Moyen Orient et Monde

Des contrats humanitaires de l’Onu octroyés à des proches d’Assad

OLJ
31/08/2016

L'Onu a octroyé des contrats de plusieurs dizaines de millions de dollars à des organisations ou des personnes proches du président syrien Bachar el-Assad pour mener à bien sa mission humanitaire dans le pays, affirme, hier, le quotidien The Guardian. Le journal britannique indique avoir passé au crible des centaines de contrats passés par l'Onu depuis 2011 et le début du conflit qui a fait plus de 290 000 morts. Selon le quotidien, nombre de ces contrats ont été signés malgré l'existence de sanctions prises par l'Union européenne ou les États-Unis à l'encontre de leurs bénéficiaires. À Genève, des porte-parole de l'Onu ont indiqué hier « travailler avec toutes les parties au conflit », car l'organisation internationale agit ainsi « dans toutes les crises ». Selon Jens Laerke, porte-parole de l'Ocha (agence de l'Onu pour les affaires humanitaires), si l'on n'accepte pas le fait que le gouvernement syrien décide avec quelles ONG l'Onu peut travailler, « les agences de l'Onu ne pourraient pas sauver autant de vies, comme elles le font actuellement en acheminant des aides » cruciales pour la population du pays. Selon le Guardian, l'Onu a ainsi versé plus de 13 millions de dollars au gouvernement syrien pour le développement de l'agriculture bien que l'UE ait interdit le commerce avec les ministères concernés par ces aides. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a de son côté dépensé plus de 5 millions de dollars pour soutenir la banque de sang nationale syrienne, contrôlée par le ministère de la Défense syrien. Deux agences de l'Onu sont également partenaires, à hauteur de 8,5 millions de dollars, du Syria Trust Charity, une organisation présidée par l'épouse du président Assad, Asma, indique le quotidien. L'Unicef a versé pour sa part 268 000 dollars à al-Bustan Association, une organisation caritative contrôlée par Rami Makhlouf, richissime cousin du président, frappé de sanctions, et l'une des figures les plus vilipendées par les opposants au régime.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Thaoura 2.0... Et ce n’est que le début

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : quatre nœuds et un maillon caché...

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants