X

À La Une

Rohani fustige les "erreurs de calcul" des pays appuyant les insurgés syriens

iran

Téhéran "se tiendra aux côtés du gouvernement et de la nation syriens jusqu'à la fin" du conflit, déclare le président iranien.

OLJ/AFP
02/06/2015

Le président iranien Hassan Rohani a fustigé mardi les "erreurs de calcul" des Etats soutenant la rébellion syrienne et affirmé que son pays soutiendrait le régime de Bachar el-Assad "jusqu'à la fin" du conflit.

"Après quatre ans de résistance et de persévérance, les plans des ennemis de la Syrie qui pensaient dominer ce pays en quelques mois se sont effondrés", a affirmé M. Rohani en recevant à Téhéran le président du Parlement syrien, Jihad al-Lahham.
"Malheureusement, certains pays de la région ont fait des erreurs de calcul et pensent que les groupes terroristes seront toujours un moyen d'atteindre leurs objectifs. Mais tôt ou tard ils seront eux-mêmes touchés par le fléau du terrorisme", a-t-il ajouté, selon le site internet du gouvernement.
L'Iran "se tiendra aux côtés du gouvernement et de la nation syriens jusqu'à la fin" du conflit, qui a fait plus de 220.000 morts depuis mars 2011, a poursuivi le président iranien.

M. Lahham a rencontré ensuite le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, l'amiral Ali Shamkhani, qui a également mis en garde contre "une situation incontrôlable pour les pays voisins et ceux de la région" si la Syrie était "affaiblie".
"La Syrie est la première ligne de défense des territoires islamiques" face à Israël et aux jihadistes, a déclaré M. Shamkhani, cité par l'agence officielle Irna. "Si les Occidentaux tentent d'assurer la sécurité (d'Israël) en créant des crises, ils ont fait une erreur de calcul irréparable".
"Aujourd'hui, les soutiens des groupes terroristes se retrouvent isolés et sont forcés de coopérer" avec la Syrie, a ensuite affirmé le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, lors d'un entretien avec M. Lahham.

 

(Lire aussi : Plus l'EI se rapproche des frontières turques, plus il faut s'attendre à une confrontation militaire avec la Turquie)


L'Iran est le principal allié régional du régime syrien, auquel il fournit un soutien financier et militaire important. A l'instar du pouvoir à Damas, il considère les rebelles comme des "terroristes" et accuse les pays occidentaux, la Turquie et certains pays arabes du Golfe de financer les groupes radicaux comme l'organisation Etat islamique et le Front al-Nosra lié à el-Qaëda.

La visite de M. Lahham intervient alors que les pays participant à la coalition internationale contre l'EI se sont réunis à Paris pour discuter de la stratégie pour stopper l'avancée des jihadistes en Irak et en Syrie.
Ils ont dénoncé "l'incapacité" et "l'absence de volonté du régime de Bachar el-Assad de lutter" contre l'EI, et appelé au "prompt lancement d'un véritable processus politique inclusif, sous l'auspice des Nations unies" pour rétablir la paix en Syrie.

 

Lire aussi
L'EI engrange des victoires dans une Syrie de plus en plus fragmentée

« Une zone d'exclusion aérienne signifierait presque la chute du régime de Bachar »

Repère
Avancée de l'EI en Irak et en Syrie : ce qu'il faut savoir

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET LES ERREURS DE CALCUL DE CEUX APPUYANT L'AGONISANT... AU RISQUE DE SE VOIR EMPORTÉ AVEC LUI ?

FAKHOURI

Entre amis, c'est beau, c'est bien de se serrer la main
pendant qu'un peuple est condamné à mourir ..
Si j'ai bien compris ce grand Monsieur Rohani, les djihadistes ne sont pas musulmans, l'islam ne connaissent pas !!!
Qui a ouvert les prisons, qui a harcelé les sunnites de l'Irak, qui passe son temps à allumer des feux dans tous les pays arabes?????
L'hypocrisie, le mensonge deviennent les valeurs de l'Iran !!!!
Et pendant ce temps, le petit Hitler dort sagement dans son palais blindé, son territoire serra réduit à la surface de ce palais
Regardez tomber le Petit Hitler !!!!
Et que fera l'ayatollah ? ll enverra le Hezbollah pour le sauver ???? Jeu infantile meurtrier, et nous, libanais sommes en otages !!!
C'est beau la nation arabe !!!!

Bery tus

"Malheureusement, certains pays de la région ont fait des erreurs de calcul et pensent que les groupes terroristes seront toujours un moyen d'atteindre leurs objectifs. Mais tôt ou tard ils seront eux-mêmes touchés par le fléau du terrorisme"

oui bien sur Mr Rohani, par vos soins?

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Hassan Nasrallah : 2 – Michel Aoun : 0

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué