X

À La Une

"Salam, je viens en paix"... Une manifestante musulmane expulsée d'un meeting Trump

Etats-Unis

"La haine contre nous est incroyable", a réagi le milliardaire américain, candidat républicain à la présidence US.

OLJ/AFP
10/01/2016

Une femme musulmane a été priée de quitter un meeting de Donald Trump après s'être levée pour protester en silence contre le candidat à la Maison Blanche, son vêtement portant en grandes lettres les inscriptions: "Salam, je viens en paix".

Les images télévisées du meeting, qui avait lieu vendredi à Rock Hill en Caroline du Sud (sud-est), montrent une femme escortée dans le calme vers la sortie par un policier, tandis que des partisans du candidat aux primaires républicaines agitent des pancartes et crient dans sa direction, avec véhémence pour certains.

"C'est très vite devenu méchant, c'est effrayant", a ensuite dit à CNN la manifestante, Rose Hamid, une hôtesse de l'air de 56 ans, qui porte le hijab et avait accroché à son vêtement une étoile jaune marquée "musulmane". Elle était assise dans les gradins situés derrière le podium du candidat.

Les meetings de Donald Trump sont désormais systématiquement interrompus par des manifestants, qui contrairement à Rose Hamid, crient des slogans anti-Trump ou agitent des pancartes jusqu'à être expulsés.
Jeudi soir, à Burlington dans le Vermont (nord-est), le milliardaire a dû s'interrompre à de très nombreuses reprises le temps que la sécurité évacue les manifestants, qui étaient pour la plupart des partisans de Bernie Sanders, ancien maire de Burlington et candidat aux primaires démocrates.

L'action silencieuse de Rose Hamid est une réponse au discours anti-musulmans de Donald Trump, qui a proposé de fermer les frontières aux musulmans après les attentats de Paris (130 morts) et de San Bernardino (14 morts), commis par des jihadistes.

"La haine contre nous est incroyable", a dit Donald Trump après l'expulsion de la manifestante. "C'est leur haine, pas notre haine".

 

Lire aussi

Trump, la success story d'un collectionneur de faillites

Donald Trump s'est trouvé un rival de poids: Ted Cruz

Les Shebab somaliens se servent de Donald Trump pour recruter

Trump "dégoûté" par l'idée d'Hillary Clinton aux WC, et autres insultes

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UN AUTRE LUNATIQUE A LA MAISON BLANCHE ?

AIGLEPERçANT

Les élections us sont faites et programmées pour que des tocards de ce genre l'emportent .

depuis Reagan avec un intermède de Clinton , on a eu que des clowns aux ordres des lobbys , mais ils sont bêtes et méchants en plus .

bush fils continuent à arroser ses bbq de jack daniels et de cure de désintox , alors qu'il est celui par qui le monde va à la cata en ce moment .

Le chaos , eux les us/sio savent le gérer et le contrôler , les moyens orientaux ne le savent pas .
Ils le subissent !

Halim Abou Chacra

N'y a-t-il pas quelqu'un qui puisse informer Mr Trumpy clown que, durant des décennies, l'Amérique de son parti républicain en particulier, a semé la merde partout au Moyen-Orient ? Quelqu'un qui lui fasse comprendre que qui sème la merde, récolte la haine ? Il suffit qu'il pense un peu au vassal de l'Amérique, l'Etat d'Israel fasciste et à ses injustices incalculabes et interminables contre le peuple palestinien, pour qu'il comprenne un peu. En a-t-il la capacité ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.