Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Attentats de Qaa : la menace jihadiste plane toujours, prévient le Hezbollah

Hariri a été reçu samedi soir par le roi Salmane d'Arabie saoudite à la Mecque

Le vice-président du conseil exécutif du Hezbollah, le cheikh Nabil Kaouk, a estimé que la présence de jihadistes à la frontière du Liban constituait un réel danger qui ne peut être ignoré. Photo Ani

Plusieurs responsables politiques libanais se sont exprimés dimanche, tentant de tirer les enseignements sécuritaires et politiques des attentats suicide qui ont frappé lundi dernier la bourgade chrétienne de Qaa, frontalière de la Syrie, faisant cinq morts (plus huit kamikazes tués) et 28 blessés.

"Danger réel"
Le vice-président du conseil exécutif du Hezbollah, le cheikh Nabil Kaouk, a estimé que la présence de jihadistes à la frontière du Liban constituait un réel danger qui ne peut être ignoré.
"Le danger takfiriste que répresentent dans la Békaa le groupe Etat Islamique et le Front al-Nosra, la branche syrienne d'el-Qaëda, présents dans les jurds d'Ersal et de Ras Baalbeck, est sérieux, réel, massif et permanent", a déclaré le cheikh Kaouk lors d'une réunion partisane à Kfar Kila, au Liban-sud. 

"Cette menace ne peut pas être traitée avec complaisance ou mépris", a-t-il ajouté, dénonçant certaines parties libanaises qui "continuent d'ignorer cette menace" et défendant l'action du parti chiite dans la lutte contre les jihadistes.

La veille, la chaîne télévisée du Hezbollah, al-Manar, avait annoncé l'élimination du chef des opérations de l'EI dans le jurd de Qaa, à la suite du pilonnage par le Hezbollah d'un centre d'opérations. Dans la matinée de samedi, le parti chiite avait annoncé avoir détruit deux positions du groupe jihadiste dans le jurd de Ras Baalbeck. Les éléments armés tenant ces positions ont été tués et blessés.

Vendredi, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a estimé que Qaa était "clairement la cible des kamikazes", réfutant certaines analyses qui affirmaient le contraire.

 

(Lire aussi : Après l’échec du package-deal iranien, un plan B sécuritaire du Hezbollah ?)

 

Enseignements politiques
Evoquant à son tour les attentats de Qaa, le ministre du Tourisme, Michel Pharaon, a rappelé dimanche que les Libanais ont "toujours su lutter avec héroïsme contre les armes palestiniennes, la tutelle syrienne et les agressions israéliennes". 

"Les attentats de Qaa confirment à nouveau les difficultés de la situation. Ces attaques confèrent à l'armée libanaise le devoir de défendre la souveraineté du territoire et de défendre les valeurs auxquelles nous croyons", a déclaré M. Pharaon. "Nous affronterons ensemble ces défis tout comme les habitants de Qaa ont affronté le terrorisme", a-t-il conclu.  

De son côté, le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, a vanté les vertus du dialogue pour régler les crises politiques du pays. 
"La conjoncture actuelle doit inciter les forces politiques et les Libanais à unifier leur discours national face aux défis, le terrorisme n'épargnant personne", a-t-il déclaré lors d'une cérémonie religieuse dans la localité de Blat, au Liban-sud, estimant que "le dialogue constitue le seul choix efficace pour conclure des compromis et mettre un terme aux crises politiques". 

Sur le plan politique, le chef du Courant du Futur, Saad Hariri a été reçu samedi soir par le roi Salmane d'Arabie saoudite à la Mecque. Il a participé à un iftar où étaient présents plusieurs chefs d'Etat, a indiqué un communiqué du bureau de presse de M. Hariri publié dimanche.

 

 

Lire aussi
Au-delà du cafouillage officiel, l’attentat de Qaa vise tout le Liban, le décryptage de Scarlette Haddad

Hariri et Geagea d’accord sur les options stratégiques et la sauvegarde de Taëf

 

Plusieurs responsables politiques libanais se sont exprimés dimanche, tentant de tirer les enseignements sécuritaires et politiques des attentats suicide qui ont frappé lundi dernier la bourgade chrétienne de Qaa, frontalière de la Syrie, faisant cinq morts (plus huit kamikazes tués) et 28 blessés.
"Danger réel"Le vice-président du conseil exécutif du Hezbollah, le cheikh Nabil Kaouk,...
commentaires (6)

JE CONSEILLE DES ENTENDEMENTS MOMENTANNES... DEFENDRE LE PAYS EST UN DEVOIR DE TOUS LES LIBANAIS ... QUELLES QU,EN SOIENT LES RAISONS QUI ATTIRENT LES TARES CHEZ NOUS... CAR QUI SE RESSEMBLENT S,ASSEMBLENT... IL NE FAUT PAS LAISSER L,INTIATIVE DANS LES SEULES MAINS D,UNE SEULE PARTIE ... ERREUR IMPARDONNABLE MESSIEURS HARIRI ET GEAGEA ET AOUN ET GEMAYEL ET FRANGIEH... LE DERSTIN DU PAYS EST EN JEU ... ATTENTION AU QUITTE OU DOUBLE !

LA LIBRE EXPRESSION

10 h 52, le 04 juillet 2016

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • JE CONSEILLE DES ENTENDEMENTS MOMENTANNES... DEFENDRE LE PAYS EST UN DEVOIR DE TOUS LES LIBANAIS ... QUELLES QU,EN SOIENT LES RAISONS QUI ATTIRENT LES TARES CHEZ NOUS... CAR QUI SE RESSEMBLENT S,ASSEMBLENT... IL NE FAUT PAS LAISSER L,INTIATIVE DANS LES SEULES MAINS D,UNE SEULE PARTIE ... ERREUR IMPARDONNABLE MESSIEURS HARIRI ET GEAGEA ET AOUN ET GEMAYEL ET FRANGIEH... LE DERSTIN DU PAYS EST EN JEU ... ATTENTION AU QUITTE OU DOUBLE !

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 52, le 04 juillet 2016

  • Optimistes ou pessimistes ,le danger jihadiste plane toujours dans tout ce monde arabe fou .

    Sabbagha Antoine

    20 h 08, le 03 juillet 2016

  • LA OU EN SONT LES CHOSES... IL IMPORTE PEU POUR LE MOMENT QUE LES REACTIONS SOIENT CONTRE LES ACTIONS DE CERTAINS... TOUS LES LIBANAIS SONT EN DANGER... ET JE CONSEILLE UNE ENTENTE GLOBALE ENTRE TOUS LES PARTIES... HEZBOLLAH CERFTES COMPRIS... POUR DEFENDRE LE PAYS CONTRE LES INCURIONS DES TARES !!!

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 52, le 03 juillet 2016

  • Je suis d'accord avec le député Anwar el-Khalil qui vient de proposer que la prochaine réunion du Conseil des Ministres se tienne à el-Kaa, afin de prouver que tout le Liban est aux côtés de ce village de la Békaa-Nord qui subit les assauts répétés de la part de bandes de takfiris de sous-culture d'un autre âge.

    Un Libanais

    17 h 20, le 03 juillet 2016

  • L'insoutenable légèreté du groupe saad.... Au Liban nos villages sont attaqués par des wahabites et lui il va se goinfrer chez leur roi .... Est ce que le félon rifi y était aussi ?

    FRIK-A-FRAK

    16 h 51, le 03 juillet 2016

  • Le danger existe réellement et l’armée libanaise aidée du Hezbollah doivent se mettre d'accord et boucler totalement la frontière. A propos, pourquoi l’armée n'intervient pas directement à Ersal?

    Zorkot Mohamed

    16 h 46, le 03 juillet 2016

Retour en haut