X

La Dernière

Pourquoi la Fransabank a eu le coup de cœur pour « Le village préféré des Libanais »

Entretien
Claude ASSAF | OLJ
08/08/2016

Assumer des responsabilités dans le développement durable, tel est l'enjeu que s'attache à réaliser la Fransabank depuis plusieurs décennies. Cette entreprise financière, actrice importante de la vie économique du pays, est tout autant une entreprise citoyenne qui se soucie, à travers une attitude tournée vers l'intérêt général, d'apporter sa part tant au niveau sociétal que social, environnemental, culturel, éducatif et patrimonial...

Le dernier projet pour lequel la Fransabank s'est engagée est le concours organisé en juillet par L'Orient-Le Jour, « Le village préféré des Libanais », en partenariat avec le ministère du Tourisme et dont le résultat des votes sera annoncé aujourd'hui. Dania Kassar, directrice de la division marketing et communication d'entreprise, évoque les raisons qui ont poussé la Fransabank à sponsoriser l'événement, mettant en exergue la proximité entre, d'une part, l'esprit de cette compétition et, d'autre part, les valeurs, les objectifs et la stratégie de la banque dans ce vaste domaine de l'action humaine.

« Nous avons eu un véritable coup de cœur lorsque nous avons été informés de la teneur de ce projet, et ayant perçu le fort potentiel de succès que cette démarche aurait auprès des Libanais, nous nous sommes embarqués sans aucune hésitation », raconte-t-elle avec enthousiasme. « C'est que ce concours témoigne d'un souci de préserver le patrimoine et l'environnement dans les zones rurales, d'y promouvoir le tourisme tant auprès des étrangers que des Libanais résidents et expatriés, et d'y générer ainsi des opportunités d'emploi », poursuit-elle, avant d'ajouter : « Ces intérêts recherchés par L'Orient-Le Jour s'inscrivent dans l'axe des valeurs de la Fransabank, basées sur la solidarité et concrétisées par une stratégie qui se préoccupe de réduire la pauvreté à travers le développement des régions et la répartition équitable des richesses entre les villes et les campagnes. » Et Mme Kassar de mettre en relief dans ce cadre les avantages sociaux et économiques que peut produire cette promotion rurale. « Faire connaître ces sites dotés de paysages verts, architecturaux et historiques, et munis d'un grand potentiel écotouristique dynamisera l'activité économique et encouragera ainsi les habitants à rester dans leurs villages », assure-t-elle.

À la question de savoir, au passage, quel est parmi ces villages celui pour lequel elle a pincé et voté, Dania Kassar répond d'emblée : « Hammana ! » et confie spontanément les raisons de son choix. « J'ai voulu par là soutenir un village qui à mes yeux mérite d'être aussi fréquenté que certains de ses concurrents plus célèbres », indique-t-elle, ajoutant aussitôt qu'à l'annonce des résultats, elle sera en tout état de cause très heureuse parce que « toutes ces localités libanaises sont magnifiques ». La responsable rappelle à ce propos que la Fransabank n'en est pas à sa première expérience dans la promotion des villages, s'étant déjà mobilisée pour accompagner des projets de développement à Jezzine et Bkassine, dans le cadre de prêts subventionnés par la Banque du Liban.

« D'innombrables besoins »

Parmi d'autres facteurs qui ont également poussé l'entreprise financière à sponsoriser cette initiative, il y a « les affinités avec ce support de la presse écrite francophone dont la Fransabank apprécie la résilience face à la prédominance des organes audiovisuels et de télécommunication », souligne Mme Kassar. Elle ne cache pas en outre l'intérêt que la Fransabank tire déjà d'avoir encouragé cette initiative de L'Orient-Le Jour. « Dans les dix villages sélectionnés cette année, où sont installées nombre de nos agences, les habitants ont ressenti un coup de cœur à l'égard de notre banque », souligne-t-elle, indiquant que « cet impact positif a contribué à resserrer d'avantage les liens avec la clientèle. Les gens sont plus enclins à collaborer avec des institutions qui déploient des efforts pour s'impliquer dans des investissements socialement responsables, et qui ne se contentent pas de cumuler les bénéfices et les profits », note-t-elle.
Cet engagement dans la vie citoyenne, la Fransabank est déterminée à le poursuivre, stimulée par des sollicitations de toute part. « Le pays pâtit d'innombrables besoins au niveau du tourisme, mais plus encore dans des sphères aussi diversifiées que la santé, l'environnement, l'industrie, l'agriculture, l'éducation, l'avenir des jeunes, les droits de l'homme, notamment ceux de la femme... » détaille Mme Kassar, qui déplore l'impossibilité de les satisfaire tous malgré plusieurs lignes d'action et un large périmètre d'intervention tracé par la banque dans l'ensemble de ces secteurs.

Elle se félicite toutefois de l'ardeur d'« une équipe de travail compétente et humaine, qui œuvre sous la houlette et avec le soutien de la présidence de la banque, à satisfaire les demandes selon les normes de Global Compact (Pacte mondial), charte lancée en 2000 par l'Onu ». « Ce pacte est une référence en matière de responsabilité sociale », affirme Mme Kassar, qui indique enfin que « les thématiques stratégiques de la banque y sont alignées ».


Lire aussi
Le Village Préféré Des Libanais : #1 Akkar el-Atika, nichée au cœur des sapins

Le village préféré des Libanais : #2 Dhour Choueir, la « perle » un brin nostalgique

Le village préféré des Libanais : #3 Douma, la cité-village comme chez Pagnol

Le village préféré des Libanais : #4 Ehden, la fière, la pieuse, la gourmande

Le village préféré des Libanais : #5 Hammana et sa vallée « œuvre de Dieu »

Le village préféré des Libanais : #6 Jezzine, l'éternelle fiancée de la cascade

Le village préféré des Libanais : #7 Kfardebiane, l'autre nom du tourisme de montagne

 Le village préféré des Libanais : #8 Rachaya el-Wadi, havre de paix au pied du mont Hermon

Le village préféré des Libanais : #9 Sarafand, le réveil d'une cité mythique

Le village préféré des Libanais : #10 Yammouné, d'herbe et d'eau fraîche...

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUE TOUTES LES BANQUES AIENT DES COUPS DE COEUR POUR TOUS LES VILLAGES LIBANAIS OU I HITTOU IDON BIL JAYBE... POUR AIDER...

Bery tus

genre *

Bery tus

EXCELLENT IL FAUT ENCOURAGER CE GENE D'INITIATIVE !!

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pays : Liban ; capitale : Téhéran

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué