Rechercher
Rechercher

À La Une - Repère

Les dix responsables de l'EI tués en décembre en Irak et en Syrie

Une liste dévoilée par l'armée américaine.

 

L'armée américaine a dévoilé la liste des dix responsables du groupe Etat islamique (EI) qui ont été tués dans des frappes menées en décembre en Irak et en Syrie. Photo Reuters.

L'armée américaine a dévoilé la liste des dix responsables du groupe Etat islamique (EI) qui ont été tués dans des frappes menées en décembre en Irak et en Syrie. Au premier rang, figure le Français Charaffe el-Mouadan.

Charaffe el-Mouadan, 26 ans, avait un lien "direct" avec les membres des attaques du 13 novembre à Paris (130 morts et 350 blessés). Il a été tué le 24 décembre dans une frappe de la coalition anti-EI menée par les Etats-Unis, a annoncé le colonel Steve Warren, porte-parole militaire américain basé à Bagdad.
Selon lui, ce membre de l'EI basé en Syrie avait un lien direct avec Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats de Paris. Abaaoud a lui-même été tué le 18 novembre lors d'un assaut de la police française dans un appartement où il s'était réfugié.

Parmi les autres responsables de l'EI tués en décembre en Irak et en Syrie figurent aussi, selon la même source :
- Abdel Kader Hakim, "organisateur d'opérations extérieures", tué à Mossoul en Irak le 26 décembre. Selon le colonel Waren, il s'agissait d'un combattant vétéran, spécialiste des faux papiers, qui aurait eu un lien avec les attentats de Paris. "Sa mort élimine un organisateur important, qui disposait de beaucoup de contacts en Europe", a-t-il dit.

- Le 10 décembre, Siful Haque Sujan, originaire du Bangladesh, éduqué en Grande-Bretagne, supposé "hacker" informatique de l'EI, a été tué près de Raqqa, capitale autoproclamée de l'EI, dans le nord de la Syrie.

Après des mois de préparations, l'armée irakienne a déclaré lundi la ville de Ramadi, au nord-ouest de Bagdad, libérée du groupe EI. Le colonel Waren a attribué partie de ce succès à la mort de ces dirigeants de l'EI. "Nous frappons la tête du serpent, mais il a encore des crocs", a-t-il dit.

Le Pentagone a donné comme suit les identités de sept autres responsables de l'EI tués en décembre en Irak et en Syrie :

- Rawand Dilsher Taher, un "organisateur d'opérations extérieures", tué près de Raqqa
- Khalil Ahmad Ali Al-Wais, "émir de la province de Kirkouk" (nord-est de l'Irak) pour l'EI
- Abou Anas, "expert dans la confection de bombes au bord des routes", tué près de Kirkouk
- Yunis Khalash, "émir financier adjoint" de l'EI à Mossoul (nord de l'Irak)
- Mithaq Najem, "émir adjoint" de l'EI dans la province de Kirkouk
- Akram Mohammad Saad Fares, un "commandant et exécutant" à Tal Afar (nord de l'Irak)
- Tashin al-Hayali, un "organisateur d'opérations externes", tué près de Mossoul.

 

 

Lire aussi
Profession : jihadiste. Qu’est-ce qui motive ceux qui adhèrent à la violence aveugle ?

État islamique : « Les recruteurs ciblent les faibles »

Contre le terrorisme jihadiste, les hommes avant les machines

Obama exhorte la high-tech à l'aider à combattre en ligne les jihadistes


L'armée américaine a dévoilé la liste des dix responsables du groupe Etat islamique (EI) qui ont été tués dans des frappes menées en décembre en Irak et en Syrie. Au premier rang, figure le Français Charaffe el-Mouadan.
Charaffe el-Mouadan, 26 ans, avait un lien "direct" avec les membres des attaques du 13 novembre à Paris (130 morts et 350 blessés). Il a été tué le 24 décembre...

commentaires (5)

Oui, bon, mais que devient.... Mâââhèèèr ? Vous ne voyez pas qui ? Wâlâââoû !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

13 h 29, le 31 décembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Oui, bon, mais que devient.... Mâââhèèèr ? Vous ne voyez pas qui ? Wâlâââoû !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    13 h 29, le 31 décembre 2015

  • Auront-ils des vierges là-bas (en enfer), ces monstres ?

    Halim Abou Chacra

    18 h 53, le 30 décembre 2015

  • DU BON NETTOYAGE...

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE OPINION

    18 h 28, le 30 décembre 2015

  • En. même temps l'armée syrienne et le hezb résistant font des prouesses autour du riz de Damas avec la mort d'un grand nombre de bactéries éradiquées. dont un chef de la souche bacterielle nosra .

    FRIK-A-FRAK

    17 h 57, le 30 décembre 2015

  • Il est facile de donner leurs noms malgré des faux papiers parce que justement ils sont connus pour avoir été des employés des services secrets de la " coalition". Donc ceux ci ont été éradiqués parce qu'ils ne servaient plus à rien. Etant donné qu'ils ont été démasqués. Merci Poutine.

    FRIK-A-FRAK

    17 h 41, le 30 décembre 2015

Retour en haut