Rechercher
Rechercher

À La Une - diplomatie

Entre l'Iran et la France, des relations "d'amour/haine"

Un ministre iranien espère que Paris finirait par faire preuve de "réalisme" face aux gigantesques opportunités économiques qui s'ouvriront en cas d'accord sur le nucléaire iranien.

Rencontre entre le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, et son homologue iranien, Mohammad-Javad Zarif. Photo d'archives. AFP/Emmanuel Dunand

Les relations entre Paris et Téhéran sont de type "amour/haine", a estimé mardi le ministre iranien des Transports Abbas Akhoundi, en espérant que la France finirait par faire preuve de "réalisme" face aux gigantesques opportunités économiques qui s'ouvriront en cas d'accord sur le nucléaire iranien.

"En un mot, je dirais que l'amour et la haine dominent tous les aspects de notre relation", a estimé M. Akhoundi, lors d'une conférence à Paris devant l'Académie diplomatique internationale.
"L'Iran attache une grande importance à la France. Mais comment la France voit l'Iran, quelle est la place de l'Iran dans la politique étrangère française, les relations économiques et commerciales ? Je crois qu'il n'y a pas de consensus et qu'il n'y a pas de stratégie française envers l'Iran", a-t-il regretté.
Or, "il y a un énorme marché et des boulevards pour le commerce et l'investissement en Iran", a-t-il rappelé.

Téhéran et les grandes puissances sont en train de négocier un accord sur le programme nucléaire iranien, qui, s'il est conclu, garantira que l'Iran ne cherche pas à se doter de la bombe atomique, en échange de la levée des sanctions économiques internationales en vigueur depuis près de 10 ans.
Dans cette négociation, censée aboutir le 20 juin, Paris est réputé pour avoir la position la plus intransigeante au sein du groupe P5+1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Russie, Chine, France et Allemagne).


(Lire aussi : France : Fabius doute de la volonté de l'Iran sur le nucléaire)


En cas d'accord, la levée des sanctions permettrait aux entreprises étrangères de relancer leurs activités dans un pays "où il y a beaucoup de bon business à faire", a souligné le ministre iranien, qui s'est notamment rendu au salon de l'aéronautique du Bourget et a eu des entretiens avec des dirigeants d'entreprises françaises, dont le groupe d'électronique et de défense Thales.
L'Iran, 77 millions d'habitants, possède les quatrièmes réserves de brut au monde et les deuxièmes réserves de gaz.

"Je suis certain que les responsables économiques seront plus réalistes que les hommes politiques et qu'ils réussiront à faire prévaloir leur logique", a estimé M. Akhoundi, en énumérant plusieurs marchés potentiels. Ainsi, le réseau ferroviaire iranien doit passer de 11.000 km à 25.000 km dans les 10 ans, et le marché de renouvellement de la flotte et des infrastructures est estimé à 25 milliards de dollars, a-t-il dit. De même, l'Iran aura besoin dans les 10 ans de 400 nouveaux avions de ligne, un marché de 20 milliards de dollars, et va également construire neuf terminaux aéroportuaires internationaux, a-t-il cité.
"Tôt ou tard, le conflit nucléaire sera résolu, et la France doit décider quelle est sa position maintenant", a-t-il dit.

 

Lire aussi
Nucléaire : Rohani dénonce le "marchandage" des Occidentaux

Rohani décidé à en finir avec les sanctions

Quels défis pour les relations entre la France et le monde arabe ?

Les relations entre Paris et Téhéran sont de type "amour/haine", a estimé mardi le ministre iranien des Transports Abbas Akhoundi, en espérant que la France finirait par faire preuve de "réalisme" face aux gigantesques opportunités économiques qui s'ouvriront en cas d'accord sur le nucléaire iranien."En un mot, je dirais que l'amour et la haine dominent tous les aspects de notre...
commentaires (2)

LA HAINE ET L'AMOUR... C'EST LA MÊME CHOSE... JE T'AIME JUSQU'À LA HAINE... JE T'AIME JUSQU'À LA MORT... Ô L'AMOUR !!!

LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

19 h 00, le 16 juin 2015

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • LA HAINE ET L'AMOUR... C'EST LA MÊME CHOSE... JE T'AIME JUSQU'À LA HAINE... JE T'AIME JUSQU'À LA MORT... Ô L'AMOUR !!!

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    19 h 00, le 16 juin 2015

  • Regardez moi cela ... Ou sont les libansis zèler qui défendent corps et âmes l'Iran l'instauration comme puissance régional hahah .. Regarder lisez comment l'iran fait courbette pour lever les sanctions économique hahah

    Bery tus

    15 h 55, le 16 juin 2015

Retour en haut