Basket-ball - Finale du championnat du Liban

Club sportif vs La Sagesse : un énième « match de la honte »

Le Club sportif menait 61 à 51 points face à La Sagesse, hier soir, quand le match a été interrompu après un violent incident avant d’être suspendu par la Fédération libanaise de basket-ball. Photo Lebanese Basketball/Facebook

Pour la énième fois, hier soir, un match de basket-ball opposant le Club sportif de Beyrouth à La Sagesse s'est terminé dans la confusion totale.

À 2 minutes 28 secondes de la fin du 3e quart-temps du match n° 6 de la finale du championnat du Liban, alors que le Club sportif menait 61 à 51 points, l'arbitre du match a sifflé un tacle en faveur de La Sagesse. Les joueurs du Club sportif et ses officiels ont immédiatement protesté devant les arbitres ; c'est à ce moment-là qu'un fan de La Sagesse a lancé une bouteille en leur direction, atteignant un officiel du Club sportif à la tête et le blessant légèrement. Aussitôt, le désordre régnait dans le stade de Ghazir, où le match était disputé, les deux équipes s'accusant mutuellement d'être responsables de ce violent incident et se lançant des accusations portant sur de présumés gestes provocateurs effectués par certains joueurs. La pagaille était telle qu'elle a nécessité l'intervention des forces de l'ordre pour calmer les esprits. Peine perdue !

Le match, interrompu pendant plus d'une heure, n'a finalement pas repris. Le Club sportif exigeait de poursuivre le jeu à huis clos, ce que La Sagesse, qui jouait à domicile, a catégoriquement refusé, exigeant au contraire la présence de son public. Après maints palabres, la Fédération libanaise de basket-ball a décidé de suspendre le match, dans l'attente d'une réunion aujourd'hui avec les présidents et responsables des deux clubs.

Quelle sera la réponse de la fédération à la sempiternelle querelle qui oppose les deux clubs beyrouthins, rivaux historiques, et à ce énième « match de la honte » ? Prendra-t-elle une décision susceptible d'induire le respect ? À suivre...

 

Pour mémoire
La magie du basket n'opère plus

Au Liban, la guerre confessionnelle fait rage sur les gradins


Pour la énième fois, hier soir, un match de basket-ball opposant le Club sportif de Beyrouth à La Sagesse s'est terminé dans la confusion totale.


À 2 minutes 28 secondes de la fin du 3e quart-temps du match n° 6 de la finale du championnat du Liban, alors que le Club sportif menait 61 à 51 points, l'arbitre du match a sifflé un tacle en faveur de La Sagesse. Les joueurs du...

commentaires (2)

"Génétiquement" sectaires.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

21 h 27, le 05 juin 2016

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • "Génétiquement" sectaires.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    21 h 27, le 05 juin 2016

  • Des insultes anti-religieuses entre des joueurs supposés être des sportifs, ne sont pas tolérables au XXIème siècle. Jésus-Christ est mort en l'an 33 de notre ère et le prophète Mohammad en 632. Il est ridicule de les insulter après 1983 ans pour le Premier et 1384 ans pour le Second au cours d'un jeu de ballon. Dans un pays civilisé, ces comportements sauvages et préhistoriques sont passibles de peines de prison fermes avec interdiction à vie d'exercer un sport professionnel.

    Honneur et Patrie

    17 h 50, le 04 juin 2016