X

À La Une

Qui sont les Yazidis ?

Repère

Quelles sont leurs croyances, pourquoi leurs détracteurs les considèrent-ils comme des adorateurs du diable...

OLJ et agences
13/08/2014

La prise par l'Etat Islamique (EI) le 10 août de Sinjar, bastion des Yazidis dans le nord de l'Irak, une minorité non-musulmane, a poussé à la fuite jusqu'à 200.000 civils selon l'ONU. Nombre d'entre eux sont désormais piégés dans les arides montagnes environnantes, menacés autant par la faim et la soif que par les jihadistes.

Focus sur une minorité peu connue.

 

D'où vient le mot "Yazidi" ?

Il désigne une entité tribale et l'appartenance à une confession religieuse. Selon le site "Groupement pour les droits des minorités" (GDM) il existe plusieurs théories concernant l'étymologie du mot "Yazidi" : en persan il signifie "ange", en pahlavi "semblable à Dieu", ou encore "digne du service divin" en sanskrit.

 

Combien compte-t-on de Yazidis dans le monde?

Il y a près de 800 000 Yazidis dans le monde, selon GDM. 500 000 Yazidis vivent au nord de l'Irak, selon le U.S. State Department's 2013 International Religious Freedom Report.  200 000 vivent dans d'autres régions du monde selon YezidiTruth.org. Ils se trouvent principalement à Mossoul en Irak, à Diarbakir en Turquie, à Alep en Syrie, en Arménie, dans les régions du Caucase et en Iran, selon l'encyclopaedia britannica. Ils sont en grande majorité des paysans et des gardiens de troupeaux pauvres. On compte plus de 40 000 Yazidis en Allemagne et près de 180 000 en Arménie, en Géorgie et dans les régions sud de la Russie, précise le GDM.

 

Quelles sont les croyances des Yazidis?

 

Leur croyance est née en Mésopotamie, il y a plus de 4.000 ans. Les Yazidis puisent une partie de leurs croyances dans le zoroastrisme, mais au fil du temps ils ont intégré des éléments de l'islam et du christianisme. Ils prient Dieu en direction du soleil et vénèrent sept anges dont le plus important est Melek Taous ou l'Ange-Paon.

La tradition yazidie interdit le mariage en dehors de la communauté et même à travers son propre système de castes.

Deux petits livres, Kitâb al-jilwah "Le livre des révélations" et Maṣḥafrash "le livre noir" constituent les textes sacrés des Yazidis, et un hymne à la gloire de Cheikh'Adī est tenu en grande estime.

Le centre religieux des Yazidis et l'objet du pèlerinage annuel est le tombeau de Cheikh'Adī, situé dans un ancien monastère chrétien dans la ville de Lalech, au nord de Mossoul, en Irak.

 

Adorateurs du diable?

Le centre religieux des Yazidis à Lalech, au nord de Mossoul, en Irak.

 

Les croyances et pratiques des Yazidis -comme l'interdiction de manger de la laitue et de porter la couleur bleue -sont considérées par leurs détracteurs comme sataniques. Alors que Melek Taous ou l'Ange-Paon est l'ange le plus important vénéré par les Yazidis, les musulmans orthodoxes considèrent le Paon comme une figure démoniaque et donc les Yazidis comme des adorateurs du démon.

Leur isolement du monde a également contribué à la propagation d'une idée fausse sur le caractère satanique du yazidisme

En fait, les Yazidis sont contre le dualisme, ils nient l'existence du mal et rejettent le péché, le diable et l'enfer. La violation des lois divines est expiée par le biais de la métempsycose, ou transmigration des âmes, qui permet la purification progressive de l'esprit. (encyclopaedia britannica)

 

Une communauté persécutée

En tant qu'Irakiens non-arabes et non-musulmans, ils sont depuis longtemps l'une des minorités les plus vulnérables du pays.

Victimes de conversions forcées, de pillages, de destructions de villages entiers, les Yazidis se seraient isolés du reste du monde depuis la conversion des Kurdes à l'Islam, et ce, entre les VIIe et XIIe siècles. Ils se sont retirés dans des régions montagneuses pour se protéger.
Au XIXe siècle, tuer un Yazidi était considéré dans l'empire ottoman comme un acte menant droit au paradis.

Sous Saddam Hussein, des milliers de familles ont fui le pays, notamment vers l'Allemagne, en raison de persécutions.

Le 14 août 2007, d'énormes camions piégés ont détruit quasi entièrement deux petits villages yazidis dans le nord de l'Irak. Plus de 400 personnes ont été tuées dans ces explosions, l'attaque la plus meurtrière depuis l'invasion conduite par les Etats-Unis en 2003.

 

Voir aussi

Le déchirant appel à l'aide d'une députée yazidie

 

Repère

Frappes, aides, évacuations... Ce qui est fait ou évoqué pour venir en aide aux déplacés dans le nord de l'Irak

Cinq clés pour expliquer les avancées des jihadistes en Irak

 Qui sont les chrétiens d'Irak ?

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

M.V.

Les Yazidis sont un peuple soumis à un nouveau génocide au moyen orient...les américains sont entièrement responsable de cette situation et que font 'ils des frappes aériennes pour combattre une bataille divine...? Obama est sans doute le plus mauvais président américain...pourtant après J. W. Bush c'était difficile de faire pire...!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants