X

À La Une

L'Etat islamique publie des photos d'exécutions à Tabqa

Syrie

Le régime syrien critiqué par ses partisans.

OLJ/Reuters
27/08/2014

Les jihadistes de l'Etat islamique (EI, ex-daech) ont exécuté des soldats de l'armée syrienne et en retiennent d'autres en otage depuis la prise d'une base aérienne dans le nord-est de la Syrie dimanche, selon des photos publiées mercredi sur les réseaux sociaux.

Les hommes armés du groupe jihadiste ont pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa après cinq jours de combats qui ont fait au moins 500 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Des photos mises en ligne mercredi montrent une vingtaine de soldats syriens retenus en otage, d'autres se faisant abattre par des jihadistes ou encore ce qui serait le corps d'un pilote ayant expliqué à la télévision syrienne peu avant l'attaque pourquoi il serait facile pour les forces loyales au président Bachar el-Assad de défendre la base aérienne.

La prise de la base de Tabqa, dernier bastion de l'armée régulière dans une région contrôlée par l'EI, n'a été que faiblement rapportée par la presse syrienne, ce qui a donné lieu à des critiques, y compris dans les rangs des partisans du chef de l'Etat.

Le compte Facebook intitulé "Les Aigles de l'aéroport militaire de Tabqa, hommes d'Assad" a relayé l'une des photos montrant une exécution de soldats accompagné de cette légende : "Sans commentaire. Ils vous bradent. Damnés soient les traîtres !"

"Des milliers de personnes veulent connaître le sort de leurs enfants et notre seule source (d'information) est l'Etat islamique", a commenté un utilisateur, dénonçant la faible couverture de l'événement pas l'agence syrienne Sana.

Des voix se sont également élevées sur Twitter pour réclamer la démission du ministre de la Défense, sous le mot-clé "ministre de la Mort".

Selon un militant alaouite opposé à Bachar el-Assad, la communauté alaouite de la ville côtière de Tartous est apeurée et en colère.

"Mais, comme toujours, (les membres de la communauté) croient également qu'ils ne peuvent rien y faire et qu'ils n'ont d'autre choix que le statu quo car l'alternative est plus effrayante", a-t-il expliqué.

"Nombre de loyalistes sont optimistes après le discours (du ministre des Affaires étrangères) Walid Mouallem. Ils espèrent que le monde viendra aider Assad dans sa lutte contre le terrorisme."

Le chef de la diplomatie syrienne a déclaré lundi que la Syrie coopérerait à tout effort international pour combattre l'Etat islamique mais un porte-parole de la Maison Blanche a pour sa part dit qu'il n'existait pas de projet de coopération avec Damas.

Le président américain Barack Obama a autorisé le survol de la Syrie par des avions des services de renseignement pour lutter contre les jihadistes, après la publication d'une vidéo montrant la décapitation du journaliste américain James Foley par l'Etat islamique.

 

Lire aussi
Washington refuse toute coopération avec Assad sur l'EI


Repère

La bataille d'Alep décryptée

Qui contrôle quoi en Syrie ? La réponse cartographiée

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DU DAECH CHIMIQUE... AU... DAECH CRIMINO-GÉNIQUE !

Hallak Andre

Les membres de l’EI souhaitent vivre une utopie, celle d’aventuriers voulant recréer le concept d’état-nation sans se soucier des instances internationales. Profitant des contingences ayant affaiblit leurs adversaires, ils pensent établir par la terreur un gouvernorat comparable au chimérique Reich de mille ans du siècle dernier .Ici nul besoin de constitution, d’indépendance du pouvoir juridique ou législatif. Des potentats se substituant aux élus locaux administrent leurs sujets par l’arbitraire au grès de leur interprétation du moment des textes sacrés.
Les populations ayant Accueillit favorablement Daech pour échapper au dénigrement et à la marginalisation du pouvoir en place, commencent à réaliser ce risque insensé de saut dans l’inconnue de par l’archaïsme du nouveaux model social .Comment des musulmans après l’essor moderniste du panarabisme nationaliste des années 70 ont-ils pu sombrer dans cette forme inattendue de barbarie et de régression. Certains cherchent une réponse dans la psychanalyse ou l’analyse comportementale (Konrad Lorentz).
Toutefois l’EI représente un danger mesurable pour le Monde ; ses dirigeants ont rompu avec toute forme d’humanisme. La terreur est pour eux un idéal et un mode de vie... ils ne se sont fixés aucune limite ou interdits dans la violence à autrui ….Une coalition mondiale doit se former pour les anéantir.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants