Rechercher
Rechercher

Liban

"La véritable bataille au Liban n'a pas encore commencé", avertit Al-Nosra

La branche syrienne d'el-Qaëda menace le Hezbollah de représailles "dans les prochains jours".

Des militants du Hezbollah lors d'une parade à la veille de Achoura, le 2 novembre 2014. AFP PHOTO/ MAHMOUD ZAYYAT

Le chef du Front al-Nosra, branche syrienne d'el-Qaëda, a prévenu le Liban, dans un enregistrement audio, que "la véritable bataille" reste à venir dans ce pays.

Dans l'enregistrement diffusé mardi soir sur internet, Abou Mohammad al-Joulani a averti le Hezbollah qu'il allait regretter son intervention dans le conflit en Syrie où le mouvement chiite combat aux côtés du régime du président Bachar el-Assad. On ignore toutefois à quelle date cet enregistrement a été réalisé.

"Nos frères dans le Qalamoun cachent beaucoup de surprises", dit al-Joulani, en référence à la région montagneuse au long de la frontière syro-libanaise. "La véritable bataille au Liban n'a pas encore commencé", ajoute-t-il, ajoutant que le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah va "regretter dans les prochains jours ses actions contre les sunnites en Syrie". "Quand le Hezbollah s'en est pris à notre peuple, nous avons été contraint de porter la bataille au Liban et dans les zones où il est présent (...) pour qu'il mesure les risques qu'il encourt en s'alliant à Assad",a-t-il encore dit.

Le mois dernier, le Hezbollah a perdu dix hommes dans des combats avec le Front al-Nosra en Syrie. En août, des jihadistes du Front al-Nosra et du groupe Etat islamique ont brièvement pénétré dans la ville libanaise frontalière d'Ersal, dans la Békaa. 27 policiers et soldats libanais sont toujours détenus par ces deux groupes qui ont tué trois d'entre les militaires libanais, dont deux par décapitation.

Se félicitant des "conséquences positives" de l'opération de Ersal, al-Joulani rend hommage à Abou Malek al-Chami, chef de la cellule qui l'a menée.

Il explique en outre que ses hommes et ceux d'autres groupes islamistes se doivent d'éliminer le Front des révolutionnaires syriens, mouvement soutenu par les puissances occidentales et l'Arabie saoudite et dirigé par Jamaal Maarouf, qui s'attaque selon lui aux civils de la province d'Idleb.

"Ce groupe qui combattait le régime s'est transformé en groupe qui s'attaque au peuple, c'est pourquoi l'éliminer est devenu un devoir", dit-il. "Il (Maarouf) essaye maintenant d'effrayer d'autres brigades en disant qu'al-Nosra va poursuivre son offensive pour éliminer tout le monde. Nous ne voulons pas déclencher un nouveau conflit interne. Nous combattons tous ceux qui veulent du mal au peuple de Cham (la Syrie) ou qui se font le bras armé de l'Occident dans son combat contre les projets islamiques de la région", ajoute-t-il.

 

La décision du Hezbollah d'envoyer des combattants pour soutenir le régime d'Assad a soulevé la colère de groupes modérés et extrémistes en Syrie. Al-Nosra et d'autres groupes jihadistes ont visé les fiefs du Hezbollah, à Beyrouth et dans la Békaa, dans des attaques et attentats qui ont fait des dizaines de morts depuis 2013.

Depuis 2013, le Hezbollah affirme qu'il combat en Syrie pour empêcher l'extrémisme de se propager au Liban. Son implication divise toutefois profondément le pays où ses rivaux sont des détracteurs du régime syrien et exacerbe les tensions confessionnelles entre sunnites et chiites.

 

Lors d'un discours prononcé mardi matin dans le cadre des commémorations de Achoura, Hassan Nasrallah s'est attardé sur la "menace takfiriste" et l'engagement du Hezbollah en Syrie aux côtés du régime syrien. "Le but des takfiristes était de dominer la Syrie (...) Nous sommes à la quatrième année (du conflit syrien, ndlr) et ils n'ont pas réussi à le faire. Ce qui s'est passé jusqu'à maintenant est une victoire pour tous ceux qui luttent pour que la région ne tombe pas", a déclaré Hassan Nasrallah lors d'un discours retransmis par vidéo. "Nous sommes fiers de ces victoires alors que nous participons auprès de nos frères syriens (au combat)", a encore dit le leader chiite.

"Tous les deux jours, nous lisons quelque part que le Hezbollah se retirera de Syrie. Mais là où nous nous trouvons, notre situation est excellente, la situation au Qalamoun est excellente", a-t-il indiqué, assurant que "les takfiristes n'ont aucun avenir, leur projet n'a aucun avenir".

 

Lire aussi

Nasrallah : "Les takfiristes n'ont aucun avenir"

Otages militaires : al-Nosra annonce une importante concession


Le chef du Front al-Nosra, branche syrienne d'el-Qaëda, a prévenu le Liban, dans un enregistrement audio, que "la véritable bataille" reste à venir dans ce pays.


Dans l'enregistrement diffusé mardi soir sur internet, Abou Mohammad al-Joulani a averti le Hezbollah qu'il allait regretter son intervention dans le conflit en Syrie où le mouvement chiite combat aux côtés du...

commentaires (10)

SE PRENNENT-ILS POUR DES PUISSANCES À PRÉPARER UN DÉBARQUEMENT "DU JOUR LE PLUS LONG" À LA NORMANDIE ? ILS SERONT REçUS PAR TOUS LES LIBANAIS "COMME IL SE DOIT"...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

18 h 27, le 07 novembre 2014

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • SE PRENNENT-ILS POUR DES PUISSANCES À PRÉPARER UN DÉBARQUEMENT "DU JOUR LE PLUS LONG" À LA NORMANDIE ? ILS SERONT REçUS PAR TOUS LES LIBANAIS "COMME IL SE DOIT"...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 27, le 07 novembre 2014

  • Qu'il finit ce qu'il a à faire en Syrie .... Son ennemi légitime est son frère jumeau ds la criminalité Assad... Au moins le Hezbollah a réussi a virer les sionistes du Sud , même si depuis un virus cérébral les a déboussolés ... Il reste néanmoins qu'ils ont combattu les sionistes...avec un certain succès Tous ces groupuscules en Syrie n'ont pas réussi encore a virer Assad et sa clique... Il leur reste beaucoup à demontrer avant qu'ils soient considérer comme sérieux ... L

    CBG

    16 h 45, le 07 novembre 2014

  • CORRECTION ! MERCI : L’autre "espèce" néandertalienne Takfiriste, la fakkihiste...."

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    13 h 24, le 07 novembre 2014

  • C'est ce que nous disait leurs maîtres sionistes avant de decamper un soir sans lune en 2000 du sud libere , laissant derriere eux de pauvres orphelins qui les reclament encore ...

    FRIK-A-FRAK

    17 h 48, le 06 novembre 2014

  • Triste sort pour ce Liban martyr ou chaque partie en conflit veut l'effacer de la carte.

    Sabbagha Antoine

    18 h 45, le 05 novembre 2014

  • Israel d'un côté, les takfiristes de l'autre, répondent à la provocation de Nasrallah menaçant de plonger le Liban dans l'apocalypse. Oui, le Hezbollah regrettera un jour ses aventures irresponsables au service de l'Iran et qui ruineront complètement le Liban. Mais ce sera trop tard. Qui vivra verra.

    Halim Abou Chacra

    15 h 48, le 05 novembre 2014

  • Que nenni.. mais non! Je crois qu'elle avait bien commencé et comment.. meme qu'elle tend vers sa fin. La dernière en date est l'agression échouée de notre Tripoli Syriaque. Les choses les plus difficiles sont celles dont on ne parle pas. 10 jours de 3achoura2 se sont droulés à merveille sous surveillance ultra efficace qui n'a que peu d'égal sur la planète bleu et sans une seule bombe de la part des judéo-criminels sionistes et de leurs vils collaborateurs ainsi que des islamo-takfiristes saoudo-wahhabisés. C'est suffisant pour expliquer ce genre de déclarations au intonations douces qui démontrent une bonne maitrise de guerre psychologue.

    Ali Farhat

    15 h 04, le 05 novembre 2014

  • L’autre "espèce" Takfiriste, la fakkihiste, hypothèse de mort non de vie, est célébrée chez ces Non-gentils fakîhdiotistes. Ce qui fait que ces impardonnables s’imaginent réfléchir. Résulte l’illustrissime funeste festival d'abjection et de vautrage dans la puanteur de l’horrible. Et v’là le cœur qui s'serre et la chair qui se hérisse. C'est ici qu'on voit que l’hassine n'est pas Gentil comme e.g. HARIRI ; et que même s’il mourrait à 100 ans ce qui, même pour 1 comme lui est aléatoire, il n’en deviendrait pas pour autant Gentil. Spécialiste de l’indicible, du baratin archaïque, il n'a de cesse de se porter aux confins de l’ignorance pour en scruter la part irréductible d'opacité ; ce que fait aussi Châmî bou kekchose lors de "conFérences en tirant sur son narguîlhéh empuanti. Autres acolytes du l’hassine Non-gentil, y a l’hamajiste sis la Gaza- Bidonville, le duo des Naïîîîm bis, et le "fabuleux" Tonnerre à Rien ; ce qui n'est pas Rien. Il est arrivé pour 1 Gentil de passer near leurs colloques fakkîh-àRienistes sis Ddâhïyéééh-Per(s)cée, qui permettent à ces "lucides" anthracites d'interroger les limites de l’indicible et se goinfrer de fattéhhh und de jus frelaté(h). Spécialités de noircis. Nabääh 1er, always -là, et entre 2 facéties, ne laisse jamais sa part au chat ! Ce qui est sûr est la fulgurance émise par ce Abou-kekchose Châmî, dubitatif devant les sous-fifres du Sé(yy)ide noirci : "Ce sont des Niais, à la rigueur pas trop bêtes, mais surely méchants et Non-gentils.".

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    14 h 50, le 05 novembre 2014

  • AUX IRRESPONSABLES ACTIONS DES UNS... DE BARBARES RÉACTIONS DONT TOUS LES LIBANAIS PAIENT LE PRIX !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 48, le 05 novembre 2014

  • Le pauvre HN...je ne sais pas comment il va s'en sortir avec tous ces gentils personnages qui veulent sa peau...entre El Bagdadi...El Joulani...El Chami...et Bibi...il y a de quoi avoir des insomnies...

    Houri Ziad

    13 h 15, le 05 novembre 2014