X

Culture

Le prix Phénix à Carmen Boustani

récompense
OLJ
14/11/2016

En clôture du 23e Salon du livre francophone de Beyrouth, le prix Phénix a été proclamé hier en début de soirée, en présence du ministre de la Culture Rony Arayji, d'Alexandre Najjar, fondateur du prix, et de l'éditeur et journaliste Lucien George. C'est l'ouvrage de Carmen Boustani, Andrée Chedid et l'écriture de l'amour, qui a eu la majorité des votes du jury.
Ce prix est décerné à une œuvre littéraire écrite par un Libanais ou par un francophone non libanais, le Liban étant toujours au centre de la production. Le livre lauréat retrace la vie et le parcours d'A. Chedid, qui s'inspira toute sa vie de ses origines méditerranéennes pour créer une œuvre abondante et diversifiée (romans, recueils de poésie, essais, pièces de théâtre) qui célèbre la vie et l'amour.

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.