Rechercher
Rechercher

À La Une - Trafic d'êtres humains

Une Russe à la tête d'un réseau international de prostitution arrêtée au Liban

Ch. S. a envoyé plusieurs filles venues des pays de l'Est dans certains pays arabes.

Une ressortissante russe, à la tête d'un réseau international de prostitution qui s'étend à partir du Liban dans plusieurs pays de la région, a été arrêtée le 1er août 2016 à l'aéroport international de Beyrouth alors qu'elle tentait de fuir. JOSEPH EID/AFP

Une ressortissante russe, à la tête d'un réseau international de prostitution qui s'étend à partir du Liban dans plusieurs pays de la région, a été arrêtée le 1er août à l'aéroport international de Beyrouth alors qu'elle tentait de fuir, a annoncé vendredi la brigade des mœurs.

Selon l'office affilié à la police judiciaire, Ch. S., née en 1978, aurait attiré au Liban plusieurs jeunes filles venues d'Ukraine, de Russie et du Kazakhstan en prétendant les faire venir pour un séjour touristique. Assurant le paiement de leur billet d'avion et la réservation de leurs chambres d'hôtel, la responsable de ce réseau contraignait en réalité ces jeunes femmes à s'adonner à des actes de prostitution, indique un communiqué des Forces de sécurité intérieure (FSI) publié vendredi. Plusieurs d'entre elles ont été repérées et arrêtées grâce à la surveillance de sites Internet sur lesquelles ces elles proposaient leurs services.

Lors de son interrogatoire, la ressortissante russe a avoué être à la tête d'un réseau de prostitution basé au Liban et s'étendant dans plusieurs pays arabes dont l’Égypte, la Jordanie et les Émirats arabes unis. Les FSI révèlent que cette personne faisait l'objet d'un signalement de l'agence Interpol émis par les autorités égyptiennes pour trafic d'êtres humains et prostitution. Plusieurs téléphones portables et ordinateurs qu'elle utilisait pour faire fonctionner son réseau, ainsi qu'une somme d'argent, ont été saisis, indiquent les FSI.

Plusieurs réseaux de prostitution ont été démantelés ces derniers mois au Liban. Le 30 mars dernier, les autorités avaient annoncé le démantèlement du "plus dangereux" réseau de trafic d'êtres humains au Liban, opérant dans le secteur de Jounieh. Soixante-quinze jeunes filles, majoritairement syriennes, avaient été sauvées de ce trafic à l'issue d'une importante opération de police.

 

 

Pour mémoire
Sans la prostitution, le taux de viol augmentera, estiment les clients

« À l'étranger, la prostitution est une chose naturelle. Ce n'est pas du trafic humain ! »

Trafic sexuel au Liban : une Syrienne raconte l'enfer

Le trafic d’êtres humains entre la Syrie et le Liban : six jours pour arriver à la Békaa à partir d’Alep

Trafic humain : le Liban appelé à étendre sa législation aux moyens de prévention et de protection

 


Une ressortissante russe, à la tête d'un réseau international de prostitution qui s'étend à partir du Liban dans plusieurs pays de la région, a été arrêtée le 1er août à l'aéroport international de Beyrouth alors qu'elle tentait de fuir, a annoncé vendredi la brigade des mœurs.
Selon l'office affilié à la police judiciaire, Ch. S., née en 1978, aurait attiré au Liban...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut