X

Économie

Le français Webedia rachète la société libanaise Diwanee

Acquisition

Le français Webedia s'offre une porte d'entrée de choix au Moyen-Orient en rachetant Diwanee.

21/03/2014

Le producteur de contenus numériques Diwanee, qui opère depuis Beyrouth, Dubaï et Belgrade, a annoncé l'acquisition cette semaine de la majorité de son capital par Webedia, la filiale média du groupe français Fimalac qui s'est notamment spécialisée dans l'édition people, de genre et de divertissement (Puretrends, Grazia, Newsring, etc.) Cette opération s'est traduite par le rachat des parts d'investisseurs préalablement entrés dans le capital à l'occasion d'une levée de fonds réalisée en juin 2013 ainsi que par une nouvelle augmentation de capital. Son montant total n'a pas été divulgué, mais il se situerait dans des niveaux proches du rachat de Zawya par Thomson Reuters en juin 2012, ce qui la classerait parmi les plus importantes transactions de ce type dans l'histoire de l'Internet arabe.


Fondée en 2008, Diwanee s'est spécialisée dans la diffusion de contenus en ligne à destination des femmes du monde arabe à travers plusieurs sites thématiques (3a2ilati, Yasmina, Atyab Tabkha et Mooda). Le groupe revendique désormais un socle d'audience de plus de cinq millions de visiteurs, principalement en provenance du Golfe, monétisée à travers la publicité et des services de commerce en ligne. « Ce partenariat stratégique est le fruit de plusieurs mois de discussions et va accélérer sensiblement le développement de Diwanee à travers l'injection de cinq millions de dollars dans l'entreprise et la création de synergies industrielles entre les deux groupes. Nous avons toujours eu l'ambition de développer un savoir-faire et une technologie de pointe dans la région, mais cela suppose dans certains cas des investissements très lourds et difficiles à rentabiliser au Moyen-Orient. Cet accord nous donne les moyens de cette ambition et devrait notamment nous permettre de créer de nouveaux types de contenus ou d'outils techniques, comme ceux relatifs au marketing comportemental », souligne son PDG Hervé Cuviliez, joint par téléphone par Le Commerce du Levant. Il précise également qu'une partie de ces investissements sera consacrée au renforcement des ressources humaines sur les trois sites du groupe, dont la création d'une vingtaine de postes au Liban, dans les prochains mois.


Pour Webedia, l'acquisition de cette pépite de l'Internet arabe s'inscrit dans la stratégie d'internationalisation de ses activités, poursuivie depuis le rachat, en mai 2013, de la majorité de son capital par le groupe Fimalac.
Ce dernier détient l'agence de notation internationale Fitch et s'est progressivement diversifié, à coups de rachats successifs, dans les secteurs de l'immobilier, de l'hôtellerie de luxe et plus récemment du divertissement et des médias. « Le rachat de Diwanee constitue une opportunité unique de pénétrer un marché à forte croissance comme le Moyen-Orient à travers une plate-forme de premier plan, souligne dans un entretien téléphonique Guillaume Multrier, cofondateur et directeur général de Webedia. En plus des synergies mutuelles, cette opération renforce notre positionnement international : nous cumulons déjà à l'échelle du groupe plus de 40 millions de visiteurs uniques par mois, dont un peu moins de la moitié en France et neuf millions au Brésil. Nous sommes également présents dans des pays comme l'Allemagne, l'Espagne et la Turquie, et nous continuerons à saisir les opportunités d'investissements qui se présenteront au Moyen-Orient comme ailleurs. »

 

Pour mémoire

Deux nouveaux entrepreneurs libanais sélectionnés par l'ONG Endeavor Lebanon

Rafi Haladjian, entrepreneur franco-libanais et père de la Mother

Tony Fadell, le Libano-américain qui valait plus de 3 milliards de dollars

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sabbagha Antoine

L'Internet arabe est en effet un vaste monde à découvrir .Mabrouk pour Diwanee.

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Macron, champion (du monde)

Commentaire de Anthony SAMRANI

Macron vs Macron

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué