations de M. Erdogan, estimant qu'elles montraient "clairement que la flagrante agression turque contre le territoire syrien n'est que le résultat des ambitions et des illusions de ce despote extrémiste". L'opération turque en Syrie avait été lancée avec l'objectif affiché de chasser les jihadistes des régions proches de sa frontière, mais aussi de stopper l'avancée des milices kurdes de Syrie.

M. Erdogan et son homologue russe Vladimir Poutine se sont entretenus à trois reprises ces deniers jours au téléphone de la situation en Syrie. Lors du dernier entretien, mercredi soir, ils ont convenu d'"accélérer les efforts" pour mettre fin aux combats à Alep et permettre l'acheminement de l'aide humanitaire dans la ville syrienne, selon l'agence turque Anadolu.

La Turquie et la Russie, dont les relations se sont réchauffées après une grave crise restent opposées sur la Syrie, où Ankara appuie les rebelles qui tentent de chasser Bachar el-Assad.

 

Pour mémoire
Poutine et Erdogan s'entretiennent de la mort de soldats turcs en Syrie

Ankara met en cause Damas dans la mort de trois soldats turcs en Syrie

La bataille de Raqqa se fera-t-elle sans les Turcs ?

Erdogan, plus néo-ottoman que jamais au M-O


Le président Recep Tayyip Erdogan a assuré jeudi que l'intervention turque en Syrie ciblait "les organisations terroristes", deux jours après avoir affirmé qu'elle visait à en finir avec le régime de Bachar el-Assad, suscitant l'agacement de Moscou.
"La cible de l'opération +Bouclier de l'Euphrate+ n'est pas un pays ou une personne, ce sont les organisations terroristes", a déclaré M....

commentaires (0)

Commentaires (0)