Rechercher
Rechercher

Liban

Plus d’un million de douilles de cartouches de chasse... collectées dans les forêts

Chamoun Mouannès devant des centaines de douilles de cartouches ramassées par les volontaires.

Pour la quatrième année consécutive, le club sportif du Lebanon Hidden Foot Trails mène une campagne pour le « ramassage des douilles de cartouches de chasse en vue de protéger les forêts ». Cette campagne se poursuit dans plusieurs régions libanaises en collaboration avec des associations écologiques, des clubs, des écologistes libanais et parfois étrangers.
La chasse au Liban est officiellement interdite depuis le début des années 90, mais elle est pratiquée par des centaines de milliers de personnes au Liban, sans que les efforts d'organisation de ce sport n'aient encore abouti.
Lors du lancement de la quatrième phase de cette campagne, le président du club, Chamoun Mouannès, a précisé que, grâce à cette action, « près d'un million et demi de douilles ont déjà été collectées », regrettant cependant que « les usines de recyclage ne les acceptent pas ». « Nous demandons aux ministères concernés de nous aider à recycler ces douilles, comme cela est le cas dans d'autres pays du monde », a-t-il ajouté.
L'écologiste, qui a déjà parcouru le Liban à pied, a déploré que « le problème (des douilles de chasse abandonnées sur place) n'ait pas reçu toute l'attention qu'il mérite ». Il a parlé du danger de ces déchets qui menacent la qualité de l'eau souterraine et du sol, et constituent des matières très inflammables qui aggravent le bilan des saisons d'incendies de forêts.
Les campagnes successives ont été menées à Baskinta, au Bois de Boulogne et à Dhour el-Choueir (Metn), à Qornayel et Falougha (Haut-Metn), à Khiara et Ammiq (Békaa). À L'Orient-Le Jour, M. Mouannès précise que les futures régions concernées se trouvent au Liban-Nord, et que la campagne démarrera dès que la neige aura fondu.
« Nous espérons que les municipalités les plus touchées par la chasse incontrôlée prennent l'initiative d'appliquer avec plus de fermeté la décision d'interdiction de la chasse, notamment dans les forêts et dans les réserves naturelles », a-t-il dit. « Les chasseurs doivent savoir que nous ne sommes pas contre leur sport, mais pour le contrôle de cette activité, ajoute-t-il. Il m'est arrivé d'être accompagné de chasseurs, je veux les sensibiliser ainsi que le reste de la population libanaise à ces déchets qu'ils laissent derrière eux. »


Pour la quatrième année consécutive, le club sportif du Lebanon Hidden Foot Trails mène une campagne pour le « ramassage des douilles de cartouches de chasse en vue de protéger les forêts ». Cette campagne se poursuit dans plusieurs régions libanaises en collaboration avec des associations écologiques, des clubs, des écologistes libanais et parfois étrangers.La chasse au Liban est...

commentaires (2)

PAUVRES PASSEREAUX !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

22 h 28, le 23 mars 2015

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • PAUVRES PASSEREAUX !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    22 h 28, le 23 mars 2015

  • si vous dîtes que la chasse est interdite depuis 1990, alors pourquoi la permettons-nous encore et encore et encore et encore...

    Antoine Zaarour

    21 h 01, le 23 mars 2015

Retour en haut