X

Économie

L’UE alloue 130 millions d’euros au développement économique du Liban

Liban - Coopération

L'Union européenne a réitéré son soutien au Liban via l'allocation d'une enveloppe entre 130 et 150 millions d'euros au développement économique, social et environnemental du pays entre 2014 et 2016.

15/10/2014

Le commissaire européen à l'Élargissement et à la Politique de voisinage Stefan Füle a signé hier au Grand Sérail un mémorandum de coopération avec le ministre de l'Économie et du Commerce Alain Hakim. « Je suis ici pour réaffirmer le soutien de l'Union européenne (UE) au Liban, et ce malgré les circonstances difficiles que connaît actuellement le pays du Cèdre », a déclaré le commissaire au cours d'une conférence de presse qu'il a tenue pour l'occasion.


Le montant de l'aide de l'Union européenne au Liban a été estimé entre 130 et 150 millions d'euros pour les trois ans à venir. « Le montant de l'aide européenne pourrait même aller au-delà si la classe politique libanaise parvient à se mettre d'accord sur l'élection d'un président de la République et à restaurer la confiance », a confié Alain Hakim à L'Orient-Le Jour dans un entretien accordé en marge de la conférence. « Nous avons par ailleurs insisté à ce que cette enveloppe soit bien différenciée de l'enveloppe de l'Union européenne au Liban pour l'aide aux réfugiés syriens », a souligné le ministre.


Le ministre a qualifié « d'adéquate » l'aide européenne au Liban, tout en réitérant la nécessité d'une centralisation des donations et sur le besoin d'une augmentation de ces dernières. « Nous avons besoin de plus de coordination avec l'UE en ce qui concerne les donations. Nous ne savons pas exactement où va l'argent et à qui », a-t-il confié à L'Orient-Le Jour. M. Hakim a rappelé que les pertes directes liées à la crise des réfugiés syriens ont atteint quelques 7,5 milliards de dollars depuis le début du conflit.

 

(Pour mémoire : Plus de 32 millions d’euros de l’Union européenne pour soutenir l’Unicef au Liban)

 


Le mémorandum signé par les deux parties a mis en exergue trois priorités pour le développement économique et social du pays. « Nous souhaitons d'abord œuvrer pour la mise en place d'un État démocratique fort et indépendant », à déclaré le commissaire européen Stefan Füle. Il a ensuite adressé un message de solidarité au gouvernement libanais et à tous les Libanais qui doivent gérer la crise des réfugiés syriens au quotidien, pour enfin réitérer son attachement aux relations bilatérales avec le Liban pour la continuité de leurs intérêts communs.


« L'Union européenne est le principal fournisseur d'aide humanitaire et d'assistance au Liban, a déclaré Stefan Füle. Le Liban est de son côté le premier bénéficiaire de notre aide sur la question syrienne. Dans ce contexte, notre soutien au Liban a atteint 2 milliards d'euros de donations et de prêts. »
M. Füle a tenu a rappelé que l'aide totale de l'UE pour gérer la crise des réfugiés syriens a atteint 380 millions d'euros pour 2014.

 

(Pour mémoire: L'UE « va poursuivre au Liban son assistance en réponse à la crise syrienne »)


Le commissaire européen a enfin souligné sa « profonde inquiétude en ce qui concerne les récents événements sécuritaires survenus au Liban et son attachement à la sécurité et au maintien de la paix. Le débordement des conflits voisins se manifeste aujourd'hui plus que jamais, a-t-il déclaré. L'Union européenne condamne fermement les attaques terroristes contre l'armée libanaise. Nous resterons aux côtés du Liban et de ses institutions en ces temps de défis ». Le responsable européen a enfin appelé la classe politique libanaise à se mettre d'accord et à unir ses forces pour l'élection d'un président de la République et la tenue des élections parlementaires. « Seules des institutions démocratiques fortes et en fonctionnement peuvent garantir l'union nationale et restaurer la confiance. »

 

 

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!