Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Humanitaire

Une partie de l’aide américaine aux Syriens suspendue pour cause de fraudes

Des Syriens du camp de réfugiés de Qah à la frontière turque. Bulent Kilic/AFP

Le gouvernement américain a suspendu une partie de ses financements à des ONG actives en Syrie après avoir découvert qu'elles surpayaient systématiquement des entreprises turques pour des produits de base destinés aux victimes du conflit. L'agence d'aide américaine Usaid a ainsi indiqué dans un communiqué avoir « des raisons pour suspendre 14 entités et individus en Turquie impliqués dans les programmes d'aide ». Elle évoque « un réseau de commerçants, employés d'ONG et autres qui ont agi de concert dans la manipulation d'appels d'offres et de nombreux cas de paiements illicites et versement de pots-de-vin liés aux contrats pour la livraison d'aide humanitaire en Syrie ».
Usaid n'identifie pas les organisations humanitaires concernées par cette affaire, mais parmi elles figurent l'ONG américaine International Medical Corps (IMC), l'organisation non gouvernementale irlandaise Goal et l'International Rescue Committee (IRC), dirigé par l'ancien ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband, a appris l'AFP après de sources humanitaires. Les accusations portent toutes sur des achats effectués en Turquie, les ONG étant systématiquement arnaquées par les entreprises turques vendant les produits.


S'exprimant sous le couvert de l'anonymat, un responsable haut placé de Usaid souligne que l'affaire porte essentiellement sur la substitution de ces produits. Les sociétés privées turques surfacturaient les ONG pour des produits de qualité très inférieure et empochaient la différence, a-t-il expliqué. Il s'agissait notamment de couvertures et d'autres produits de base destinés aux milliers de Syriens affectés par le conflit qui a fait plus de 270 000 morts et des milliers de déplacés et de réfugiés depuis 2011. Les ONG sont accusées d'un manque de suivi et de supervision des processus d'acquisition, et certains employés d'implication directe dans cette affaire. L'IMC a confirmé à l'AFP avoir déjà licencié plusieurs employés après ces révélations. « Ce qui est clair désormais à la suite de cette enquête est qu'il s'agissait d'une opération plutôt complexe », a souligné le responsable de Usaid.
En 2015, les États-Unis avaient fait don de 397 millions de dollars à des ONG travaillant en Syrie, selon le Service de surveillance financière de l'Onu. USaid n'a pas précisé la valeur de l'aide suspendue, mais elle pourrait s'élever à plusieurs dizaines de millions de dollars, selon des sources humanitaires.

 

Impact considérable
L'International Medical Corps est parmi les plus grands fournisseurs d'aide médicale aux Syriens dans leur propre pays ou dans les États voisins. Plus de six millions de malades ont ainsi été soignés au cours des cinq dernières années dans les 430 centres de santé soutenus par l'IMC, selon l'ONG. « L'IMC a coopéré activement avec l'inspecteur général de l'Usaid » et a ouvert sa « propre enquête », a assuré l'ambassadeur William Garvelink, chargé de veiller à la conformité règlementaire au sein de l'ONG. « Nous avons une politique de tolérance zéro à l'égard de la fraude et de la corruption, et avons limogé des membres du personnel soupçonnés d'implication », a-t-il ajouté.
L'ONG manque grandement de fonds en raison de sa suspension, et près d'un tiers de ses plus de 2 000 employés travaillant sur la Syrie ont dû être licenciés. Des programmes ont également été suspendus par l'IRC, qui n'a pas fait de commentaires sur cette affaire. De son côté, l'ONG Goal a confirmé le mois dernier au quotidien irlandais The Journal qu'une partie de ses programmes avait été suspendue. L'impact sur les populations syriennes dans le besoin est considérable. Un porte-parole d'une importante ONG médicale syrienne, qui recevait l'essentiel de ses financements de l'IMC et de l'IRC, a affirmé à l'AFP que l'organisation n'avait pas pu acheter depuis janvier des médicaments et autres produits de base avec des fonds américains. « La suspension a provoqué de nombreux retards dans les acquisitions d'importants produits et équipements médicaux », a-t-il expliqué. Ces suspensions sont techniquement provisoires, en attendant que le Usaid obtienne des garanties et assurances sur les bonnes pratiques des ONG. L'Onu a réclamé plus de 7 milliards de dollars de fonds pour les programmes d'aide à la Syrie pour 2016.

Pour mémoire

Syrie: l'aide humanitaire risque d'être interrompue (Onu)

La plus grand convoi humanitaire en cinq ans de guerre entre en Syrie

 

Le gouvernement américain a suspendu une partie de ses financements à des ONG actives en Syrie après avoir découvert qu'elles surpayaient systématiquement des entreprises turques pour des produits de base destinés aux victimes du conflit. L'agence d'aide américaine Usaid a ainsi indiqué dans un communiqué avoir « des raisons pour suspendre 14 entités et individus en Turquie impliqués...
commentaires (4)

LA POURRITURE SE FAUFILE PARTOUT !

JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

17 h 40, le 11 mai 2016

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • LA POURRITURE SE FAUFILE PARTOUT !

    JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

    17 h 40, le 11 mai 2016

  • Genre mercantile sans cœur, à haïr ! On voudrait bien qu’il soit chien pour pouvoir l’aimer un peu.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    09 h 20, le 11 mai 2016

  • Et... en ce qui concerne , les armes livrées aux " bons djihadistes " déguisés en rebelles " qui finissent chez EI ou Al Qaïda ...y aurait 'il fraude ...?

    M.V.

    07 h 08, le 11 mai 2016

  • Une partie de l’aide américaine aux Syriens suspendue pour cause de fraudes TOUS LES PRETESTES SONT BONS POUR NE PAS AIDER LES SYRIENS VICTIMES DE LA BARBARIE DU REGIME BAASSYRIEN CHERI DES YANKEES SURTOUT QUAND ON PENSE A LA SURFACTURATION DESPRODUITS/ARTICLES AMERICAINS DESTINEES A L'ARMEE.....AMERICAINE.

    Henrik Yowakim

    03 h 25, le 11 mai 2016

Retour en haut