X

Liban

« Le 14 Mars a accepté un accord honteux, et sans aucune contrepartie »

Trois questions à Nadim Gemayel

En visite à Paris, dont il profite de « l'air libre » avant de rentrer dans les prochains jours à Beyrouth, qui se laisse rattraper, semble-t-il, par « l'air syrien » et « l'ère syrienne », le député d'Achrafieh-Rmeil-Saïfi, Nadim Gemayel, est l'un des rares acteurs du 14 Mars à contester ouvertement et sans frilosité le compromis qui doit amener le député Sleiman Frangié à la présidence de la République. Il expose son point de vue à ce sujet en réponse à trois questions de « L'Orient-Le Jour ».

05/12/2015

Quelle est votre lecture du compromis en vue ?
C'est un bazar qui porte directement atteinte aux valeurs, aux principes et à l'éthique politique du 14 Mars, et qui jette à la poubelle dix ans de résistance et de révolution. Est-ce pour élire un président issu corps et âme du 8 Mars que Saad Hariri a été forcé à la démission de la présidence du Conseil des ministres en 2010, et que le pays a subi trois ans et demi de vide au niveau de l'exécutif, et que Pierre Gemayel et Gebran Tuéni ont été assassinés? Toutes ces valeurs, tout ce combat partent en miettes !
Lorsque l'on choisit d'appuyer la candidature d'une personne ayant un lien aussi marqué avec le régime syrien et le camp qui le représente au Liban, cela veut dire qu'on a accepté l'idée que le combat du 14 Mars est perdu avant de l'avoir véritablement commencé et que tout ce que nous avons fait pour le pays n'avait aucune valeur. Cela va nous conduire, au final, à la plus grande catastrophe. Ceux qui n'apprennent pas de leurs erreurs précédentes peinent à le voir.


(Lire aussi : S. Gemayel à Bkerké : Oui à Frangié s'il abandonne ses amitiés et change de discours)


Mais le compromis n'a-t-il pas pour motif, justement, de nous épargner une « catastrophe » sécuritaire, voire une guerre ?
Nous avons signé notre traité de Versailles alors que la guerre n'a même pas commencé. Nous avons accepté un traité honteux pour le 14 Mars, et sans aucune contrepartie. C'est notre paix manquée que ce compromis consacre. « Ils ont eu le choix entre le déshonneur et la guerre ; ils ont choisi le déshonneur, et ils auront la guerre » : il me semble que ce mot adressé par Winston Churchill à la Chambre des communes en 1938 épouse la situation actuelle.
En effet, aucune faction du 8 Mars ne représente nos valeurs nationales. Il y a toutes les raisons de douter de la consistance de ce nouveau rapprochement. Le 8 Mars a mené, au cours des dix dernières années, une entreprise méticuleuse pour démolir les institutions. Soutenir la candidature de tout élément du 8 Mars, quel qu'il soit, signifie que cette entreprise a atteint sa finalité : les notions d'indépendance, de liberté, de souveraineté n'ont plus une définition objective chez les Libanais. Rien n'empêche désormais de percevoir le régime syrien comme le garant de la démocratie, et les milices comme les gardiennes de la souveraineté de l'État.

(Lire aussi : Bkerké : « Une occasion sérieuse se présente pour sortir du vide présidentiel »)

 

Quels moyens envisagez-vous, ou proposez-vous, pour contrer cet enlisement ?
La position des Kataëb est très claire : nous avons des martyrs et défendons des principes nationaux avant qu'ils ne soient partisans. Toute la question de la souveraineté et de l'indépendance du pays est au cœur de la liste de principes soumise par les Kataëb et que Sleiman Frangié doit soutenir pour qu'il décroche notre soutien. Il est improbable qu'il s'y engage. Nous comptons également sur la position éventuelle du chef des Forces libanaises, Samir Geagea, pour mettre en avant l'opposition totale des chrétiens à la candidature envisagée. Les Kataëb et les FL constituent un front commun qui défend une vision commune des valeurs de la République libanaise.

 

Lire aussi
Grisailles, l’éditorial de Issa Goraieb

Les contacts s'accélèrent, la balle est dans le camp du 14 Mars, le décryptage de Scarlett Haddad

Le Hezbollah trancherait après la rencontre Aoun-Frangié, l’éclairage de Philippe Abi-Akl

Vers un dialogue interchrétien à Bkerké ?

N. Machnouk : Nous le savons, désormais, le système politique libanais ne fonctionne pas sans président

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Espérons que ça lui passera, parce qu’avec "l'ambiance Phalange" autour c'est pas évident !

Bery tus

LA VICTOIRE DES RESISTANCES SERA COMPLETE OU NE SERA PAS !

hehe eh bien la victoire ne sera pas lol

d'apres certaines sources (mes sources) Hariri avec ses allies ont poser un piege devant les moumana3istes pour court-circuiter certains présidentiable choisis sous la table par le 8 mars !!

attendons on verra ce qui se passera!!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

C'EST QU'ON S'ATTEND À DES CHANGEMENTS IMMENSES DANS LES DONNES DE TOUTE LA RÉGION... ET QU'ON A CONSEILLÉ AU LIBAN D'ÉLIRE UN PRÉSIDENT... QUI QU'IL SOIT... D'URGENCE ! JE PROPOSE.. DANS LE MÊME SENS... DEPUIS DES MOIS... LE GMA AUX QUATORZISTES ... MAIS FAUT-IL AUSSI QUE LEURS BOÎTES TRAVAILLENT FUT-CE UN TOUT PETIT PEU...

Dounia Mansour Abdelnour

Nadim Gemayel parle en libanais libre et qui refuse l'assujettissement d'un président libanais aux dictats régionaux. Votre position sur le candidat présidentiable est partagée par une grande majorite silencieuse et déçue de l'opinion libanaise. Merci de porter haut et fort la voix du Liban indépendant et souverain.

Gebran Eid

ÇA ME FAIT CHAUD AU COEUR UN PEU CES BEAUX PAROLES, MAIS MALHEUREUSEMENT GEAGEA EST EMPRISONNÉ PAR SES ALLÉS RETOURS EN ARABIE CHEZ HARIRI. DONC IL N'Y A QUE TOI NADIM. ESSAYE DE RÉVEILLER LE PEUPLE ENDORMI. DUR DUR IL DORT PROFONDÉMENT. IL VA SE RÉVEILLER PAR LE BRUIT DES BOTTES ET LES DÉGATS DES MERCENAIRES PLUS TARD.

sa

Kho lala.. et les principes du 14M ci et les principes du 14M là.. moi je ne vois pas de principes dans la politique libanaise et encore moins dans le 14M.
AUCUN. Arrêtons cette hypocrisie. Et puis les gens se disant intellectuels et qui suivent le troupeau comme des moutons, aveuglés par leur zaim...

Le liban est le jouet de l'iran et l'arabie saoudite. Acceptez-le. Et le président ne va rien y changer.

Alors, il vaut mieux avoir un président qu'une chaise vide. Surtout pour les Chrétiens, si on doit parler en termes sectaires.

Par ailleurs, quelle magnanimité de la part de Frangieh qui tend la main vers Geagea et les LF, ceux-là même qui ont décimé sa famille. Voilà une vraie leçon de vie et de politique.

AIGLEPERçANT

Hou la la la !!!

La crise de nerf ambiante , est elle proche de l'apoplexie ou de la cataplexie ??

Allôooo docteur !!!

carlos achkar

Vous avez tout à fait raison cheikh Nadim. Votre illustre père doit être fier de vous.

Le Faucon Pèlerin

Accepter la nomination de Sleiman Frangié II à la tête de l'Etat, c'est accepter le diktat du partant Bachar el-Assad et de son allié pro-iranien le Hezbollah et ce, sans aucune contrepartie. Ceci n'est pas Versailles mais Canossa !

yves kerlidou

le dernier rempart du Liban va tomber, c'est le début de la fin, le Hezbollah aura la main mise sur tout le Liban
comme dans la fable "adieu veaux vaches et cochons"
Chrétiens faites vos valises !!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

VERRONS-NOUS UN REVIREMENT RÉGIONAL AVEC LES GRANDES PUISSANCES RÉHABILITANT ASSAD... AVEC UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION FANTOCHE... ET UNE RECONNAISSANCE DE FACTO D'ISRAÊL PAR LA SYRIE ET L'IRAQ ? L'ENJEU PRINCIPAL ET LE BUT DE TOUT CE QUI SE PASSE... SECRET DE POLICHINNELLE... EST LA SÉCURITÉ D'ISRAËL... LA COOPÉRATION RUSSO/ISRAÉLITE EN SYRIE... INSPIRÉE PAR ET SOUS LA BÉNÉDICTION MASTODONTIENNE... EN DIT LONG... ET NE TROMPE PLUS PERSONNE...

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Lorsque l'on choisit d'appuyer la candidature d'une personne ayant un lien aussi marqué avec le régime syrien, cela veut dire qu'on a accepté l'idée que le combat du 14 Mars est perdu avant de l'avoir véritablement commencé. Nous avons signé notre traité de Versailles alors que la guerre n'a même pas commencé. Nous avons accepté un traité honteux, et sans aucune contrepartie. Ils ont eu le choix entre le déshonneur et la guerre ; ils ont choisi le déshonneur, et ils auront la guerre. Rien n'empêche désormais de percevoir le régime syrien comme le garant de la démocratie, et les milices comme les gardiennes de l'État. Toute la question est au cœur de notre liste de principes soumise et que Frangié doit soutenir pour qu'il décroche notre soutien. Il est improbable qu'il s'y engage." ! Wâllâh, il est bien ce Shééékh Nadîm, même très, très bien ! Mais bon, dommage qu'en politique économique, il soit encore un peu trop (libéral petit-bourgeois), mais bon c'est pas grave, ça lui passera. Il est très bien comme ça.

Yves Prevost

Il a raison. Difficile de parle de "compromis" quand les concessions sont d'un seul côté. Frangieh se dit ouvertement du 8 mars et insiste sur le fait qu'il n'abandonnera ni ses amis ni ses alliés, à savoir le Hezbollah et le régime syrien. où est donc le compromis?
Capitulation sans conditions est le terme qui convient le mieux.

Henrik Yowakim

COMME LE DIT SI BIEN SHEIKH NADIM EN PARAPHRASANT CHURCHILL, LES FORCES DU 14 MARS AVAIENT A CHIOISIR ENTRE LE « COMPROMIS » HONTEUX OU LA DIGNE CONFRONTATION AVEC LE PROJET SYRO / IRANIEN DE LA COLONISATION DU LIBAN.

LE TRESORIER HARAKIRI DU 14 MARS CONSEILLÉ PAR WJ , A CHOISI LE COMPROMIS DE LA HONTE : MAIS IL CONNAITRA QUAND MEME LE MÉPRIS ET L’HUMILIATION DE LA PART DES FORCES DU 8 MARS. ET LA CONFRONTATION AVEC LES IRREDUCTIBLES DE LA RÉVOLUTION DU 14 MARS.

QUAND APRÈS DOHA SHEIKH HARAKIRI EST PARTI PRESENTER SES LETTRES DE CRÉANCE DE LA HONTE AU GANGSTER BAASSISTE DE LA SYRIE, SES MERCENAIRES LIBANAIS L’ONT RECOMPENSÉ EN LE CHASSANT HONTEUSEMENET DU POUVOIR.


QUAND EST-CE QUE SIRE HARAKIRI VA FINIR PAR COMPRENDRE QU’ON NE PEUT TRAITER AVEC DES VOYOUS. ET QU’IL NE FAUT SURTOUT PAS CEDER A LEUR CHANTAGE

1 : DE NOUVEAUX 7 MAI IMPOSSIBLES A L’OMBRE DE PLUS D’UN MILLION DE REFUGIÉS SYRIENS SUNNITES ET QUI SONT AUTANT DE RESISTANTS POTENTIELS AUX FUTURS 7 MAI CHIITES

2 : DU BLUFF DE L’ASSEMBLÉE CONSTITUANTE QUI SE RETROURNERA SUREMENET CONTRE LES MILICES IRANIENNES , CAR ELLE OUVRIRA LA PORTE A LA FEDERALISATION DU LIBAN.SYSTEME FEDERAL QUI BLOQUERA DEFINITIVEMENT LE PROJET DE L’IRANISATION DU LIBAN.

QUANT AU STUPIDE FINANCIER SUICIDAIRE SAOUDIEN QUI DEPUIS 1976 A MENÉ LE LIBAN DE CHARYBDE EN SYLLA, ON POURRA TOUJOURS LE REMPLACER PAR LE QATAR QUI DANS LE PASSÉ A AIDÉ LE LIBAN ET DANS LE FUTUR SUREMENT L'AIDERA.

Halim Abou Chacra

Au moins le député Nadim Gemayel ! Fidèle à l'héritage de son père, le grand martyr Bachir. Quant au 14 Mars, quel 14 Mars ? Voulez-vous dire cette "chose", dont la mère médicorité a fait la risée de tout le Liban ?

Bery tus

en tt cas excellent que cette jeunesse nous montre qu'elle est capable et a la tete sur les epaules !!!

LI NABKA W NESTAMER !!!

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Wallâh yâ äâméh, Râïîss, ce Sheïkh Nadîm Bachîr !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre la crise économique et financière et l’implantation des Palestiniens...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants