Dernières Infos

Irak: combats à Tikrit une semaine après la "libération" de la ville

AFP
07/04/2015

Des combats ont opposé mardi les forces de sécurité irakiennes à des jihadistes du groupe Etat islamique, selon le ministère de l'Intérieur, une semaine après l'annonce par Bagdad de la "libération" de cette ville du nord du pays.

Le Premier ministre Haider al-Abadi avait annoncé le 31 mars que les forces irakiennes avaient repris aux jihadistes le contrôle de Tikrit, mais le ministre de l'Intérieur Mohammed al-Ghabbane avait indiqué le lendemain que des "poches" de combattants de l'EI demeuraient dans cette ville située à 160 km au nord de Bagdad.

Les forces irakiennes ont lancé mardi un raid, après avoir obtenu des informations selon lesquelles entre huit à 15 membres de l'EI seraient cachés dans le quartier de Qadissiya, dans le nord de la ville, a indiqué le ministère dans un communiqué.

"Nos forces de sécurité ont pu tuer certains d'entre eux alors que les autres se sont fait exploser une fois qu'ils étaient encerclés", a-t-il ajouté.
Le communiqué montre clairement que les opérations visant à débarrasser totalement la ville des jihadistes se poursuivent.
Les engins piégés posent également une menace majeure dans la ville, M. Ghabbane ayant fait état la semaine dernière de la découverte de plus de 1.000 d'entre eux.

La reprise de Tikrit est la plus importante victoire des forces irakiennes face aux jihadistes, depuis qu'elles ont lancé des opérations pour reprendre du terrain après leur débandade aux premières semaines de l'offensive jihadiste en juin 2014.

L'EI a réussi à s'emparer de vastes pans de territoires au nord de Bagdad, dont la deuxième ville du pays, Mossoul.
Mardi, des combattants de l'EI venant des montagnes Hamrine ont attaqué trois points de contrôle près du barrage d'Adhaim, l'un des plus grands du pays, situé à 70 km à l'est de Tikrit, selon des sources de sécurité.

Les jihadistes s'en sont pris à des positions tenues par les Unités de mobilisation populaire, groupe composé essentiellement de miliciens chiites, et des policiers, tuant sept personnes et en blessant 21 autres, a indiqué un colonel de l'armée.
Une source médicale et un commandant de la police dans la ville de Mouqdadiya ont confirmé ce bilan.

Le lieu de l'attaque se situe dans la province de Salaheddine, dont Tikrit est le chef-lieu, à la frontière avec celle de Diyala, plus à l'est, que le gouvernement avait affirmé avoir repris aux mains des jihadistes en janvier.
Des attaques sporadiques ont cependant lieu dans la province de Diyala.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué