Rechercher
Rechercher

À La Une - Conflit

Les houthis, une menace pour le trafic maritime dans la mer Rouge ?

Un navire émirati a été attaqué samedi à son retour d'un voyage de routine à Aden.

La coalition militaire arabe opérant au Yémen sous commandement saoudien a accusé les rebelles chiites houthis de menacer le trafic maritime à Bab Al-Mandeb après leur attaque armée contre un navire "civil" émirati près de ce détroit stratégique.

Dans un communiqué samedi soir, la coalition a précisé que l'attaque contre "le navire civil appartenant à la Compagnie de dragage maritime" des Emirats arabes unis était "un grave signe sur l'orientation des milices (houthis) à mener des actions terroristes contre la navigation civile internationale et les bateaux de secours à Bab Al-Mandeb", à l'entrée de la mer Rouge.
Le navire a été attaqué dans la nuit de vendredi à samedi alors qu'il appareillait "sur sa route habituelle vers et depuis Aden pour transporter des secours et de l'aide médicale et évacuer des civils blessés pour poursuivre leur traitement en dehors du Yémen", précise la coalition.

Bab al-Mandeb, par lequel transite une partie du trafic maritime mondial, est aux mains des forces pro-gouvernementales yéménites depuis sa reprise à l'automne 2015, avec l'aide de la coalition arabe, aux rebelles et leurs alliés, les partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, qui s'en étaient emparées en mars 2015.

Samedi, les rebelles ont revendiqué l'attaque. Ils ont annoncé sur leur site sabanews.net que "des roquettes ont visé un navire de guerre émirati alors qu'il s'approchait des côtes de Mokha", sur la mer Rouge, affirmant que le navire avait été "complètement détruit".
L'armée émiratie a pour sa part indiqué samedi qu'un navire sous son commandement avait été impliqué dans un "incident" dans le détroit de Bab Al-Mandeb à son retour d'un voyage de routine à Aden. Citée par l'agence officielle Wam, l'armée n'a pas déploré de victime à bord du navire, qui était en location.

Les Emirats arabes unis sont membres de la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite et aidant le gouvernement yéménite reconnu par la communauté internationale à combattre les rebelles chiites houthis. Ces derniers se sont emparés il y a deux ans de la capitale Sanaa ainsi que de plusieurs régions du pays.
Le conflit au Yémen a fait plus de 6.600 morts, dont environ la moitié de civils, selon les Nations unies.

Sur le plan interne, le haut conseil politique yéménite, formé par les houthis et par les partisans de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, a chargé dimanche Abdel Aziz ben Habtour de former un gouvernement de salut national, a annoncé l'agence de presse Saba. Abdelaziz ben Habtour, un ancien gouverneur de la ville d'Aden, est originaire de la province de Chaboua dans le sud du Yémen. Il a également été ministre de l'Education.


Lire aussi

Pendant ce temps, au Yémen, la guerre continue..., le décryptage de Scarlett Haddad

Les armes à sous-munitions, interdites, utilisées en Syrie et au Yémen

La coalition militaire arabe opérant au Yémen sous commandement saoudien a accusé les rebelles chiites houthis de menacer le trafic maritime à Bab Al-Mandeb après leur attaque armée contre un navire "civil" émirati près de ce détroit stratégique.Dans un communiqué samedi soir, la coalition a précisé que l'attaque contre "le navire civil appartenant à la Compagnie de dragage...
commentaires (2)

FAUT PAS SE CACHER DERRIERE SON PETIT DOIGT... CE NE SONT PAS LES HOUTIS... C,EST L,IRAN DONT ILS EXECUTENT LES ORDRES QUI MENACE TOUTE LA REGION ET PARTICULIEREMENT BEB EL MANDEB... PLUSIEURS INTERNAUTES ECLAIRES L,AVAIENT DIT DANS CE FORUM DES LE DEBUT DE LA CRISE YEMENITE... ...

LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

23 h 38, le 02 octobre 2016

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • FAUT PAS SE CACHER DERRIERE SON PETIT DOIGT... CE NE SONT PAS LES HOUTIS... C,EST L,IRAN DONT ILS EXECUTENT LES ORDRES QUI MENACE TOUTE LA REGION ET PARTICULIEREMENT BEB EL MANDEB... PLUSIEURS INTERNAUTES ECLAIRES L,AVAIENT DIT DANS CE FORUM DES LE DEBUT DE LA CRISE YEMENITE... ...

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    23 h 38, le 02 octobre 2016

  • Cette coalition est menée par Israël et son larbin americaino bensaoud. Je ne comprend pas que cette coalition n'arrive pas à défaire les houtis. On nous ment quelque part.

    FRIK-A-FRAK

    21 h 52, le 02 octobre 2016

Retour en haut