Rechercher
Rechercher

Campus

Une carte en ligne pour garder en mémoire notre passé !

Le patrimoine libanais est en danger, nous n'aurons de cesse que nous ne le répétions. Avec chaque maison traditionnelle rasée, avec chaque site archéologique démantelé, avec chaque paysage naturel défiguré, c'est une partie de notre histoire, de notre héritage commun, de notre identité qui ploie puis disparaît sous les décombres de notre culture. Et c'est là que réside le danger ; car, avec la disparition des marqueurs historiques qui témoignent des différentes étapes de la construction de notre pays, c'est le Liban qui, pierre après pierre, est démonté, c'est notre identité qui sombre dans l'oubli, c'est notre richesse qui part en fumée et c'est notre mémoire collective qui s'estompe petit à petit.

La carte participative du patrimoine libanais
Face à cette situation déplorable, l'Association pour la protection du patrimoine libanais (APPL) innove et lance un outil en ligne pour permettre à tout un chacun de participer à l'immortalisation des vestiges de notre passé où qu'ils soient sur le territoire libanais : la carte participative du patrimoine libanais (The Lebanese Heritage Crowdmap). Le concept est simple : il s'agit de créer une base de données répertoriant les différents marqueurs culturels et naturels du Liban, actuels ou passés, rénovés ou détruits, préservés ou en danger, dénaturés ou vandalisés, avant qu'il ne soit trop tard et que notre passé ne devienne une histoire ancienne.
L'avantage de la « crowdmap » est qu'il s'agit d'un outil participatif : il suffit de prendre en photo un site d'intérêt, d'accéder à la carte depuis n'importe quel ordinateur ou téléphone mobile, de pointer le site sur la carte du Liban et de soumettre un rapport avec quelques informations sur le lieu photographié. Après être revu par l'équipe de l'APPL, le rapport sera publié en ligne. Ainsi, comme sur d'autres sites web participatifs tels que Wikipédia, le contenu pourra être constamment mis à jour, corrigé, enrichi, et les utilisateurs pourront non seulement signaler des sites en danger, mais aussi parcourir la liste des sites catalogués et les localiser sur la carte.
Avec l'aide de tous et la participation des différentes municipalités que l'APPL tente d'impliquer dans le projet, il sera donc possible de mettre en place des archives du patrimoine libanais, disponibles à tout moment, pour que nous puissions, si nous échouons à sauver certains sites, au moins en garder la mémoire et transmettre aux générations futures ne serait-ce que quelques bribes d'un passé lointain, un album photographique de ce qu'était le Liban avant qu'il ne soit trahi et mille fois tué par ceux qui ont diffusé la culture à travers le monde, puis ont renié la leur et l'ont enfouie à mille lieues sous un capharnaüm de béton, d'asphalte, de vice et de cupidité.
Découvrez la carte participative du patrimoine libanais et soumettez vos propres rapports en visitant le lien suivant:
http://lebaneseheritage.crowdmap.com. Pour en savoir plus sur l'Association pour la protection du patrimoine libanais, visitez le site web :
http://www.protect-lebaneseheritage.com et la page Facebook:
http://www.facebook.com/Appl.Aplh.

Joe EL-KHOURY
6e année de médecine, USJ

Le patrimoine libanais est en danger, nous n'aurons de cesse que nous ne le répétions. Avec chaque maison traditionnelle rasée, avec chaque site archéologique démantelé, avec chaque paysage naturel défiguré, c'est une partie de notre histoire, de notre héritage commun, de notre identité qui ploie puis disparaît sous les décombres de notre culture. Et c'est là que réside le danger ;...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut