Rechercher
Rechercher

À La Une - liban

Le prince saoudien arrêté à Beyrouth inculpé pour trafic de drogue

L'affaire a été confiée à un juge d'instruction du Mont-Liban pour de nouveaux interrogatoires.

Les caisses de Captagon saisies le 26 octobre 2015 à l’aéroport de Beyrouth et portant l’emblème de l’Arabie saoudite Photo Lebanon Debate

La justice libanaise a inculpé lundi pour trafic de drogue dix personnes, dont un prince saoudien, ayant tenté de faire sortir près de deux tonnes de pilules de Captagon dans un avion privé à destination de Riyad, a indiqué une source judiciaire à l'AFP.

Abdel Mohsen ben Walid ben Abdelaziz et quatre autres Saoudiens avaient été arrêtés le 26 octobre à l'aéroport international de Beyrouth alors qu'ils tentaient d'embarquer avec cette drogue à base d'amphétamine, rangée dans des caisses selon une source de sécurité, ainsi qu'une quantité de cocaïne.

Ils ont été inculpés pour contrebande et trafic de drogue, selon la source judiciaire. Cinq autres personnes en fuite -deux Saoudiens et trois Libanais- ont aussi été inculpées.
L'affaire a été confiée à un juge d'instruction du Mont-Liban pour de nouveaux interrogatoires, selon la source judiciaire.

Le site d'informations Lebanon Debate avait publié des photos de la cargaison de Captagon ainsi que la copie du passeport diplomatique de l'émir arrêté. "Il s'agit de l'émir Abdel Mohsen ben Walid ben Abdelaziz al-Saoud, né le 18 juillet 1986, à Djeddah. C'est le petit-fils de Abdelmohsen ben Abdelaziz al-Saoud, treizième ascendant au trône du royaume wahhabite et qui avait occupé, durant les années soixante, le poste de ministre de l'Intérieur de son pays. L'oncle paternel de l'émir arrêté, Saoud ben Abdelmohsen ben Abdelaziz, est le gouverneur actuel de l'émirat de Haël", pouvait-on lire sur le site.

Lebanon Debate avait souligné également que "les deux tonnes de Captagon - soit douze millions de cachets - étaient rangées dans 25 caisses et six valises (portant le nom de l'émir et l'emblème du royaume wahhabite). Leur valeur est estimée à 280 millions de dollars".

Une source de sécurité avait affirmé à l'AFP que cette saisie était la plus importante jamais effectuée à l'aéroport de Beyrouth. En avril 2014, 15 millions de pilules de Captagon avaient été saisies dans le port de la capitale libanaise, cachées dans des conteneurs de maïs.

 

Lire aussi
Nouvelle grosse prise de Captagon à l'aéroport de Beyrouth

Le « hasard » sécuritaire qui fait bien (ou non) les choses


La justice libanaise a inculpé lundi pour trafic de drogue dix personnes, dont un prince saoudien, ayant tenté de faire sortir près de deux tonnes de pilules de Captagon dans un avion privé à destination de Riyad, a indiqué une source judiciaire à l'AFP.Abdel Mohsen ben Walid ben Abdelaziz et quatre autres Saoudiens avaient été arrêtés le 26 octobre à l'aéroport international de...

commentaires (5)

On a bien lu que le hezb devait la liberation du sud Liban en 2000 a une "aide" bensaoud dans ces colonnes , on peut aussi sous entendre que le hezb est L'Enfant oublie des bensaouds et qu'il pourrait tres bien etre de meche avec cette famille deluree pour pieger certains "princes" de cette dynastie qui va de toute facon imploser . Love is in the air ....

FRIK-A-FRAK

09 h 06, le 03 novembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • On a bien lu que le hezb devait la liberation du sud Liban en 2000 a une "aide" bensaoud dans ces colonnes , on peut aussi sous entendre que le hezb est L'Enfant oublie des bensaouds et qu'il pourrait tres bien etre de meche avec cette famille deluree pour pieger certains "princes" de cette dynastie qui va de toute facon imploser . Love is in the air ....

    FRIK-A-FRAK

    09 h 06, le 03 novembre 2015

  • IL SEMBLE QUE LES FOURNISSEURS SONT LOCAUX PUISQUE LA MARCHANDISE ALLAIT QUITTER LE LIBAN... IL EST TRÈS INTÉRESSANT DE VOIR PUBLIER LEURS NOMS... COMMERCE... OU PIÈGE ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    16 h 11, le 02 novembre 2015

  • Maintenant la moindre logique des choses serait de mettre la main sur les fournisseurs ... On peut rever, non ?

    Remy Martin

    15 h 42, le 02 novembre 2015

  • eh bien voila! maintenant mettez nous les tueurs de Samer Hanna derriere les barreaux, ainsi que les freres de ministres qui ont aussi des labo de drogues

    George Khoury

    15 h 32, le 02 novembre 2015

  • coup monter ou coup dure pour ce prince qui se prenait pour intouchable?!?

    Bery tus

    15 h 04, le 02 novembre 2015

Retour en haut