Rechercher
Rechercher

Culture - Décoration

« Merci à la France, mon autre patrie... »

Le président français donnant une accolade au poète franco-libanais.

L'ancien journaliste (il était l'un des piliers de L'Orient), poète, essayiste, critique d'art et diplomate Salah Stétié a été promu par la France, dans l'ordre national de la Légion d'honneur, au grade de grand officier en janvier 2016. C'est au cours d'une cérémonie, en cette première semaine de juillet, au palais de l'Élysée à Paris, que le président de la République française, François Hollande, lui a remis ses insignes.
« La France honore le vieux diplomate et le vieil écrivain que je suis, et c'est pour moi double source dans laquelle j'ai puisé les raisons de vivre, d'écrire et d'agir. Merci donc à la France, mon autre patrie », avait réagi Salah Stétié.

Dans son allocution, le président Hollande a souligné la stature de cette grande figure intellectuelle, qui s'est toujours engagée contre toutes le formes de fanatisme, qualifiant Stétié de symbole d'un nouvel humanisme.

Insatiable lecteur et observateur de son temps, homme d'action et de paroles, Salah Stétié a prononcé un « magnifique discours qui nous a réconciliés avec l'homme que les médias maltraitent un peu beaucoup ces derniers temps », note Noha Baz. La présidente et fondatrice de l'association Les Petits Soleils et du prix littéraire gastronomique Ziryab (dont Stétié fait partie) était présente à la cérémonie, et elle rapporte l'émotion de ce dernier dont « les yeux brillaient comme ceux d'un enfant ». Un dîner dans son restaurant favori, Le Prunier, a réuni autour du poète un cercle d'amis dont Adonis, Issa Makhlouf, Vénus Khoury Gata, Boutros Assaker, etc.

À noter que Salah Stétié avait récemment rendu visite à son pays natal où l'Université antonine lui avait consacré une plaque commémorative et un livre imprimé sur l'histoire de sa vie.

 

Pour mémoire
« J'ai honte », le cri de révolte de Salah Stétié, dans « Le Figaro », contre le comportement des jihadistes

Les Mémoires de Salah Stétié, une leçon d'histoire

Baalbeck et Bacchus font escale en Provence

Douze écrivains libanais (re)font les mots du monde

L'ancien journaliste (il était l'un des piliers de L'Orient), poète, essayiste, critique d'art et diplomate Salah Stétié a été promu par la France, dans l'ordre national de la Légion d'honneur, au grade de grand officier en janvier 2016. C'est au cours d'une cérémonie, en cette première semaine de juillet, au palais de l'Élysée à Paris, que le président de la République française,...
commentaires (2)

CA FAIT PLAISIR DE LIRE DE TELLES NOUVELLES SUR DES LIBANAIS !

LA LIBRE EXPRESSION

14 h 07, le 09 juillet 2016

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • CA FAIT PLAISIR DE LIRE DE TELLES NOUVELLES SUR DES LIBANAIS !

    LA LIBRE EXPRESSION

    14 h 07, le 09 juillet 2016

  • Brilliant

    Marie-Jo Abou Jaoude

    09 h 24, le 09 juillet 2016

Retour en haut