Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Zahlé rend un ultime hommage à Élias Skaff

L'épouse du défunt assure qu'elle et ses enfants, Joseph et Gebran "seront sur les pas" d'Elias Skaff.

L'ancien ministre et ex-député de Zahlé, Élias Skaff. Photo Facebook

La ville de Zahlé, endeuillée par la mort de l'ancien député et ministre Élias Skaff, était au rendez-vous mercredi pour rendre un ultime hommage populaire à l'ancien chef du Bloc populaire, décédé samedi à l'âge de 67 ans des suites d'une longue maladie.

L'état de santé du leader grec catholique de la Békaa s'était considérablement dégradé le mois dernier.

Mercredi matin, la dépouille mortelle du défunt a quitté l'hôpital de l'Université américaine de Beyrouth, faisant plusieurs arrêts en chemin, avant d'atteindre sa destination finale. Le cortège funèbre s'est ainsi arrêté au niveau de Kahalé, Mreyjate, Saadnayel, Qob Elias, Chtaura, et Taalabaya. 

Après ce long périple, le cercueil est arrivé aux alentours de 14h à Zahlé, sa ville natale, porté par ses partisans, au milieu de tirs nourris d'armes automatiques. Les écoles de la ville étaient fermées, suite aux directives du ministre de l'Education Élias Bou Saab.

Une foule nombreuse de zahliotes était présente pour les derniers adieux à l'ancien leader grec catholique de la ville. De nombreuses personnalités politiques de tous bords sont également venues assister aux funérailles. Parmi elles, l'ancien chef de l'Etat Michel Sleiman, le ministre de l'Intérieur Nouhad Machnouk, le ministre du Tourisme Michel Pharaon, le ministre d'État pour la Réforme administrative, Nabil de Freige, le ministre des Transports et des Travaux publics Ghazi Zeaïter, le ministre de l'Education Élias Bou Saab, l'ancien ministre Ghazi Aridi, le secrétaire général du courant du Futur, Ahmad Hariri, la député Sethrida Geagea, épouse du chef des Forces libanaises, Samir Geagea, à la tête d'une délégation des FL, les députés Jamal Jarrah, Nawar Sahili et Emile Rahmé, l'ancien député Salim Aoun, l'ancien président de la Chambre Hussein Husseini, ainsi que Mona Hraoui, l'épouse de l'ancien président de la République Elias Hraoui. Plusieurs dignitaires religieux étaient également présents.

Un portrait géant d'Elias Skaff, entouré de ses deux fils, trônait au-dessus de l'entrée de la Cathédrale Notre Dame de la Délivrance, où l'Office religieux était célébré.

Interrogés par la chaîne LBCI, des habitants de Zahlé rendaient un hommage unanime à Élias Skaff, qu'ils présentent comme "un zaïm honnête, au service des gens", "un homme aimable qui s'occupait de sa ville".

 

(Pour mémoire : Avec le décès d'Élias Skaff, le Liban a perdu une personnalité discrète, très populaire et attachée à ses principes)

 

"La maison de Elie Joseph Skaff va grandir"

Lors des funérailles, Myriam Skaff, applaudie à maintes reprises, a prononcé un discours pour rendre hommage à son époux. " Comme il est beau l'amour que ces personnes ont pour toi, tu t'es mis à leurs côtés et au côté de leurs douleurs. Elie, ils ont eu espoir en toi, ceux qui sont comme toi ne partent pas, a-t-elle affirmé. Comment est-il possible que je te dise adieu alors que tu es encore avec moi, ton odeur empli encore la maison, tu es en moi, ton visage est là, ta voix est là".

Mme Skaff a remercié les personnes qui ont exprimé leur soutien à Elias Skaff alors qu'il se battait contre la maladie. "Tu voulais remercier ceux qui ont prié pour toi, attendu à la porte de ta chambre d'hôpital. Ces personnes sont devenues de plus en plus nombreuses, nous les remercions, nous leurs disons vous êtes d'or, vous êtes le sel de la terre".

Elle a également promis que "la maison de Elie Joseph Skaff va grandir et va rester ouverte à tout le monde".
"Votre douleur est la nôtre, vos joies sont les nôtres", a-t-elle affirmé. Elle a ensuite assuré qu'elle et ses enfants, Joseph et Gebran "seront sur les pas" d'Elias Skaff.

 

 

Fils de l'ancien ministre Joseph Skaff, Élias Skaff a passé une grande partie de son enfance en Nouvelle-Zélande avec sa famille, jusqu'à l'âge de 16 ans. De retour au Liban, et après avoir suivi ses études scolaires à l'école Charles Saad, à Choueifate, il obtient un diplôme d'ingénieur en agriculture en 1975 de l'Université américaine de Beyrouth.

Après la mort de son père, en 1991, il se porte candidat aux élections législatives de 1992, premier scrutin organisé à l'issue de l'accord de Taëf qui a mis fin à la guerre civile libanaise. Il a été élu député dans la circonscription de la Békaa en 1992 et en 1996. Il devient ensuite député de Zahlé lors des élections de 2000 et de 2005. La chance ne lui sourit pas en 2009, ayant perdu son siège face à Nicolas Fattouche et Antoine Abou Khater.

Élias Skaff a été également ministre au sein de plusieurs gouvernements : il a d'abord été ministre de l'Industrie, du 17 avril 2003 au 26 octobre 2004, dans le gouvernement de Rafic Hariri, et ministre de l'Agriculture du 26 octobre 2004 au 19 avril 2005, dans le gouvernement de Omar Karamé, sous la présidence d'Émile Lahoud, puis du 11 juin 2008 au 9 novembre 2009, dans le gouvernement de Fouad Siniora, sous la présidence de Michel Sleiman.

Il a participé à de nombreuses séances de dialogue national, notamment en tant que représentant de la communauté des Grecs catholiques et du Bloc populaire, de 2006 à 2009. 

Marié à Myriam Tawk, il était père de deux enfants, Joseph et Gebran.

 

 

Pour mémoire

Skaff en présence de Lahham : « Il faut revoir le système » 

Une initiative commune de Skaff et du bloc de Zahlé pour contrer le projet de l'usine de ciment

La ville de Zahlé, endeuillée par la mort de l'ancien député et ministre Élias Skaff, était au rendez-vous mercredi pour rendre un ultime hommage populaire à l'ancien chef du Bloc populaire, décédé samedi à l'âge de 67 ans des suites d'une longue maladie.
L'état de santé du leader grec catholique de la Békaa s'était considérablement dégradé le mois dernier.
Mercredi matin,...

commentaires (3)

Triste qu'auqun des responsables qui ont défilé devant les caméras de la LBCI, n'ait eu la modestie d'avouer en public que S.E. M. Elie Skaff est une personnalité politique exceptionnelle, désintéressée qui devrait servir d'exemple à tous ceux qui gèrent notre système gouvernemental d'une manière si "opaque"!! Des éloges funèbres seulement ne suffisent pas à lui reconnaître sa noble attitude personnelle, héritée de son père, ainsi que la transparence et le courage avec lesquels il a exercé son travail dans le secteur public, en sa qualité de député et de ministre!!! Que son âme repose en paix

Zaarour Beatriz

23 h 40, le 14 octobre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Triste qu'auqun des responsables qui ont défilé devant les caméras de la LBCI, n'ait eu la modestie d'avouer en public que S.E. M. Elie Skaff est une personnalité politique exceptionnelle, désintéressée qui devrait servir d'exemple à tous ceux qui gèrent notre système gouvernemental d'une manière si "opaque"!! Des éloges funèbres seulement ne suffisent pas à lui reconnaître sa noble attitude personnelle, héritée de son père, ainsi que la transparence et le courage avec lesquels il a exercé son travail dans le secteur public, en sa qualité de député et de ministre!!! Que son âme repose en paix

    Zaarour Beatriz

    23 h 40, le 14 octobre 2015

  • Sincères condoléances.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    16 h 54, le 14 octobre 2015

  • ALLAH MA3AK YA ELIE BEYK !! il a ete une homme INTEGRE AU LIEU DE PRENDRE DE L'ETAT, IL A DONNE DE SES BIENS PROPRES A L'ETAT ET A LA POPULATION DE ZAHLE !! il merite en tt cas cet enterrement .. ENCORE UNE FOIS ... ALLAH MA3AK YA ELIE BEYK !!!

    Bery tus

    16 h 11, le 14 octobre 2015

Retour en haut