Environnement

Encore un massacre contre le patrimoine forestier à Beit Chabab

Des déblais et des ordures jonchent la vallée. Agacés, des habitants de la région protestent.

La forêt de Beit Chabab, jadis verdoyante, est aujourd’hui défigurée.

C'est un crime contre la forêt de Beit Chabab qui se perpétue depuis plusieurs années dans l'indifférence totale. La pinède, jadis verdoyante, offre aujourd'hui un spectacle de désolation. S'étendant sur plusieurs kilomètres, une grande partie de la forêt, qui renferme aussi des chênes centenaires, est défigurée. De nombreux arbres ont brûlé, d'autres se sont desséchés.

Selon des habitants de la région, tout a commencé vers 2007, date à laquelle le conseil municipal a décidé d'aménager une route secondaire qui « devait relier le village de Chaouié à Beit Chabab ». Ce qui n'a pas été le cas. « En réalité, cette route a été percée pour faciliter aux camions l'accès au site, selon une habitante ayant requis l'anonymat. Pas un jour ne passe sans que plusieurs camions ne viennent déverser des déblais dans la vallée, sur les arbres, qui ont dépéri. Les déblais ont également bouché le cours normal du ruisseau qui prend sa source à Bickfaya et se déverse à Nahr el-Kalb. L'eau a fini par déborder, faisant des ravages dans la forêt. »

Des habitants ont protesté. Pour les satisfaire, le conseil municipal a alors « installé des chaînes avec des cadenas pour empêcher les camions d'accéder au site ». « Or les camionneurs ont une copie des clés, dénonce une autre habitante. Le va-et-vient des camions ne s'est jamais arrêté. » Elle ajoute : « Le conseil municipal a par ailleurs construit dans cette même vallée et sur le cours d'eau une ferme abritant des vaches, pour débarrasser le village des élevages qui y sont courants et dont se sont plaints de nombreux habitants. Or la bouse des vaches est déversée dans le cours d'eau de Nahr el-Kalb qui alimente toute la région de Dbayé. Et, cerise sur le gâteau, depuis le début de la crise des déchets, le 17 juillet dernier, les immondices sont jetées dans cette même vallée. »

(Lire aussi : Aux saboteurs de la République)

 

« Nous sommes libres de l'utiliser... »
D'autres habitants ont raconté qu'au cours des dernières années, d'autres forêts de la région ont également été endommagées, comme celle du couvent Saint-Antoine.
Plusieurs plaintes contre les agissements du conseil municipal de Beit Chabab-Chaouié et Qneitra ont été déposées au ministère de l'Environnement et à la Cour des comptes. Récemment, une plainte a été déposée auprès du mohafazat du Mont-Liban, qui a chargé un inspecteur de mener une enquête.

Contacté par L'Orient-Le Jour, le mohafez, Fouad Fleifel, a expliqué qu'il attendait toujours le rapport de l'inspecteur. De son côté, le président du conseil municipal, Élias Achkar, a déclaré, non sans une pointe d'irritation : « Que la personne dérangée par ces déchets vienne les récupérer. » « Cela dit, les habitants sont contents parce qu'on les débarrasse des ordures. Et ce n'est pas vrai qu'elles sont déversées dans le cours d'eau de Nahr el-Kalb. Elles sont à deux kilomètres de ce cours d'eau. Par ailleurs, le terrain est une propriété de la municipalité. Par conséquent, nous sommes libres de l'utiliser », a conclu sans détour le président du conseil municipal.

 

Lire aussi
Adapter le reboisement au changement climatique

Pour mémoire
Faites ce que vous voulez... mais n'incendiez pas les forêts !

Plaidoyer pour une véritable gestion des forêts

 

Plus d'un million de douilles de cartouches de chasse... collectées dans les forêts

 


C'est un crime contre la forêt de Beit Chabab qui se perpétue depuis plusieurs années dans l'indifférence totale. La pinède, jadis verdoyante, offre aujourd'hui un spectacle de désolation. S'étendant sur plusieurs kilomètres, une grande partie de la forêt, qui renferme aussi des chênes centenaires, est défigurée. De nombreux arbres ont brûlé, d'autres se sont desséchés.

commentaires (3)

QUI A DÉVERSÉ TOUTES CES SALETÉS ? LES HABITANTS OU D'AUTRES ?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

12 h 59, le 12 novembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • QUI A DÉVERSÉ TOUTES CES SALETÉS ? LES HABITANTS OU D'AUTRES ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 59, le 12 novembre 2015

  • Le Liban "auto-suicide " le restant de sa nature...

    M.V.

    08 h 23, le 12 novembre 2015

  • Culotté, ce "président" de mes d..x ! Au fond, il est nommé ou élu ? Et par qui ? Par des PN SS, des Katâëbs ou des boSSfèèèrs ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    03 h 08, le 12 novembre 2015