X

Campus

Un nouveau doctorat international à la LCU

L'Université libano-canadienne (LCU) lance un nouveau programme de doctorat en administration des affaires (DBA), en partenariat avec l'Université Jean Monnet Saint-Étienne (UJM) en France.

04/12/2015

« Après avoir été la première université au Liban à offrir un DBA international en 2007, grâce à une collaboration avec l'Université de Grenoble, une école de management privée en France, la LCU offre ce diplôme aujourd'hui en partenariat avec un établissement public : l'Université Jean Monnet Saint-Étienne (UJM) », explique le Dr Rony Abi Nakhlé, président de la LCU. Et de poursuivre : « La collaboration de la LCU avec l'UJM a commencé au niveau de la licence en 2011, puis au niveau du master en 2013 pour aboutir actuellement au doctorat en administration des affaires. »
Le programme de ce DBA est proposé par l'Institut d'administration des entreprises de l'UJM (IAE), qui fait partie des 10 premières écoles d'administration en France. Il englobe toutes les spécialités du management, dont : le marketing, l'économie, le tourisme, l'hôtellerie, les finances, la gestion des ressources humaines et la gestion internationale. « Bien que ce programme s'adresse aux gestionnaires, les postulants peuvent provenir de différents domaines d'études à condition d'être détenteurs d'un master dans leur discipline et d'avoir un minimum d'expérience de 3 ans en administration des affaires dans leur milieu de travail », note le Dr Abi Nakhlé. Les critères de sélection sont : l'expérience du candidat, son diplôme et sa proposition de sujet de thèse qui doit être solide et actuelle pour qu'elle soit approuvée. Le fondateur de la LCU confirme que sur quatre demandes d'admissions, l'université ne retient qu'une seule candidature pour garantir la qualité des doctorants.

Un DBA à la portée de tout le monde
Ce programme bilingue, français et anglais, est entièrement disponible au Liban. « Les doctorants ne voyagent en France qu'à la première semaine, pour choisir leur directeur de thèse, et à la dernière, pour la soutenir », explique le président de la LCU. Et d'ajouter : « L'UJM a mis à la disposition de la LCU entre 12 et 15 professeurs français de différentes spécialités pour encadrer les étudiants. » Au cours de ces trois années, ils animeront entre 6 et 8 séminaires au Liban. Durant les deux premières années, ces séminaires serviront à apprendre aux étudiants la méthodologie de travail de recherche et à leur donner les directives pour faire la collecte des données, et les études de cas dans les entreprises libanaises. Alors qu'en 3e année, ces conférences aideront à les informer de la méthode requise pour la rédaction de la thèse. En partant de cette particularité, le fondateur de la LCU explique les avantages de ce doctorat. « En poursuivant leurs études au Liban, les thésards n'auront pas à quitter leurs travaux, ni à s'éloigner de leurs familles, ni à dépenser d'énormes frais. » Et de souligner : « Un doctorant à la LCU paie environ 11 000 dollars par an – un coût qu'on ne peut trouver dans d'autres universités locales ou internationales – pour un diplôme international de qualité, en partenariat avec une université française publique. » Et d'assurer : « L'une des spécificités de la LCU est qu'elle n'accepte que 10 % d'étudiants du Moyen-Orient, ce qui donne une opportunité plus grande aux jeunes Libanais de profiter de ce programme. »

Un passeport international
« Ce DBA, reconnu par le comité d'équivalence du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, est équivalent à un doctorat d'État et permettra donc aux diplômés – comme un PHD – de devenir des chercheurs et d'enseigner dans des universités privées et publiques », affirme le Dr Abi Nakhlé. « De plus, ce doctorat garantit à son détenteur l'accès à des postes-clés dans les entreprises, surtout que le marché de travail a toujours besoin de tels diplômés », poursuit-il. Le président de la LCU note un autre « atout imbattable »: « Alors que le détenteur d'un MBA touche entre 2 500 et 6 000 dollars par mois, l'obtention d'un DBA lui permettra d'augmenter son salaire jusqu'à 8 000 à 20 000 dollars mensuels au Liban, et encore plus à l'étranger. » Et d'adresser ce mot aux jeunes : « Le DBA est un passeport international, en l'obtenant, les portes vont s'ouvrir à vous. »

Pour plus d'infos sur ce programme : admissions@lcu.edu.lb ou appeler le bureau des admissions de la LCU au 09/233183.

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Le califat est mort, vive le califat

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pompeo et les nuances entre le fond et la forme

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué