X

Liban

Le temps d’un week-end, le Liban est redevenu « la Suisse du Moyen-Orient »

Célébration

Les Suisses du Liban étaient nombreux à l'auberge Le Valais, dans la région de Faraya, pour célébrer la fête nationale de leur pays. Au programme : une journée champêtre dans un cadre convivial et familier.

21/07/2015

Les montagnes de Chabrouh ont rappelé, dimanche, les cîmes de leur pays aux Suisses réunis à l'auberge Le Valais pour célébrer le 724e anniversaire de l'indépendance de la fédération.
Pour l'occasion, l'ambassadeur de Suisse, François Barras, a organisé, avec le Club des amis de la Suisse, une journée aux couleurs rouge et blanche dans le restaurant du chalet Le Valais. La fête nationale suisse est célébrée le 1er août, mais comme les membres du club seront en dehors du Liban à cette date, la célébration a été avancée d'une semaine.

Le lieu, situé sur les hauteurs de Faraya, n'a pas vraiment été choisi au hasard. Il y a trente ans, la famille Bteich avait quitté cette région du Liban pour s'installer à Montreux et y ouvrir un restaurant libanais. La petite famille s'est efforcée de faire découvrir ses racines libanaises par la gastronomie, et d'animer l'amour du Liban dans le cœur des Suisses. Aujourd'hui, les Bteich renouent avec leur région d'origine. Le neveu du restaurateur de Montreux a ouvert une auberge – Le Valais, en référence au nom d'un canton suisse – à Chabrouh pour y proposer des plats traditionnels libanais dans un cadre idyllique où verdure et rochers ne font qu'un. Mais, malgré tout, il n'oublie pas son affinité avec le pays qui a accueilli sa famille et reçoit les bras ouverts la Suisse du Liban dans son auberge.

Après une balade matinale en vélo dans la montagne et la visite du barrage de Chabrouh, les officiels et les randonneurs sont affamés. Le buffet annonce la couleur... de la Suisse ! Charcuterie, saucisses, pommes de terre et fromage enchantent les papilles des Libano-Suisses. Avant le festin, une troupe de danseurs traditionnels libanais déambule entre les tables, rythmant leur avancée jusqu'au centre du restaurant avec des tambours. L'ambassadeur se prête au jeu et entame une danse avec les artistes, avant de prendre le micro pour saluer la communauté suisse du Liban et leur annoncer une surprise de taille : le Macadam Jazz Band jouera au moment du dessert. « L'accueil chaleureux que nous avons reçu au Liban depuis vendredi est incroyable, surtout à la montagne. Nous avons annulé des concerts très importants en Suisse, prévus dans le cadre du Montreux Jazz Festival, pour venir, mais nous voulions tellement découvrir le pays du Cèdre que nous n'avons aucun regret », explique Marc, le saxophoniste du groupe de jazz, qui est aussi professeur de sport.

La communauté suisse du Liban et les suissophiles libanais se confondent dans une masse de personnes enthousiastes et enjouées. Certains ont pris soin de porter des t-shirts et des casquettes aux couleurs du pays à l'honneur. Parmi eux, Vincent Nassar, un Libanais émigré dans ce pays d'Europe, est venu célébrer la fête de son pays d'accueil. « La Suisse est mon deuxième pays. Elle m'a permis de réaliser mes rêves et mes projets d'études. Mais quand je suis là-bas, je ne peux m'empêcher de penser au Liban, et quand je suis au Liban, je pense tout le temps à la Suisse ! » explique cet enseignant-chercheur en management du sport, qui organise de nombreux événements culturels libano-suisses. « Selon moi, la Suisse peut donner, mais aussi apprendre beaucoup du Liban, comme la manière de sortir de sa zone de confort. Les Libanais ont, quant à eux, la possibilité d'apprendre la précision et la professionnalisation, des qualités propres aux Suisses », ajoute-t-il, fier de l'empreinte que laissent ses deux patries sur sa vie et son ambition personnelle.
Pour conclure les festivités, un gros gâteau a pris place au milieu des participants en fin de journée, enchantés par la représentation du drapeau suisse en pâte à sucre.

 

Lire aussi
Barras à « L'Orient-Le Jour » : Les relations entre le Liban et la Suisse reposent sur un terrain fertile d'échange d'expériences

 

Pour mémoire
Une vingtaine de Libanais à la découverte de la Suisse

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Gebran Eid

FORMIDABLE BOUFFE D'OXYGENE ET DE BONHEUR.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

C'est c'la, oui, et avec comme étendard "conVivial" mahééék n'est-ce pas : Tarek, le "gentil" yatîîîm !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FÊTE NATIONALE DU PAYS AUX CANTONS... PREUVE QUE LES CANTONS NE DIVISENT PAS MAIS RÉUNISSENT !!!

Fan Phare Rond

Sans vouloir gacher la fete , pourquoi ce pays detient il le plus fort taux de suicide au monde ??/
si on est aussi bien heureux que ca , le Liban dans sa dispartie anarchique semble plus approprie pour faire de vieux os ...

M.V.

Bonne fête les suisses ! (même avec retard) ...et je trinque avec un coup de Dézaley à votre santé ...et un salut particulier au pays de Vaud ...avec son drapeau Patrie et Liberté...

Honneur et Patrie

Il y a une quarantaine d'années, je me trouvais à Genève. J'ai vu les gens prendre leur journal dans un étal et mettre le prix dans une boite à côté, sans aucune surveillance de qui que soit. Me suis-je : Pour que cela arrive au Liban, il faut encore 500 ans, au moins.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre les États-Unis et le Liban, des relations qui se compliquent

Commentaire de Anthony SAMRANI

MBS et le retour de flammes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants