X

À La Une

Polémique en Israël après une émission de la radio militaire sur le poète palestinien Mahmoud Darwich

Proche-Orient

"A première vue, il s'agit d'une affaire grave impliquant quelqu'un qui a écrit des textes contre le sionisme, qui sont utilisés jusqu'à présent pour encourager des actions terroristes contre l'Etat d'Israël", affirme Lieberman.

OLJ/AFP
20/07/2016

Le ministre israélien de la Défense a convoqué mercredi le directeur de la radio de l'armée pour dénoncer la diffusion d'une émission sur le poète palestinien Mahmoud Darwich, a indiqué un communiqué de son ministère.
Cette émission sur l'un des plus grand poètes du monde arabe, a été diffusée mardi dans le cadre d'un programme de l'université ouverte d'Israël, un établissement de formation à distance.

"A première vue, il s'agit d'une affaire grave impliquant quelqu'un qui a écrit des textes contre le sionisme, qui sont utilisés jusqu'à présent pour encourager des actions terroristes contre l'Etat d'Israël", a affirmé Avigdor Lieberman dans son communiqué. "Il est clair qu'il s'agit d'une erreur que l'on ne peut pas laisser passer", a ajouté le ministre en précisant qu'il avait convoqué le chef de la radio militaire Yoram Dekel pour obtenir des "éclaircissements".
M. Lieberman qui dirige Israel Beitenou, un parti ultra-nationaliste, a été désigné fin mai à la tête du ministère de la Défense.

La direction de la radio militaire s'est défendue dans un communiqué en expliquant que "l'ouverture au monde universitaire et la liberté académique nous font une obligation de permettre l'accès des auditeurs à la richesse des idées".

Mahmoud Darwich est considéré comme le poète national palestinien. Son oeuvre est centrée sur la nostalgie de sa patrie perdue. Il a été membre de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) qu'il a quittée pour marquer son opposition aux accords d'Oslo conclus avec Israël en 1993. Après un long exil, il est revenu vivre à Ramallah en Cisjordanie occupée. Il est décédé en 2008 à Houston aux Etats-Unis des suite d'une intervention chirurgicale.

En l'an 2000, le ministre de l'Education Yossi Sarid, qui dirigeait le parti de gauche laic Meretz avait proposé que certains des poèmes de Mahmoud Darwich soient inclus dans les programmes scolaires israéliens. Mais le Premier ministre de l'époque Ehud Barak avait refusé en expliquant qu'Israël n'était pas prêt à accepter un tel geste.

La radio militaire dépend du ministère israélien de la Défense. Selon les médias, M. Lieberman envisagerait la fermeture de cette station en raison de son orientation jugée trop "gauchiste".

 

 

Pour mémoire
Mais qui était vraiment Mahmoud Darwich?

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Quatre jihadismes, une métastase

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.