X

Économie

La Byblos Bank acquiert la Banque Pharaon & Chiha

Liban - Fusion

La Byblos Bank, qui avait confirmé fin mars être sur le point d'acquérir la plus ancienne banque du Liban, a annoncé hier la finalisation de l'accord.

11/05/2016

La Byblos Bank a annoncé hier par communiqué avoir achevé l'acquisition de 99,18 % des actions de la Banque Pharaon & Chiha en vue de leur fusion. « La transaction a été basée sur une évaluation de 100 % du capital social émis de la Banque Pharaon & Chiha à 91 millions de dollars », précise le communiqué.
Le montant de la transaction avoisinerait donc 90,25 millions de dollars, mais le communiqué ne précise pas ce qu'il adviendra des 0,82 % des actions restantes. Contactée, la direction de la Byblos Bank n'était pas en mesure de répondre dans les délais aux questions de L'Orient-Le Jour.

 

Entrée au capital des frères Rahmé
Le groupe ZR appartenant aux frères Teddy et Raymond Rahmé, qui a tenté à maintes reprises d'acquérir la Banque Pharaon & Chiha, a fait également partie des négociations. « Les actions ont été principalement acquises après la cession par MM. Raymond et Teddy Rahmé à la Byblos Bank de leurs actions et de leurs droits en vertu des accords d'achat de parts signés avec les anciens actionnaires de la Banque Pharaon & Chiha », ajoute le communiqué. En effet, le groupe ZR avait tenté en octobre 2014 d'acquérir pour 90 millions de dollars les parts majoritaires – entre 75 % et 80 % selon les différents chiffres avancés dans la presse – de la Banque Pharaon & Chiha détenues par Nagi Pharaon. Cependant, la BDL avait rejeté le projet invoquant le fait que les frères Rahmé n'étaient pas banquiers de profession.
Le groupe ZR va donc prendre une partie du capital de la Byblos Bank, vraisemblablement équivalente à la valeur d'acquisition des actions de la Banque Pharaon & Chiha. « ZR Group a reçu l'autorisation préliminaire de la Banque du Liban afin d'acquérir directement ou à travers une société enregistrée dans ce but, jusqu'à 5,6 % des actions ordinaires de la Byblos Bank », informe le communiqué.
Le document ne précise pas si cette autorisation préliminaire est conditionnée à la finalisation de l'acquisition de la Banque Pharaon & Chiha, qui reste, elle, « sujette à l'approbation de la Banque du Liban ».


Pour permettre cette entrée du groupe ZR, le groupe Byblos Bank devrait procéder à une augmentation de capital, son communiqué précisant que le montant de cette prise de participation a été fixé « sur base d'un prix de l'action équivalent à 125 % de la valeur comptable auditée au 31 décembre 2015 de la Byblos Bank ».


Enfin, la Byblos Bank considère qu'« avec 5 branches, près de 100 employés, 30 000 comptes et des dépôts de 242 millions de dollars fin 2015, cela constitue une petite acquisition. Mais la place spéciale occupée par la Banque Pharaon & Chiha dans l'histoire du secteur financier libanais et son statut de banque la plus ancienne au Liban fondée en 1876 en fait une acquisition hautement symbolique ». La banque n'a en revanche pas indiqué si elle comptait conserver la totalité des employés de la Banque Pharaon & Chiha.
Il s'agit de la cinquième acquisition réalisée par la Byblos Bank au Liban, après celle de la Banque de Beyrouth pour le Commerce en 1997, de la Wedge Bank Middle East en 2001, de la branche libanaise d'ABN Amro Bank N.V. en 2002 et de la branche libanaise de Unicredit Banca Di Roma en 2008.

 

Pour mémoire

La Byblos Bank va absorber la banque Pharaon & Chiha

Lire aussi
Les banques islamiques peinent à s'imposer au Liban

Banques : Fitch prévoit une stabilité en 2016

S&P maintient sa notation du système bancaire libanais

 

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sabbagha Antoine

Triste de voir toutes ces banques familiales disparaitre dans un monde ou la banque est devenue synonyme de grand capital .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Janvier 2016-novembre 2018 : tourner les pages de la guerre...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué