X

Le Liban en 2014

Hold-up éthiopien au marathon de Beyrouth

OLJ
05/01/2015

Dimanche 9 novembre 2014 : toute la ville de Beyrouth a, de nouveau, vibré l'espace de quelques heures au rythme de « son » marathon. Par un temps radieux, plus de 37 000 participants se sont alignés au départ des différentes courses de la Banque du Liban-Beirut Marathon, rendant cette manifestation un des plus grands événements sportifs jamais organisés sur le territoire libanais. À titre de rappel, la première course en 2003 n'avait regroupé que 6 000 fondus du bitume.

Le slogan retenu pour cette année était « Paix, amour, course ». Le moins que l'on puisse dire est que cet événement a été à la hauteur des espérances. Un nombre record de participants, une organisation parfaite, aucun incident à signaler. Un véritable triomphe donc pour les organisateurs, au premier rang desquels se trouve May el-Khalil, fondatrice de la Beirut Marathon Association (BMA). Plusieurs personnalités politiques ont assisté à cet événement sportif, dont notamment l'ancien président de la République Michel Sleiman, Lama Salam, représentant le Premier ministre Tammam Salam, les ministres de la Jeunesse et des Sports, Abdel Mouttaleb Hennaoui, de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Élias Bou Saab, du Tourisme, Michel Pharaon, ainsi que Simon Abi-Ramia, président de la commission parlementaire de la Jeunesse et des Sports.

Le coup d'envoi a été donné par le légendaire Haïle Gebresélassié (27 records du monde, dont deux au marathon et plus de 60 records éthiopiens), voulu par les organisateurs symbole de paix. Outre l'épreuve reine, le marathon classique sur 42,195 km, plusieurs autres épreuves étaient au programme : la course de « Youth Race », la course de 1 km pour mères avec leur(s) enfant(s) et les organisations, le 10 km et le 10 km Fun Race, en plus de la catégorie handisport. Comme chaque année, la course 10 km Fun Race a regroupé plus de 70 ONG, qui brandissaient des panneaux pour leurs causes respectives, des comités d'entreprise affichant des slogans divers, des militants de Greenpeace, des activistes d'une association de lutte contre les mines antipersonnel dans le Sud, etc. Des déguisements plus ou moins saugrenus ont complété ce tableau coloré et festif.

La ligne d'arrivée des 42,195 km n'a pas réservé de véritables surprises sur le plan des résultats techniques, dans la mesure où l'Éthiopien Fikadu Girma, un des favoris annoncés, remportait l'épreuve devant ses compatriotes Abdela Godana et Legese Adugna Bogale. Le marathon de Beyrouth réussit bien aux Éthiopiens, qui ont ainsi enregistré leur 9e victoire en 12 éditions. Fekadu s'est imposé en 2 heures 12 minutes et 28 secondes, après une impressionnante échappée en solitaire, mais n'a pas pu battre le record de l'épreuve établi en 2011 par l'Éthiopien Tariku Jufar (2h11'14'').

Côté libanais, Omar Issa a signé le meilleur temps local (2h 34' 57''). Chez les dames, c'est également une Éthiopienne, Mulahabt Tsega, qui a décroché la première place avec un temps de 2h 29' 12'', devançant Monica Jepkoech (Kenya) à plus d'une minute. Seada Kedir complète le podium. Au marathon des Libanaises, Chirine Njeim s'est adjugé la première place des 42,195 km en 3h 09' 32'' devant Sonia Hanna et Nicole Élias.

Finalement, la palme d'or de ce marathon revient incontestablement à la société organisatrice, BMA, qui a accueilli plus de 37 000 participants de 94 pays dans une atmosphère de fête, de convivialité et de respect à un des moments les plus tendus et les plus troubles de l'histoire du pays. Encore une fois, May el-Khalil et son équipe ont réussi leur formidable pari issu d'un rêve qui a commencé il y a douze ans. Chapeau bas donc aux organisateurs, aux membres de la Croix-Rouge, aux Forces de sécurité intérieure et à l'armée libanaise, ainsi qu'aux bénévoles de tout poil qui ont su, le temps d'une journée, réunir les Libanais toutes tendances politiques confondues.

M.H.

À la une

Retour au dossier "Le Liban en 2014"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Rencontres

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.