X

À La Une

Présidentielle : l'entretien téléphonique Hariri-Frangié ne modifie pas la donne

Liban

Passe d'armes Joumblatt-Geagea.

J. A. R. | OLJ
29/11/2015

Quelques jours après l'annonce, non confirmée par les principaux intéressés, de la rencontre entre les deux hommes à Paris, un entretien téléphonique a eu lieu samedi soir entre le leader du Courant du Futur, Saad Hariri, et le chef des Marada, Sleiman Frangié, devenu le favori de la course à la présidence. Selon plusieurs titres de la presse locale, l'accession de M. Frangié à la présidence de la République s'inscrit cependant toujours en pointillés.

Dans l'attente des partis chrétiens
"Malgré les visites ces derniers jours de plusieurs ambassadeurs à la résidence de Sleimane Frangié, à Bnechaï, les positions défavorables à la candidature de ce dernier, exprimées par les principaux partis politiques, indiquent que son accession à la tête de l'Etat n'est toujours pas assurée", a indiqué dimanche  le quotidien local An-Nahar, citant des sources proches de ce dossier qui précisent que "la position des partis chrétiens sera déterminante".

De son côté, le quotidien al-Moustaqbal, citant des sources anonymes proches du bloc parlementaire de la Rencontre démocratique, a indiqué que le chef du PSP, Walid Joumblatt, ne retirera pas la candidature du député Henri Helou, tout en préférant attendre que les positions des uns et des autres se précisent.

"Saad Hariri n'a pas officiellement déclaré son soutien à la candidature de Sleiman Frangié", a indiqué dimanche Bassem el-Chab, député du Futur, estimant que le dialogue avec M. Frangié, l'un des quatre leaders chrétiens du pays, ne devait pas poser de problème.

 

(Lire aussi : Une proposition qui sème la confusion...)

 

Passe d'armes Joumblatt-Geagea
La présidence est vacante depuis le 25 mai 2014, date de la fin du mandat de Michel Sleiman. Le président de la Chambre Nabih Berry avait convoqué les députés à une première séance plénière le 23 avril 2014. Celle-ci n'avait pas débouché sur l'élection d'un nouveau chef de l'État, aucun des candidats n'ayant obtenu le nombre de voix nécessaires. Tous les tours suivants ont tourné court, faute de quorum.

La 31e séance parlementaire consacrée à l'élection d'un nouveau président de la République libanaise n'a pu se tenir mercredi, le quorum des deux-tiers (86 députés sur 128) n'ayant pas été atteint. Une 32e séance a été fixée au 2 décembre.

Par ailleurs, le chef des Forces Libanaises, Samir Geagea, a indirectement répondu à M. Joumblatt qui s'interrogeait vendredi sur son compte Twitter sur la crise que traverse le Liban. "Pourquoi n'apprenons-nous pas les leçons du passé ?", s'était-il interrogé. "Certaines personnes se tournent beaucoup vers le passé mais semblent s’intéresser très peu au présent", a répondu M. Geagea sur son compte Twitter.

 

 

 

Lire aussi

Candidature Frangié : les deux camps s’épient, sans se prononcer clairement

« L’option Frangié » est loin d’avoir fait l’unanimité à l’intérieur

Candidature Frangié : chances, risques et obstacles

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

tout le monde était criminels pendant la guerre et ce MEME LE HEZBOLLAH !!

et on sait tous qui a tuer Rafic Hariri, faut pas se cacher derrière son doigt ...

effectivement Nadim est fils de martyr, Michel est fils de martyr EST ON SAIT PAR QUI ILS SONT ETE ASSASSINEE AUSSI !!

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

L’enfant gâté Nordiste et le (c)Hébél-lionceau äalaouïte NouSSaïrî ont un point commun : Leurs pères étaient, tous deux, de véritables "Ombrageux" !
Pour celui de l’enfant gâté, il avait exercé ses "talents" au sein même de son patelin Nordiste dans les années 50 et 75 du siècle passé ! Pour celui du (c)Hébél aSSadiot, il avait exercé une autre sorte de "talents" durant Vingt-Quatre Ans : tant en sœur-syrie qu’au sein de Notre Cher Grand-Liban !
Mais au final, le dénominateur commun de tous les "Ombrageux" est que leurs enfants ou petits-enfants s’entendent pliu ou moins entre eux ! Que peuvent demander de plus, ces Deux "Bons Peuples" ?
A moins qu’une vraie prise de conscience soudaine déciderait l’enfant gâté à s'amender, pour enfin décider de ne + fréquenter le (c)Hébél aSSaSSin aSSadique d’à côté tribord Anti-libanais !
Et on sait que le regret pourrait ; maybe(h) ; faire des miracles !
La preuve, ces Cinq ; pour le moment ; du héZébbb qui sont suspectés par le TSL dans l’Assassinat d’un Président Libanais : Rafîk HARIRI, seront bien obligés de se repentir si jamais ils étaient inculpés.
Sans oublier ; bien sûr ; les milliers d’autres qui devront se repentir de même pour leurs crimes contre la Saine Révolution en Syrie.
Yâ wâïylîîîh !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FILS DE MARTYRS SAAD HARIRI... NADIM GÉMAYEL... MICHEL MOUAWAD... LEURS ASSASSINATS SONT DES SECRETS DE POLICHINELLE.... ILS N'ONT PAS ÉTÉ TUÉS DANS LA GUERRE CIVILE... IL FAUDRAIT SAAD HARIRI POUR CHEF DE GOUVERNEMENT ET NADIM OU MICHEL PRÉSIDENT... ET LES ÂMES DES MARTYRS SE REPOSERAIENT !!!

Remy Martin

On sait tres bien qui a liquide Hariri ... Cela s'appelle en Chinois "Un Secret de Polichinelle".

LA TABLE RONDE

Sleymèenne et saad ont 1 point commun !

Leurs pères ont été assassinés , pour Sleymèenne on sait qui c'est , mais pour saad on cherche toujours .

Mais au final , le commanditaire caché de ces 2 assassinats ne fait aucun doute pour Sleymèenne , alors que saad cherche toujours dans la mauvaise voie , à moins que une prise de conscience subite l'ait décidé à s'amender et on sait que le regret
tiré d'une mauvaise conscience peut faire des miracles .

La preuve , un certain candidat s'est bien repenti de ses meurtres en série !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Guerre du Yémen : ce qu’en dit un houthi de passage au Liban...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Visconti et les lahem baajine

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué