Dernières Infos

Jordanie : la police disperse des manifestants après la mort de deux suspects

AFP
16/06/2015

La police anti-émeute jordanienne a fait usage de gaz lacrymogènes mardi à Maan (sud) pour disperser des dizaines de manifestants qui dénonçaient la mort de deux suspects tués lundi par les forces de sécurité, selon une source des services de sécurité.

Les suspects, deux frères, étaient recherchés pour des "affaires criminelles et de sécurité", a ajouté la même source sous couvert de l'anonymat, sans plus de précisions. Ils ont été tués lundi dans un échange de tirs avec les forces de sécurité qui menaient une opération pour les arrêter, a indiqué plus tôt Ziad al-Zaabi, porte-parole du ministère de l'intérieur qui a fait état de quatre blessés parmi les gendarmes jordaniens. Selon M. Zaabi, les deux suspects avaient fait usage d'armes automatiques et de bombes artisanales contre les forces de sécurité.

Mardi, le gouverneur de Maan a indiqué à l'AFP que "des dizaines" de personnes ont manifesté après les obsèques des deux hommes, scandant des slogans" hostiles aux autorités. "Les manifestants se sont dirigés par la suite vers le tribunal de la ville et ont commencé à lancer des pierres en direction du bâtiment, ce qui a poussé les forces de la gendarmerie à les disperser", a ajouté Ghaleb al-Chamayla, précisant que "le calme était désormais rétabli dans la ville" située à 215 km au sud d'Amman.

Le mois dernier, le ministre jordanien de l'Intérieur, Hussein Majali, a démissionné de son poste, sur fond de critiques contre les forces de sécurité notamment après des descentes musclées à Maan où elles tentaient d'arrêter les deux frères recherchés.

De violences avaient éclaté dans la ville, dont les habitants ont accusé les services de sécurité d'"usage excessif de la force". La ville de Maan est un foyer islamiste dont le passé rebelle et violent remonte à la révolte arabe contre l'empire ottoman pendant la Première guerre mondiale.

En juin 2013, 13 hommes ont été inculpés d'actes "terroristes" après des émeutes ayant suivi un double meurtre dans la ville. Et en avril 2013, des affrontements entre étudiants avaient fait quatre morts et plus de 25 blessés sur le campus de Maan.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Collabos ou résistants ?

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

In English

Resolving Lebanon’s financial crisis

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants