Rechercher
Rechercher

Liban - Tribune

Quelqu’un a dit que l’histoire se répète...

Mon expérience en histoire est limitée à cette partie du monde – le Liban et une partie du Moyen-Orient. Disons que la plupart de cette expérience se concentre sur l'histoire de ce pays. À un moment donné un rêve : Nasser. Puis, après le décès de mon père, le chemin inévitable de Damas et les différents épisodes de la guerre civile.
Je lis un peu d'histoire – beaucoup de choses sur les guerres européennes. Et, à cause de notre croyance et de notre soutien à la cause palestinienne, l'histoire moderne est Sykes-Picot, Balfour et la proclamation de l'État d'Israël en 1948, entre autres événements.
L'histoire du conflit israélo-arabe ne peut pas être séparée de l'histoire européenne moderne et de ses implications sur le XXe siècle. Mais pour la faire courte, je suis arrivé à cette conclusion après le référendum en Grande-Bretagne :
Une centaine d'années après la Première Guerre mondiale, c'est comme si l'Europe avançait à nouveau tête baissée vers d'énormes troubles, commençant sur le plan économique, mais se développant plus tard au niveau des questions nationales, l'appartenance ou l'identité européenne étant trop faible pour affronter les démons des nationalismes.
Une centaine d'années après la Première Guerre mondiale, les partis de droite et les formations xénophobes progressent dans toute l'Europe, aujourd'hui contre l'immigration étrangère, principalement les Arabes et les musulmans, demain contre les Juifs, comme l'histoire nous le dit.
Entamé comme un moyen économique d'intégrer l'Allemagne après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le projet de l'Union européenne commence maintenant à se désagréger, et nous pourrions assister à une montée d'antagonismes historiques déclenchée par le Brexit.
Une centaine d'années après la Première Guerre mondiale, le monde arabe, officiellement divisé à cette époque selon les frontières de Sykes-Picot – ou une partie, du moins –, est aujourd'hui en train d'imploser, laissant la place à de nouvelles frontières qui ne sont pas encore claires.
Une centaine d'années après la Première Guerre mondiale, les limites de Balfour, pas bien définies à l'époque, inexistantes avec l'État d'Israël, pourraient s'étendre partout à partir de maintenant, sur base du souhait du gouvernant de Jérusalem.
Quel dommage d'avoir vécu ou entendu parler de tant d'événements et d'être obligé de témoigner pour ce qui reste de la vie de cette triste fin de l'histoire...
Quelqu'un a dit que l'histoire se répète...

Walid JOUMBLATT
Député, chef du Rassemblement démocratique

Mon expérience en histoire est limitée à cette partie du monde – le Liban et une partie du Moyen-Orient. Disons que la plupart de cette expérience se concentre sur l'histoire de ce pays. À un moment donné un rêve : Nasser. Puis, après le décès de mon père, le chemin inévitable de Damas et les différents épisodes de la guerre civile.Je lis un peu d'histoire – beaucoup de choses...
commentaires (9)

Mr. W. rédige et revisite l'histoire à sa façon... Quel dommage d'avoir vécu et témoigné de tant d'événements qui ont nuis au Liban et qui ont été causés par la clique qui inclut l'auteur de cet article. Quelqu'un a dit que l'histoire se répète...

Cedrus Fidelis

21 h 19, le 28 juin 2016

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Mr. W. rédige et revisite l'histoire à sa façon... Quel dommage d'avoir vécu et témoigné de tant d'événements qui ont nuis au Liban et qui ont été causés par la clique qui inclut l'auteur de cet article. Quelqu'un a dit que l'histoire se répète...

    Cedrus Fidelis

    21 h 19, le 28 juin 2016

  • Même si la sortie du Royaume-Uni de l'UE est regrettable pour plusieurs raisons, elle n'est à mon avis pas annonciatrice de futures catastrophes sur le vieux continent. Les crispations identitaires ressurgissent certes, mais elles ont existé en tout temps. L'Histoire se répète... mais les époques changent. Analyse remarquable néanmoins M. Joumblatt

    AR

    19 h 21, le 27 juin 2016

  • BEL ARTICLE MONSIEUR JOUMBLAT PLEIN DE VERITES...

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 17, le 27 juin 2016

  • On le préfère comme ça, des idées plutôt que des prises de position à l'emporte pièce. Si l'histoire se répète, on dit aussi qu'elle beguai. Vous mavez quand même impressionné Joumblatt.

    FRIK-A-FRAK

    10 h 58, le 27 juin 2016

  • Le probleme c'est les fossoyeurs de la republique comme l'auteur de cette tribune. il a contribue a la destruction du pays pour un ideal sur papier: Disons que la plupart de cette expérience se concentre sur l'histoire de ce pays. À un moment donné un rêve : Nasser ce qui me navre le plus, c'est qu'il ait ete tellement dans l'erreur et d'avoir autant de soutient de sa communaute. Dans l'histoire du Liban moderne, il y a eu 2 peronnes qui ont offert de la sorte le Liban aux forces etrangeres, l'auteur de la tribune et hassan nasrallah.

    George Khoury

    10 h 17, le 27 juin 2016

  • L'histoire se répète...hélas triste réalité !

    Claude AZRAK

    08 h 27, le 27 juin 2016

  • L'histoire se répète, oui, mais une une première fois en Tragédies avec l'usurpation de la Palestine et l’éclatement de l'Arabe Empire ; et une deuxième fois en Farces avec l’annihilation de la cause de la Palestine entre Gaza et la Cisjordanie, et l'émiettement des restes ; suite à Sykes-Picot ; de ce même Arabe Empire....

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    08 h 02, le 27 juin 2016

  • Excellent article sur les forces de fractionnement et de confrontation a l'oeuvre en Europe et au Proche-Orient

    Tabet Ibrahim

    07 h 39, le 27 juin 2016

  • Excellent article

    Tabet Ibrahim

    07 h 30, le 27 juin 2016

Retour en haut