Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Liban

Tuerie d'Idleb : Pour Wahab, le Qatar et la Turquie sont responsables

L'ancien ministre libanais Wi'am Wahab a fait porter jeudi la responsabilité du massacre de druzes syriens survenu mercredi dans le nord de la Syrie au "Qatar qui finance" le Front al-Nosra et à "la Turquie qui le soutient", au cours d'une virulente conférence de presse. 

Des combattants d'al-Nosra, affiliés à el-Qaëda, avaient tué 20 villageois druzes à Qalb Lozé, dans la province d'Idleb, a rapporte jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'homme après une altercation entre un habitant du village ayant combattu avec l'armée gouvernementale et un membre d'Al-Nosra venu lui saisir sa maison.

Affirmant que "le sang des druzes ne sera pas vendu", Wi'am Wahab s'est directement adressé au président syrien Bachar el-Assad : "nous avons besoin d'armes, de chars et de roquettes à Soueida" (sud de la Syrie). "Si cela n'est pas fait, le régime syrien en porterait la responsabilité", a-t-il prévenu. "Nous tuerons ceux qui nous tuent", s'est emporté l'ancien ministre.

La Syrie compte près de 600.000 druzes, qui représentent à peine 2 % de la population. Ils sont présents en nombre dans la région de Soueida, dans le sud du pays.

M. Wahab a par ailleurs affirmé que "seul l'axe de la Résistance (irano-syrien) protège les druzes", prenant ainsi le contre-pied du leader druze Walid Joumblatt. La veille, ce dernier avait une fois de plus appelé les druzes de Syrie à rejoindre les rangs de la révolution syrienne, puisque "le régime est fini". Il avait aussi invité les « parasites druzes suspects » proches de Bachar el-Assad à laisser les druzes faire leur choix en paix. 

Une petite communauté druze (près de 22 000 personnes) est établie dans la région d'Idleb, éparpillée entre 18 villages dans le rif de ce district, aujourd'hui sous le contrôle du Front al-Nosra. Contrairement aux druzes du sud qui s'en sont tenus à une certaine neutralité, leurs coreligionnaires d'Idleb ont soutenu les rebelles de l'ASL dès le début de la révolte.


L'ancien ministre libanais Wi'am Wahab a fait porter jeudi la responsabilité du massacre de druzes syriens survenu mercredi dans le nord de la Syrie au "Qatar qui finance" le Front al-Nosra et à "la Turquie qui le soutient", au cours d'une virulente conférence de presse. 
Des combattants d'al-Nosra, affiliés à el-Qaëda, avaient tué 20 villageois druzes à Qalb Lozé, dans la province...