X

À La Une

Ghadanfar Rokon Abadi est bien mort dans la bousculade de La Mecque

Drame du hajj

La dépouille de l'ancien ambassadeur d'Iran à Beyrouth sera rapatriée jeudi, selon des médias iraniens.

OLJ/AFP
25/11/2015

L'ancien ambassadeur d'Iran au Liban, Ghadanfar Rokon Abadi, qui se trouvait en Arabie saoudite au moment de la bousculade mortelle lors du dernier pèlerinage de La Mecque et dont le sort était incertain, est bien mort et son corps sera rapatrié, ont affirmé mercredi des médias iraniens.

Ces médias, parmi lesquels la télévision publique Irib et l'agence de presse Isna, n'ont pas précisé les circonstances de la mort du diplomate, 49 ans, qui était porté disparu depuis la bousculade du 24 septembre qui avait fait au moins 2.236 morts dont 464 Iraniens, selon un décompte de l'AFP. Mais, selon Isna, des tests ADN ont permis de l'identifier et des membres de sa famille sont ensuite "allés en Arabie saoudite où, après avoir vu son corps, ils l'ont identifié", a déclaré à Irib l'un de ses frères, Morteza Rokon Abadi. Sa dépouille "sera rapatriée jeudi", a-t-il ajouté.

Le 11 novembre, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, avait affirmé que Rokon Abadi était "toujours vivant", demandant à l'Arabie saoudite "de le renvoyer vivant" en Iran. Des médias iraniens avaient évoqué un possible enlèvement de M. Rokon Abadi après la bousculade.
Rokon Abadi a été ambassadeur à Beyrouth entre 2010 et 2014, un poste hautement sensible en raison des relations étroites entre l'Iran et le Hezbollah, de la guerre en Syrie, mais aussi de la proximité d'Israël, pays frontalier du Liban et ennemi juré de l'Iran.

Téhéran a accusé Riyad d'être responsable de la tragédie de Mina, ce qui a envenimé encore un peu plus les relations déjà tendues entre les deux grands rivaux de la région. L'Iran chiite et l'Arabie saoudite sunnite s'opposent sur la Syrie, où Téhéran soutient le régime du président Bachar el-Assad dont Riyad veut le départ, Bahreïn, le Yémen et le Liban.

 

 

Pour mémoire
Arabie: le roi rejette toute remise en cause de son organisation du pèlerinage après la bousculade

La bousculade de la Mecque serait la plus meurtrière de l'histoire du hajj

Drame du hajj : un chef religieux saoudien dénonce des "mensonges"

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CETTE BOUSCULADE... UNE TRAGÉDIE QUI LAISSE TROP DE QUESTIONS QUAND AUX ENVOYÉS ET QUAND À LEUR SORT...

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Une deuxième "Fontaine de Sang" va même peut-être être édifiée en sa mémoire à Téhéran, de laquelle va encore couler plein d'eau couleur sang ! Yâ wâââïyléééh !

Ali Farhat

Et il a fallu tout ce temps pour restituer son corps à ses chers, à sa famille et à son pays qu'il a servi avec dévotion? Maintenant, il faudra l'autopsier pour déterminer la date de son décès et en tirer les conclusions qui s'imposent. Paix à sa bonne âme qui se trouve certainement parmi les justes d'Allah.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Sacré" ghadanfar, va ! A quand un "mausolée".... styyyle M'gannïyéhhh ? Yâ hassértéééh !

BOSS QUI BOSSE

lâchement assassiné...............

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Les changeurs, nouveaux rois des dollars

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants