Dernières Infos

L'EI dit avoir été chassé de la ville libyenne de Derna

AFP
12/07/2015

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a indiqué dans une vidéo diffusée sur internet avoir été chassé de la ville de Derna, dans l'est de la Libye, promettant d'y revenir pour "venger" ses combattants.

L'enregistrement de dix minutes publié par le "service de communication de la province de Barqa", en Libye, évoque la perte de la ville à l'issue de combats avec des groupes armés. Derna, ville côtière située à environ 300 kilomètres de la frontière égyptienne, était souvent décrite comme le fief des partisans de l'EI en Libye depuis leur entrée dans la ville en novembre 2014.

Ces dernières semaines, la ville avait été le théâtre de féroces combats entre des jihadistes de l'EI et des combattants islamistes du "Conseil des moujahidine de Derna". Ces derniers ont chassé l'EI de nombreux quartiers de cette ville, dont plusieurs groupes armés se partagent le contrôle depuis plus d'un an.
La perte de Derna "ne modifie pas de façon spectaculaire les capacités de l'EI en Libye", estime Michael Nayebi-Oskoui, analyste à Stratfor, une société de conseil basée au Texas (Etats-Unis). Dans l'enregistrement vidéo, un homme vêtu d'un habit militaire promet de "venger" les combattants de l'EI morts dans les combats. La vidéo revient également sur les "actions" du groupe ultraradical quand il était présent à Derna, comme "couper la main des voleurs".

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye compte deux Parlements - et deux gouvernements - qui se disputent le pouvoir, l'un basé à Tripoli et l'autre à Tobrouk (est), ce dernier étant le seul reconnu par la communauté internationale.
Profitant de ce chaos, l'EI, qui contrôle déjà de vastes pans de territoires en Irak et en Syrie, s'est notamment emparé en juin de la ville de Syrte, à 450 km à l'est de Tripoli.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Élie FAYAD

La soixante-treizième heure

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement se réunit aujourd’hui, mais la crise de confiance est trop profonde

Commentaire de Anthony SAMRANI

Le réveil d’une nation

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants