Rechercher
Rechercher

Liban

Le 14 Mars promet une nouvelle dynamique et une intifada de paix

Dix ans après la manifestation monstre qui a donné son nom au mouvement du 14 Mars, un huitième congrès s'est tenu au Biel et a donné naissance à un Conseil national « pour servir de cadre aux partis ».

L'ancien Premier ministre Fouad Siniora entouré des députés Ziad el-Kadri et Fadi Karam.

À l'occasion du dixième anniversaire de la manifestation du 14 Mars, les forces du même nom ont tenu samedi leur huitième congrès au Biel, en présence de près de 400 personnalités, parmi lesquelles l'ancien président Amine Gemayel et l'ancien Premier ministre Fouad Siniora, ainsi que de nombreux ministres et députés, anciens ministres et députés, et représentants de la société civile.
« Les forces du 14 Mars ont décidé de créer un Conseil national qui servira de cadre aux partis, aux indépendants et à la société civile, dit le communiqué final. Un comité de préparation sera formé en vue de suggérer un programme de travail des forces du 14 Mars à l'avenir, rédiger un règlement intérieur du Conseil et organiser un congrès général pour l'adoption de ces deux textes dans un délai de deux mois. »
Les forces du 14 Mars ont promis de « lancer une nouvelle dynamique qui devrait, à défaut d'arrêter la violence, limiter du moins quelque peu ses effets et paver la voie à une "intifada" de paix qui est devenue une condition sine qua non de notre présence dans ce pays ».
« Voilà pourquoi nous demandons à tous les Libanais qui ont tiré les leçons de la guerre et qui aspirent à une coexistence pacifique de commmuniquer et de se solidariser pour réduire l'impact de la violence qu'exercent toujours ceux qui, dans toutes les communautés, ne sont pas sortis de leur jeu d'extrémisme et de domination », poursuit le communiqué.
Pour les personnalités du 14 Mars, il faut « mettre en valeur l'expérience libanaise unique au monde en matière de participation islamo-chrétienne dans la gestion de l'État civil ». Ils ont prôné « la communication avec les forces modérées, ouvertes et démocratiques dans le monde arabe pour faire face à l'extrémisme ». Ils ont également appelé à mettre au point une nouvelle vision de la relation entre les deux rives de la Méditerranée, étant donné que « la stabilité des sociétés européennes est dorénavant très liée à la paix dans la région arabe ».
Dans leur communiqué, qui fait un point sur la situation actuelle, les forces du 14 Mars opèrent une révision de leur action au cours de toutes ces années. « Nous déclarons à l'opinion publique libanaise et arabe que nous avons su tenir bon et préserver un mouvement transcommunautaire, diversifié, civil et moderne, précise le texte. Nous avons tantôt connu des succès, tantôt commis des erreurs, mais nous avons préservé intactes notre volonté et notre foi en un Liban unifié, pays de la coexistence, de la liberté et de la justice. »
Les forces du 14 Mars n'ont pas manqué de stigmatiser la montée des extrémismes de tout bord et de la violence dans la région. « Le terrorisme dont le Liban a tant souffert menace dorénavant le monde », lit-on dans leur texte, qui ne manque pas de souligner que « la source de ce terrorisme est le régime syrien ». « Celui-ci commet des exactions et des crimes contre l'humanité depuis quatre ans, qui ont déjà fait 300 000 victimes syriennes et bien plus de blessés, de handicapés, de détenus et de disparus, sans compter les millions de réfugiés », poursuit le communiqué.
Le rôle de l'Iran et du Hezbollah dans l'exacerbation de cette violence est bien présent dans cet état des lieux. « Personne n'ignore le rôle joué par l'Iran et par ses outils, notamment le Hezbollah, qui provoque des guerres ici ou là, impliquant le Liban et les Libanais, dit le texte. Personne n'ignore non plus leur rôle dans la perpétuation de la vacance présidentielle en vue d'en faire une carte de pression, sans se soucier des conséquences de ce retard sur les institutions constitutionnelles au Liban. »
« En raison de cette ingérence, le Liban n'est plus à l'abri de cette violence grandissante, poursuit le communiqué. L'État n'est plus capable de trouver des solutions, se contentant d'essayer de préserver la situation présente. »

 

Trente-sept personnalités dans le comité de préparation


Voici la liste des personnalités qui feront partie du comité de préparation en vue de la création du Conseil national des forces du 14 Mars : Ahmad el-Ghez, Ahmad Fatfat, Élias Abou Assi, Élie Marouni, Ahmad el-Sankari, Ahmad Ayache, Assaad Bécharra, Eddie Abillamaa, Jean Oghassabian, Georges Fiani, Joseph Maalouf, Hussein el-Wajeh, Hanine Ghaddar, Khodr Habib, Raymond Maalouf, Zeina Mansour, Sara Assaf, Sassine Sassine, Sam Menassa, Saad Kiwan, Serge Dagher, Simon Georges Karam, Charles Jabbour, Tony Mrad, Ali el-Amine, Ghaleb Yaghi, Fadi Karam, Fadi Moussallem, Farès Souhaid, Marwan Hamadé, Marwan Sakr, Michel Hajji Georgiou, Michel Moawad, Nassim Daher, Nawfal Daou, Hani Safi et Walid el-Naqib.

 

Lire aussi
En lançant son Conseil national, le 14 Mars conforte sa dimension plurielle et démocratique

À l'occasion du dixième anniversaire de la manifestation du 14 Mars, les forces du même nom ont tenu samedi leur huitième congrès au Biel, en présence de près de 400 personnalités, parmi lesquelles l'ancien président Amine Gemayel et l'ancien Premier ministre Fouad Siniora, ainsi que de nombreux ministres et députés, anciens ministres et députés, et représentants de la société...
commentaires (5)

DES EMBRASSADES ET DES DISTRIBUTIONS DE BAKLAWA ??? POUR SCELLER QUOI... COMMENT... POURQUOI... ET AVEC QUI ? MAIS APRÈS LE DÉCULOTTAGE IMPÉRIAL DU MASTO... TOUT EST POSSIBLE !!! L'ABRUTISSEMENT DES UNS MÈNE LES AUTRES À L'HÉBÉTUDE...

LA LIBRE EXPRESSION

17 h 55, le 16 mars 2015

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • DES EMBRASSADES ET DES DISTRIBUTIONS DE BAKLAWA ??? POUR SCELLER QUOI... COMMENT... POURQUOI... ET AVEC QUI ? MAIS APRÈS LE DÉCULOTTAGE IMPÉRIAL DU MASTO... TOUT EST POSSIBLE !!! L'ABRUTISSEMENT DES UNS MÈNE LES AUTRES À L'HÉBÉTUDE...

    LA LIBRE EXPRESSION

    17 h 55, le 16 mars 2015

  • Oufff, ça y est... on est rassurés maintenant!

    Ali Farhat

    15 h 51, le 16 mars 2015

  • INTIFADA DE PAIX... CONTRE LES MOYENS DE L'ÉPÉE !!!

    LA LIBRE EXPRESSION

    14 h 12, le 16 mars 2015

  • Ah parce que l'ancienne n'était pas bonne ? vous ne nous disiez pas ça ! on a toujours eu l'impression que tout était parfait chez vous ! écoutez le petits loups , si kerrydiot met un braquet dans ses relations , comment vous les vassaux , allaient vous démerder autrement ?

    FRIK-A-FRAK

    12 h 10, le 16 mars 2015

  • Eh bien bonne chance!

    Pierre Hadjigeorgiou

    11 h 42, le 16 mars 2015

Retour en haut